La mode des couleurs vives , baromètre de l’aptitude à s’assumer

Mes ptites feuilles de thé modelées à la main ,

N’avez-vous pas remarqué comme chaque saison, les teintes à la mode sont tant scrutées pour être peu ou prou au courant des dernières tendances ; que guettées avec une pointe d’appréhension, comme pour connaitre ce qui sera « permis »

Et sous cette accréditation implicite, ne se cache pas uniquement les vêtements que l’on pourra trouver dans les magasins, et donc porter ; mais également un état d’esprit, comme si la présence -ou non- de couleurs vives dans les collections des créateurs, était un baromètre de l’air du temps ; tant dans le degré de fantaisie « toléré » par ceux qui impulsent la mode ; que dans notre aptitude à nous, à assumer cette légèreté synonyme de force et d’acceptation

Je ne sais pas vous, mais pour moi, quand les couleurs fortes sont à l’honneur, c’est toute la part de moi qui dépense tant d’énergie (moins maintenant) à se soucier du regard de la société, qui se sent plus légère, comme si tous les possibles lui étaient ouverts, au-delà du strict nuancier de sa garde-robe : gros bijoux fantaisies, coiffures farfelues, vernis peps, maquillage plus recherché ; le tout sans excès ou mauvais goût ; mais tellement valorisant par la désinvolture et l’insouciance qu’entraine indirectement la mise à l’honneur de la légèreté par les créateurs

Stella mc Cartney 2015
Stella mc Cartney 2015

Alors bien sur, je suis loin de trouver toutes les teintes agréables , et au fil du temps, mode ou pas mode, on visualise et sélectionne les teintes sobres ou vives qui nous plaisent et nous mettent en valeur, et les associons en fonction de notre humeur et de nos envies ; mais, loin d’être une fashionnista à l’affut des tendances « permises » affichées dans les dizaines de magazines féminins, le fait de savoir que cette année, seront uniquement à l’honneur le gris, le kaki, ou l’ocre, me parait teinter tout l’air du temps d’austérité, de retenue, voire même de restriction, comme si les écarts fantaisistes seraient bien moins acceptés et donc dénigrés.
Mais tout cela n’est que ressenti implicite de l’air du temps vous dis-je, parce-que ces teintes naturelles sont des bases favorites de ma garde-robe, composée surtout de couleurs passe-partout que je préfère agrémenter de touches fantaisies

Kaki & blanc . Deavita.fr
Kaki & blanc . Deavita.fr

Je ressens cela, alors que je ne suis pas du tout la mode : soit j’ai un temps de retard par anti-conformisme sot ; soit je sens que je sais ce qui me plait et me va, et n’ai pas besoin de prescriptions extérieures pour me dire quoi porter.
Et puis je suis bien consciente que les coloris et motifs mis en avant par les créateurs, correspondent moins à un précepte de l’air du temps ; qu’à leur besoin d’apporter une touche de renouveau à leur ligne traditionnelle

Mais qui est l’oeuf, et qui est la poule?
Les créateurs s’inspirent-ils de l’esprit du temps pour adapter leurs collections ; ou les artistes sont-ils ceux qui impulsent et façonnent l’univers moral et l’environnement psychique dans lequel évoluera la société…?

Valentino. Fashionista.com
Valentino. Fashionista.com

Face à l’austérité, les créateurs et artistes ont le choix entre faire coïncider leur travail à la restriction ambiante ; ou prendre le contre-pied de cette retenue qui voudrait que l’on aille toujours à l’essentiel, sans fantaisie insouciance, et proposer des collections aux couleurs vives, chaudes, réconfortantes et légères.
Tout comme la mode de la salopette peut nous paraitre matérialiser un état d’esprit plus insouciant et juvénile, que la jupe longue et droite, plus chic

Jupe-longue-fendue-Zara_reference2
So comfy ! Jupe Zara Elle.fr

Il est encore tout près le temps où je me construisais à partir du regard des autres, et je souffre encore de cette dépendance à autrui ; mais c’est vrai que je n’attend plus une accréditation stylistique de telle ou telle collection pour m’autoriser à porter ma veste corail ou mon cardigan jaune ; au contraire : sortir du lot peut faire plus de bien à la tête et à l’estime de soi, que le conformisme passif qui veut que si « On » veut/autorise/prescrit telle ou telle couleur, alors je peux/dois la porter…Mais où est l’individualité là-dedans?? La singularité de ses propres envies?

Toujours est-il qu’il peut être plaisant de s’intéresser à la mode, aux dernières créations ; et que voir que priment les couleurs austères incite plus à la retenue, qu’à l’expression colorée de son individualité.
A moins de faire preuve  d’une forte aptitude à s’affirmer en s’affranchissant de prescriptions somme toute accessoires (hu hu…) et peut-être même superflues
Cette solidité de personnalité variera en fonction des personnes bien sur ; mais surtout au sein de sa propre existence, selon les phases de la vie

1b00738dffa81f3c3fa05068c800a026

Cette saison, les créateurs se sont voulus bienveillants et ont eu à cœur d’apaiser ces dilemmes existentiels qui nous taraudent, en mettant à l’honneur, et sur le même plan : kaki, bleu, vert, camel, motifs tropicaux, rouge, ocre, orange, mauve, gris…Bref, de quoi nous exprimer en toute légèreté !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s