De la joie d’être perchée…

Pas de blog qui s’adresse aux petites tailles et aux fashionnistas, sans parler talons !!

Saviez-vous que les talons existent depuis trèèès longtemps (oui oui, avant Christian Louboutin!) et étaient tout d’abord portés par les  hommes : des sortes de compensés étaient utilisés par les bouchers de l’Egypte ancienne pour surélever les pieds et les protéger des bains de sang au sol. Puis cles Romains s’en servaient pour caler leurs pieds dans les étriers quand ils montaient à cheval.

Ce n’est qu’en 1533 que les talons seront perçus comme accessoires de mode. On le doit à Catherine de Médicis qui en portait lors de la cérémonie de son mariage avec le roi Henri II.Et ce n’est qu’en 1860 que la chaussure à talons devient un accessoire exclusivement féminin.

S’ils sont choisis par près de 42% des femmes pour mettre leurs gambettes en valeur, et allonger la silhouette  il ne faut tout de même pas faire n’importe quoi!

En effet, ils peuvent engendrer certains maux et même des déformations… (je me suis basée sur les travaux de Geneviève Fournier)

Bon, le mal aux pieds à force d’avoir jouer les coquettes, on connait toutes, mais ce qu’on sait trop peu que comme les talons poussent le poids du corps vers l’avant, on compense en creusant le dos, ce qui peu provoquer, sans usage raisonné, des lombalgies, et autres répercussions sur le « rachis cervico-dorso’lombaire » (à mes souhaits!). G. Fournier explique même que  le poids au niveau de l’avant-pied double avec le port de chaussure à talon haut: cette charge passe de 30 kg avec un talon plat à 40 kg avec un talon haut!

Et la douleur aux orteils n’est pas non plus à prendre à la légère : comme le corps et donc le pied basculent vers l’avant, les orteils sont comprimés au bout de la chaussure, pouvant engendré des callosités très douloureuses, qui finalement nous condamneraient à porter des chaussures spécialisées…pas très fashion tout ça !

Certaines d’entre nous portent même des talons hauts pour se muscler les gambettes, mais sachez que comme tout sport, cela contracte les muscles : le talon diminue la distance entre l’os du talon  et le genou, ce qui « raccourcit » le mollet, et altère son tonus musculaire normal et ses fonctions. Donc quand on rentre à la maison, plutôt que d’enlever ses escarpins en beuglant d’une manière très disgracieuse en se vautrant sur le canapé, on passe par la case étirements!

Le talon est-il à bannir pour autant??

Non bien sur, on ne va pas se la jouer Oleg Mikheïe (député russe qui a proposé d’interdire les talons), à condition bien sur d’agir en toute mesure :

Pour le quotidien, la hauteur parfaite est d’environ 4cm (je sais c’est rien 4cm, surtout quand ça correspond à 1/30ème de notre taille), et on réserve les Louboutin talons aiguilles aux occasions et opérations séduction!

Et en cas d’arthrose, d’instabilité de la rotule chez la jeune fille ou de pieds plats, les talons (sur conseil d’un spécialiste) peuvent même vous soulager !

                                                      image1228 image1229

C’est vrai que j’ai eu ma période « pff chui trop ptite », donc je portais pas mal de talons, mais assez vite je me suis rendue compte que j’étais parfois ridicule et que surtout j’étais pas toujours à l’aise…Au fond, on s’habille d’abord pour soi, non? Et pas que pour plaire ou se conformer à une pseudo-norme…Donc maintenant je mets des talons quand J’en ai envie et pas quand une contrainte extérieure me l’impose ! NA !

https://www.youtube.com/watch?v=FWTkGza7cKg

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s