Frénésie

Aah les soldes, et leur profusion d’articles à prix réduits (mais non moins bieeen trop élevés) ; ces 6 semaines bi-annuelles où notre résistance à la frustration est mise à rude épreuve, notre envie de céder aux fameuses pulsions consuméristes est omniprésente, d’autant plus attisée par les haul, unboxing, et autres partages enjoués de celles & ceux qui nous entourent !

Je suis la première à avoir besoin de combler un certain vide que je ne saurai nommer, par la consommation, et la possession de tel truc que notre esprit chroniquement frustré nous présente comme essentiel ; en possédant celui-là c’est certain, notre sempiternelle sensation de manque sera comblée…
On connait évidemment ce qui s’en suit réellement : la plupart du temps le vide persiste, la frustration reparaît, parfois avant même d’avoir déballé LE paquet ; surtout si son achat a plus été mu par une pulsion frénétique, que suite à une mûre réflexion, en a déduit qu’on en avait vraiment besoin, ou que le posséder nous ferait réellement plaisir

En me tournant vers le végéta*isme,  je sens que ces pulsions s’apaisent sensiblement, ou en tout cas se rationalisent : je suis plus en mesure de sous-peser mes besoins & envies, de renoncer à tout achat inutile, de refuser de jeter l’argent par les fenêtres, ou de le donner à des chaines qui cautionnent des violations des droits de l’Homme ou du respect de la planète et de l’éthique
Mais même si je sais que tout ne peut pas se résoudre en 2 mois, et que les pulsions vont évoluer avant de disparaître ; et que le plus efficace et bénéfique serait de parvenir à mettre le doigt sur ce qui fonde ce manque ; j’ai l’impression que cette frénésie de possession se transfert sur les produits « éthiques », bios, naturels, etc : huiles végétales, hydrolats, aliments bios, superaliments… Et le besoin de combler un vide est toujours là, caché derrière la bonne conscience d’acheter des produits qui ne causent pas de souffrance

D’où ce parallèle avec un sachet de thé qui, frustré, se plonge frénétiquement dans de l’eau brulante, parce-que sur le moment ça lui fait du bien; mais, ne le remplissant que d’air, cette pulsion, n’apaise en rien sa frustration et son manque…Il décide alors, après des pulsions répétées, de se respecter, en s’écoutant plus profondément

IMG-20150707-04133

IMG-20150707-04132

IMG-20150707-04131

IMG-20150707-04130

IMG-20150707-04129

IMG-20150707-04128

IMG-20150707-04126

IMG-20150707-04125

IMG-20150707-04124

(..et le porte-monnaie aussi…)

IMG-20150707-04123

Mais heureusement on trouve LA solution miracle

IMG-20150707-04122

IMG-20150707-04121

again and again…
No comment, ça a duré (dure depuis?..) des années pour moi 

IMG-20150707-04120

Prendre le temps de s’écouter soi, et non ce que préconise la société…

IMG-20150707-04119

De rationaliser, d’essayer de distinguer ses envies de ses besoins

IMG-20150707-04117

Et ne pas oublier de se faire plaisir de temps en temps !!

IMG-20150707-04116

Et vous, quel est votre rapport à la consommation? frustrée? raisonnée (si oui je vous admire 😉 ) ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s