Le féminisme…

AFFICHE les 3 mariannes HD format 80cm par 60

Que penser du féminisme à l’heure où notre timbre national représente une Femen? 

Comme sans doute certaines d’entre vous, j’ai, il y a maintenant un an, décidé de m’intéresser au magazine féministe Causette(le magazine « plus féminin du cerveau que du capiton »), défendant les droit et la dignité des femmes (sans blague); dénonçant avec sarcasme les actus, lois et prises de parole machistes et dénigrantes à notre égard; et donnant la parole à de nombreux acteurs de la société civile qui partagent leur combat. 
J’ai été quelque peu déçue par cette fougue et cette pensée qui me parait trop restreinte et unilatérale. Je ne veux en aucun cas fustiger leur travail, mais -peut être du fait de ma conception de l’égalité homme-femme-je me suis, au bout d’une dizaine de numéros, lassée de leur ligne éditoriale. En effet, je  pense que je suis plus en faveur du respect de la femme que du féminisme pur. C’est pourquoi l’émergence du mouvement Women Against Feminism, m’a intriguée. Sur la page Facebook du groupe, des femmes postent des photos, tenant un panonceau « I don’t need feminism because… ». Si nombre de leur prise de position font sans aucun doute débat et pourrait être qualifiées d’auto-dénigrement, certaines de ces femmes veulent simplement prouver que naître femme ne nous assigne pas forcément à un complexe d’infériorité et qu’elles n’ont pas besoin du mouvement féministe tel qu’il s’impose aujourd’hui, pour s’épanouir.

Comme pour beaucoup d’autres problèmes auxquels nous sommes confrontés, la difficulté tient à trouver un juste milieu : entre féminisme qui tend paradoxalement à la discrimination et à l’inégalité homme-femme, posant la femme comme forcément victimes d’actes machistes; et anti-féminisme qui se satisfait d’une femme derrière ses fourneaux et son fer à repasser. IMG-20130815-01081

Le mouvement des femmes contre le féminisme pose ce dernier comme un combat hypocrite qui tend soit disant à nous libérer, alors qu’avant son émergence elles se sentaient déja libres et émancipées de la domination masculine. 

Heureusement que le Mouvement de Libération de la Femme a émergé, nous permettant de vivre notre sexualité plus librement et de façon plus épanouie, grâce, entre autres à l’avortement. Auparavant déja, des mesures nous indépendantisaient financièrement, et socialement des hommes, et ce combat aboutit aujourd’hui à représenter de façon plus juste les femmes dans les milieux professionnels ou politique. 

Tout n’est pas encore gagné, et c’est pourquoi il faut éviter que cette bataille pour le respect de la femme ne soit récupéré par des acteurs à la pensée extrémiste, ou ne serve d’objet commercial pour que les médias augmentent leurs ventes et audiences, conscients que cette cause nous touche et nous intéresse.

Vouloir défendre la cause des femmes ne revient pas à masculiniser de force la femme : nous sommes par essence différentes des hommes, nous ne pourrons changer cette évidence biologique, mais je plaide pour un féminisme juste, qui tend simplement à respecter la femme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s