La photo est-elle valorisée par son omniprésence dans les médias sociaux?

Instants gourmands, fleuris, amicaux, déco, inspirants, dépaysants..
Plus que jamais, la photo donne du relief à chaque expérience, ponctue nos ressentis, concrétise nos émotions..
Mais le fait que ses instants de vie – capturés par nos appareils toujours plus diversifiés, polyvalents et perfectionnés- soient immortalisés dans le but d’être partagés, amène-t-il la photo à la fois partout, mais aussi nulle part?

La photo est-elle effacée voire dévoyée par son universalité universelle? Y a -t-il une hiérarchie de valeurs entre hobie ou profession, engagée ou publicitaire; entre capture de son repas et illustration de la montée des eaux ; entre cliché de sa nouvelle paire de chaussures et représentation d’une guerre ; et même entre photo d’une aurore boréale patiemment et savamment attendue, et partage d’un sublime coucher de soleil comme illustration de ses vacances sur son compte instagram?

IMG-20150405-02961

A première vue, l’on peut ressentir que cette profusion de clichés, dont on peut questionner l’utilité de certains, dénature l’art de la photographie, ou fait défaut à ses érudits représentants
En effet, l’on peut se réjouir que les gens s’équipent toujours plus en matériel photographique, mais cette satisfaction peut laisser place à une relative déception quand on réalise qu’il servira à immortaliser repas quotidiens, tenue de sport, pieds effleurant le sable chaud, et autre achats du jour ; et pas seulement des paysages uniques, visages précieux, instants volés à l’éternité..

Mais toute photo doit-elle être utile?
Et ce qui peut ressortir de cette abondance d’illustrations sur les blogs, médias sociaux, et comptes facebook ou instagram , est qu’elles sont peut-être dans leur majorité futiles, mais ont le don de rassembler des communautés de gens qui ne se seraient pas retrouvés autrement, des sensibilités homogènes, autour d’instants de vie partagés, et qui peuvent colorer ou ponctuer le quotidien d’âmes vagabondes qui autrement n’auraient pas eu l’idée de porter attention à un repas, une tenue, une coiffure, un paysage, pour l’apprécier à sa juste valeur, comme un bonheur simple du quotidien…

IMG-20150617-04086

Ne soyons pas crédules pour autant, certains clichés sont dépourvus d’intérêt, voire aliénants dans leur récurrence dénuée de message symbolique ; mais dans ce cas, ce qui est à questionner, voire déplorer, n’est pas tant la photo en soi, qui peut être de belle qualité ; que ce qui la sous-tend, sa raison d’être, à savoir l’envie -le besoin?- de partager chaque miette de son quotidien avec une communauté bien réelle mais virtuelle, sans apprécier l’instant  pour soi : vivre dans la projection du partage dont l’instant va faire l’objet, porter plus d’attention et éprouver plus de satisfaction au nombre de J’aime pour cette illustration, qu’à l’expérience dont elle est la conséquence

Ce sont donc deux sphères que recoupent les photos actuelles -plutôt qu’un dévoiement généralisé – : celui, constant dans sa fluctuation, sa richesse et son évolution, de la photo porteuse de sens et d’un message symbolique ; et celui des captures d’instants de vie, de bonheurs simples, de détails du quotidien, dans le but d’être appréciées ultérieurement en se replongeant dans ses souvenirs, mais surtout partagées avec une communauté de sensibilités similaires que l’on s’est construite sur le Web, via les médias sociaux. Ces photos là n’en sont pas moins porteuses de sens car certaines provoquent émotion, reconnaissance, convergence de vues, voire débats ; ou colorent tout simplement notre quotidien d’illustrations du présent, de mise en avant des petits riens…
Mais le risque de dévoiement se porte dans un présentisme aliénant, une instantanéité qui amène à se projeter dans la virtualité, plutôt que dans l’appréciation de l’expérience vécue ; dans le partage et le regroupement autour de représentation de la matérialité, du bonheur dans la possession, ou dans le nombre de Like le plus élevé possible

IMG_1206

Voir des photos de petits plats joliment présentés, hautement colorés, visiblement savoureux ; des partages de superbes bijoux ou vêtements ; ressentir la  joie qu’a pu éprouvé untel en s’offrant ce meuble, cette suspension, ces chaussures, en se coupant ainsi les cheveux, ou se maquillant joliment…Tout ça me met du baume au cœur, me fait plaisir pour les intéressés, me donne des idées, colore mon quotidien, me pousse à apprécier les petits rien ;  mais mon cœur se sert en imaginant que cette profusion d’instantanéité illustre une projection aliénante, un vide existentiel : le plat n’a pas seulement été réalisé pour être apprécié, mais surtout pour être photographié et partagé ; cette tenue n’a pas uniquement été portée pour se sentir belle, mais essentiellement afin d’être capturée et de mesurer son succès par le nombre de followers conquis…

Vivre l’instant est une des choses les plus difficiles qui soient, et l’opportunité de partage qu’offrent les médias sociaux, par une simple photo, donne le tournis et réchauffe le cœur tant elle est vaste et riche ; mais ne dévoyons pas la photo en lui faisant incarner cette course à la reconnaissance virtuelle, ne la détournons pas en la rendant porte-étendard d’une culture de la projection dans l’appréciation de l’Autre, plutôt que dans la jouissance de l’instant présent.

IMG-20150405-02980

Rendons-lui ses lettres de noblesse en lui permettant de faire passer un message; de partager une émotion humainement ressentie et non virtuellement espérée; de rassembler des sensibilités autour de captures colorées d’instants précieux du quotidiens ; d’apprécier des bonheurs visuels simples ; de mettre en valeur son présent ; de permettre la réjouissance d’autrui par le partage de ce qui a ensoleillé notre âme

Vous ne pensez pas?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s