Délices livresques (végéta*iens)

En ce moment, mes livres de chevet sont des livres de cuisine ; j’ai des périodes comme ça, où j’ai besoin de réconfort, envie de voyager par les yeux en projection d’un voyage de mes papilles, soif de découvrir de nouvelles recettes

En plus les fêtes approchent et en ce qui me concerne, un livre de cuisine me ferait toujours plaisir, alors je me suis dit que ça pourrait être sympa de partager mes coups de coeur et ouvrages de base avec vous, si comme moi vous adorez les livres de cuisine, voire les collectionnez, si vous avez envie de vous les (faire) offrir ou si vous z’êtes avides d’apprendre et de découvrir de nouvelles techniques et recettes

Etant donné que je suis végéta*ienne depuis presque 1 an, les livres que je vais vous présenter sont au moins végétariens, au «  »mieux » » véganes.

WIN_20151108_123250

Je vous l’ai dit, j’aime la simplicité en bouche : des crudités natures, des assiettes composées d’aliments bruts, un riz pilaf simplement relevé d’une pointe de curry ou d’un bouillon de légumes, et même du tofu ferme nature et froid ! Cette simplicité n’a rien d’ascétique mais me correspond, sans fioritures, sans sacrifice. Et pourtant j’adore cuisiner, mettre les mains dans la pâte, associer des aliments, attendre le résultat en frétillant (oui je frétille…). Mais comme le naturel me convient, j’avoue que je ne met pas souvent en pratique mon amour de la cuisine, et si comme vous pouvez le constater, j’agrémente mes livres de cuisine de dizaines de post-it, je ne réalise pas souvent les recettes. J’aime plonger mon nez dans un livre de cuisine, me dire que « oh, ça ça a l’air bon, je pourrai le faire », me donner des idées, mais je ne le concrétise que très rarement
Manque de temps, de place, mais surtout manque d’ingrédients et d’expérience. Et oui, cette simplicité m’amène à n’avoir dans mes placards  que quelques épices très basiques, un peu de bouillon de légumes, du concentré de tomates, du lait de coco, mais c’est tout : pas de citronnelle, de coriandre, de gingembre frais ou de sauce aux haricots noirs
Et donc c’est un cercle vicieux, je me dis « oh non cette recette est trop compliquée, je n’ai pas ce qu’il faut », et donc je ne la fais pas, je ne me procure pas les ingrédients et je reste enfermée dans ma simplicité brute, essentielle mais étriquée, goûtue mais pas parfumée, me convenant mais ne me faisant pas voyager.

Alors j’ai décidé de sortir de cette étroitesse des papilles, de voyager par les sens, de découvrir de nouvelles cuisines, de m’ouvrir à l’étendue des associations

Mais voila, je suis démunie d’ingrédients et d’agilité, d’expérience et de technique
Il me fallait donc des livres simples pour commencer à croquer cette vastité sensorielle et gustative

J’adore flaner dans les librairies et me perdre des heures dans le rayon culinaire, donc cette quête ne m’a pas dérangée. Mais si vous saviez le temps que j’ai passé à chercher un livre qui m’explique simplement comment faire mettons un curry ou des nouilles soba, le tout végétarien et sans trop d’ingrédients inaccessibles à mes yeux

J’ai longuement hésité à me tourner vers l’encyclopédie de la cuisine végétarienne qui m’a paru très complet, avec une partie technique au début et tout un tas de recettes qui font voyager les papilles, du pad-thaï au riz biryani, en passant par les recettes fétiches de grands chefs. Mais d’une, soyons clair, qui dit encyclopédie dit pas-dans-mon-budget, d’autre part certaines recettes me paraissaient encore inaccessibles (démunis-de-la-cuillère-en-bois bonjour…),et de plus il y avait un certain nombre d’entre elles qui contenaient des produits laitiers, que je ne consomme pas. J’aurai pu, me diriez-vous, et j’y ai pensé, me reporter à un de mes livres m’apprenant à végétaliser ces produits de base, mais je vous ai dit, je cherchais à aller au plus simple : un livre qui me mâche le travail, avec des ingrédients accessibles et des recettes adaptées à mon « régime alimentaire », sim-plis-simes.

J’ai donc épluché, feuilleter, décrypter tout le rayon végétarien (les livres de cuisine du monde contenaient trop de recettes à base de  viande et poisson) de la librairie, et étonnamment, le livre qui répondait le mieux à mes attentes s’est avéré être le moins cher (5.95€) : La cuisine végétarienne, collection tous à table! de chez Larousse.

IMG_8783[1]

Petit et donc très pratique à emporter et manipuler, il se décompose en soupes & veloutés, salades & encas, repas légers, plats complets, et énergétiques & anti-fringales, à savoir le sucré, tant les gâteaux que les barres énergétiques, cette partie contenant bien sur des produits laitiers et des oeufs.

Avec ce livre on s’évade avec simplicité, les listes d’ingrédients sont très accessibles et le déroulé de la recette relativement simple. Alors bien sur si comme moi vous n’avez ne serait-ce que pas l’habitude de faire rissoler des oignons, ce sera de nouvelles techniques à s’approprier, mais cela reste à portée de main.
En 200 pages, on « apprend » à faire des risotto, des currys de légumes, des falafels ; à marier légumineuses et légumes dans des soupes, mijotés ou gratins.
Et l’on s’initie modestement aux « cuisines du monde » : soupe marocaine, légumes à l’indienne ou korma, moussaka, etc.
J’ai bien hâte de tester le curry de légumes vindaloo, ou le riz et légumes au curry qui associe riz, lentilles, légumes en un délicieux plat complet relevé par la pâte de curry

IMG_8782[1]

Alors bien sur, à l’image de cet article, ce livre peut paraitre simplissime voire inutile pour les initiés qui manient mécaniquement l’art des diverses cuisines, mais je pense qu’au moins il donne des idées de repas pour le quotidien en faisant voyager simplement les papilles et au mieux il initie au maniement des techniques et ingrédients venus d’ailleurs.

***

IMG_4932

Sans gluten naturellement, de Valérie Cupillard
Ce livre…une vraie bible.
(Je précise au passage que je l’ai commandé sur le site des éditions LaPlage et j’en suis ravie car les frais de port sont offerts et le livre et arrivé en parfait état, très rapidement)
Je ne suis pas du tout intolérante au gluten mais j’ai été curieuse et attirée par la diversité des recettes proposées
Et en effet, elles sont toutes par-faites à mon goût (je dis bien à mon goût car pour beaucoup elles contiennent des oeufs, or  j’ai une poule et consomme donc ses oeufs, ce qui selon moi ne dénature pas ma démarche de végétalienne dans l’âme, cruelty-free, mais n’est bien sur pas le cas de tout un chacun. Je pense que pour des recettes sans gluten et veganes, vous pouvez vous tourner vers le nouveau livre de Cléa)
Ce qui m’a plus dans ce livre, outre la diversité des recettes,est sans doute lié au fait que celles-ci contiennent des oeufs : contrairement à pas mal de recettes dépourvues de gluten, qui nous amène tout simplement à revoir le contenu de nos placards lambda mais ne sont donc pas accessibles aux démunis du saladier comme moi,celles-ci sont simplissimes, composées de quelques ingrédients très accessibles, ou qui en tout cas dans mon cas composent souvent mon panier de courses.

Le livre se décompose suivant les ingrédients de base : riz, quinoa, noix de coco, châtaigne, pois chiche, pomme de terre, millet ; qui sont ensuite déclinés en biscuits, nappages, pâtes à crêpes, soufflés, cakes, crèmes desserts et j’en passe.

C’est simple, j’ai envie de tester chaque recette ! Je vous l’ai dit, en plus d’élargir nos horizons culinaires, elles sont simplissimes. Prenons l’exemple du pain : pas besoin de gomme ou d’autres agents de texture : farine de riz, farine de quinoa, sel, poudre levante, eau, huile, et c’est tout. Elle est pas belle la vie ! Ce livre a du réjouir voir sauver des centaines d’intolérants au gluten. Car si dans le cas de personnes tolérantes comme moi, il sert juste à faire du bien au bidou en découvrant de nouvelles saveurs, pour les personnes intolérantes il couvre chaque repas, du petit-déjeuner au diner avec sim-pli-ci-té et délicatesse. Et sans produits laitiers !

Bref, un bijou livresque !

***

IMG_8785[1]

Sans lait et sans oeufs, de Valérie Cupillard

Conquise que j’étais, je me suis tournée vers un autre basique de cette géniale auteure : Sans lait et sans oeufs, qui permet de végétaliser tartes, sauces, gâteaux, flans, etc.

En fait le livre se décompose en alternatives : au lait (laits végétaux, soupes, purées, sauces, milk-shakes) ; aux oeufs (sauces, mayos, gratins, tartes, gâteaux, crèmes…) ; au beurre (sauces, béchamel, soupes, pâtes à tarte); à la crème fraiche (sauces, purées, tartes, gratins, pâtisserie); et au fromage.Ainsi que des recettes de pâtisseries festives et de petits-déjeuners.

Un vrai bon livre qui fait le tour de la question, en variant ici également les sources de glucides, et donc en proposant souvent des alternatives au blé.

IMG_8781[1]

Comme vous pouvez le voir, le seul bémol est l’absence d’illustrations. Ce qui aurait alourdi le livre et donc la facture, mais qui est tout de même plus alléchant et permet de visualiser ce que l’on doit obtenir.

Ce livre permet aussi bien de revisiter les classiques de notre cuisine comme les sauces, la béchamel ou les quiches ; que de s’ouvrir à de nouvelles associations. Là aussi un recueil qui fait le tour de la question.

***

IMG_8784[1]

Vegan, fait maison de Karen Chevallier, chez Hachette Cuisine

Une autre bible ! Mon armée de post-it est encore de sortie !

Après une introduction aux nutriments (calcium, fer, B12), techniques (remplacer les oeufs, utiliser les purées d’oléagineux) et savoirs de base de la cuisine végane, l’auteur du blog Cuisine Saine nous livre ici 70 recettes, des plus classiques (quiches, lasagnes, steaks de lentilles, glace) aux plus colorées mais toujours aussi simples (salade de Kale à la grenade, tarama, pâté végétal, wok, soupe miso, bûche de noêl (c’est bientôt!!) ).

vegan
Livre réédité en 2016 (photo cuisine-saine.fr)

Non mais franchement, 9.95€ pour un recueil aussi complet qui passe en revue les techniques, les entrées, plats, et desserts avec de magnifiques photos de Aimery Chemin !!

Encore une fois des recettes très accessibles qui élargissent l’univers des papilles. Elles sont donc intéressantes pour tous car cela va de la quiche presque lorraine bien française aux makis de chou vert, du tian au risotto, du riz au lait au cheesecake et du tartare d’algues au minestrone !

Encore un livre alléchant qui ouvre à de nouvelles saveurs ou permet de revisiter/végétaliser les classiques !

***

IMG_4952
(photo actualisée en juin 2016)

Green, Glam et gourmande, de Rebecca Leffler avec Coralie Miller, chez Marabout

Ce livre, je ne mis étais pas plus intéressée jusque là parce-que je croyais qu’il était dédié aux smoothies et au mode de vie hyper healthy, deux choses qui ne m’attirent pas tant que ça (bien que je songe à me mettre au jus de légumes !)

Mais en fait il est tout simplement pétillant, alléchant et novateur ! Alliant recettes beauté DIY, postures de yoga et bien sur recettes, il se décompose selon les saisons, ce qui est bien pratique.

En introduction, l’auteure passe en revue ses ingrédients indispensables du placard ainsi que les préparations de base (fauxmage, laits végétaux, crèmes VG, sauces, etc), les techniques (comment remplacer un oeuf). Puis elle aborde le petit déjeuner (green juices, décoctions détox, smoothies, céréales) et ensuite les 4 saisons.

Pour chaque recette, elle fait le point sur l’ingrédient central, ses vertus, sa composition ; ainsi que parfois sur ses best friends food comme le cacao, le citron ou le quinoa.

Je ne saurai par où commencer tant ce livre est pétillant et complet. Les photos de Sandra Mahut sont superbes et le graphisme de même. Toutes les recettes, du wrap à la salade, de la glace à la courge farcie, du scones au brownies, sont sans gluten, sans lait, et vg.

Je m’attendais à des recettes ascétiques et complexes, alors qu’elles sont hyper variées, colorées et délicieusement saines. Celles qui vont prochainement passer à la casserole sont les nouilles soba, le macaroni & cheese à la sauce butternut, et les falafels de patates douces !

Encore une fois, ce livre offre une manière réjouissante de manger sainement et de s’ouvrir à de nouvelles associations : sushis au radis blanc en guise de riz, kitchari aux lentilles, ou brownies crus pour ne citer que des recettes automnales

***

WIN_20151108_123731

Pâtisserie Vegan, de Bérangère Abraham, Naturellement Bon chez Mango éditions

J’aime beaucoup cette collection, et ce livre est un superbe recueil pour les becs sucrés. Là encore, avec de superbes photos de Nathalie Carnet, on est initié aux recettes de base telles que la chantilly coco ou la pâte feuilleté puis à tout l’éventail des plaisirs sucrés, des plus simples (des scoooooooones) aux plus élaborés comme le fraisier ou le mille-feuille.

Souvent, on se dit que devenir végétaBien (oui qu’on soit végétarien ou végétalien, c’est déja Bien) c’est changer radicalement son alimentation et donc renoncer à des plaisirs qui ont bercé notre enfance.
Et bien ici, on apprend à faire un flan pâtissier, des biscuits à la confiture, des brioches, des pains au lait (prochaine cible!), un cheesecake, une crème glacée ; bref, l’auteure dit non à la frustration de la renonciation et démontre avec talent que tout peut être végétaliser, et ça c’est réconfortant !

***

IMG_8780[1]

Coco, de Marie Laforêt

Dans ma pile vous avez pu voir entre autres Vegan, de la même auteure, bible que je ne vous ai pas présentée parce-que je pense que par le talent de celle-ci, et la complétude (ça se dit?) de l’ouvrage, vous en avez déja beaucoup entendu parlé.

Ici, Marie Laforêt qui a également pris les photos (sublimes comme toujours) fait le tour de la question-coco : lait, eau, beurre, crème, copeaux, etc…pour 24 recettes allant des boissons chaude ou froide au curry de seitan en passant par les macarons crus ou le cheesecake

Mon âme de démunie redoutait que les recettes soient inaccessibles et pleines de citronnelle (il serait tant que j’en achète pour régler la question…) et bien pas du tout, les ingrédients sont très simples et faciles à trouver, vous les avez peut-être même presque tous dans vos placards, et le déroulé des recettes est easy peasy.

J’adore la noix de coco sous toutes ses formes, mais à part me faire un pudding de chia avec du lait de coco, et  faire des currys de légumes, je ne savais pas vraiment comment l’utiliser, par exemple quelle proportion de farine de noix de coco mettre par rapport à la farine classique, pour faire des sablés.Et bien j’ai ici la réponse, avec simplicité et exotisme!

Voila une petite revue non exhaustive de mes bibles culinaires qui, entre la qualité du graphisme et le recueil complet de recettes qu’elles proposent, ont un très bon rapport qualité-prix (10-15€)
Je ne vous ai pas parlé ici  de Mes bonnes recettes Vegan de Dunja Gulin, ni de Mon premier diner végétalien de Sue Quinn, 2 livres qui m’ont un peu déçue. Mais peut-être est-ce tout simplement parce-que je ne maitrise pas encore bien les techniques culinaires et qu’ils me sont pour le moment inaccessibles 🙂

*Et vous, quels sont vos coups de coeur culinaires? *

Advertisements

8 réflexions sur “Délices livresques (végéta*iens)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s