Still Alice

Si on attribue les Oscars en fonction de la transformation que subit un acteur le long d’un film, alors celui de Julianne Moore est mérité ! A vrai dire, j’étais réticente à aller voir Still Alice, pour la sommaire raison que j’ai du mal avec les actrices refaites (on est pas sortis…); mais j’étais intéressée car la maladie d’Alzheimer est un déchirement qui nous concerne tous, parfois très jeune comme dans le cas de cette brillante prof de linguistique de Columbia…

still al

Je me souviens, petite, avoir eu l’occasion de rencontrer une vieille dame atteinte de cette maladie, et tout autour d’elle se créait un climat de peur parce-qu’il ne fallait surtout pas qu’elle se retrouve seule, n’étant pas apte et autonome…Or, si des précautions sont nécessaires, et que les modes de vie sont bien sur chamboulés et annihilés par l’irruption d’un autre soi, tant dans une famille que dans sa propre tête; Still Alice veut, comme son nom l’indique, montrer que les personnes concernées restent ce qu’elles étaient, si elles ne savent plus ce qu’elles sont.

still ali

Les souvenirs et les repères s’étiolent, mais les traiter comme amoindries et déficientes, piétine encore plus l’estime qu’elles ont d’eux-mêmes et leurs représentations habituelles du Monde, pourtant si précieuses.

still

Je n’avais pas noté que Kristen Stewart jouait dans ce film; elle y joue une des 3 enfants d’Alice, sans doute la plus nature et celle qui prend le moins de pincettes et de précautions gênantes; tout en délicatesse et émotion.

images (1)

La déliquescence physique et cognitive d’Alice est déchirante, par contraste avec son éclat passé et son impuissance, malgré ses exercices quotidiennes; or tous les gens atteints d’Alzheimer n’ont pas la chance d’avoir un entourage familial si présent, dévoué et attentionné, ce qui rend la réalité d’autant plus dure.

still_alice_1600a

Mise à part l’étiolement livide de Julianne Moore, qui perd de sa couleur mais pas de sa douleur (si toutefois elle ressent encore quoi que ce soit à la fin, ce que je me suis demandé tant elle perd ses repères sensoriels et intimes), les acteurs sont incarnés sans être totalement consistants; mais comment sait-on quelle doit être l’attitude et la présence d’esprit face à cette fatalité, qui j’ai été étonnée de l’apprendre, n’a rien à voir avec la sollicitation intellectuelle passée, au contraire, elle touche de façon d’autant plus foudroyante les personnes qui ont une activité cérébrale intense?

still a

On le savait, vivre l’instant et ériger ses souvenirs précieux en pépites réconfortantes tant que l’on peut, est un solide mantra, et malgré la rareté de l’Alzheimer précoce d’Alice, ce film ne fait que nous renvoyer douloureusement à la figure leur fragilité. Il met également en relief le rôle et l’affectation des proches, qui sont souvent occultés, mais non moins touchés, et hésitent à se laisser dicter leurs choix de vie par la maladie d’un tiers, aussi proche soit-il.

images

Beau film donc, plus photographie du réel que chef-d’oeuvre, qui s’il risquait de frôler avec le pathos, ne le fait que ponctuellement, mais manque peut être d’épaisseur ou de cohérence; et, sans réelle trame sinon le déclin inévitable,  montre surtout le désarroi des familles et des victimes, face à une destinée sans horizon, sinon le vide.

st

Donc en gros, pas le genre de film qu’il fallait regarder un dimanche soir !…mais qui nous murmure « carpe diem »…

Et vous, qu’avez vous fait ce week end? Un comfort movie à nous proposer?

PS : ça fait toujours chaud au coeur de voir, alors que la maigreur arrive à l’Assemblée, qu’une actrice comme Kristen Stewart nous montre que corpulence normale et beauté vont de paire !

Advertisements

Une réflexion sur “Still Alice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s