De la fragilité de la pensée pour soi ; biscuits moelleux au panais (vegan)

C’est troublant cette inclination, sans doute préexistante, que renforcent les réseaux sociaux.

 

Leurs « j’aime » et « partage » portent sans nul doute une dynamique d’enrichissement mutuel et d’élargissement de nos horizons géographiques et psychiques par la diffusion de contenus à un plus grand nombre de gens à qui telle info, étude révélatrice, ou anecdote aurait échappé ; par le Partage tout simplement.

Toutefois, cette mise en avant de contenus et réflexions peut se détourner en incapacité à penser pour soi, à intégrer une information en soi. Cette pensée qui nous a titillé ne sera plus gratuite ; à côté de la dimension de partage des réseaux sociaux, il y a cette valorisation du cheminement intellectuel ou de la conscience de tel ou tel fait, par le côté « j’aime » ou je « partage » pour montrer que j’ai vu cette info, je suis au courant, je ne suis pas passé à côté ; ou, j’ai eu cette pensée, mais la garder pour moi n’aurait pas d’intérêt, de valeur en soi, il faut que la communauté soit mise au courant pour que la réflexion ait un relief, une valeur.

 

C’est au-delà d’une pensée trop forte pour être le seul à la porter.

 

IMG_3893[1].JPG

Surement, cette tendance pré-existait au partage virtuel : être impatient de partager une pensée, une info qui nous a interpellé avec des « vraies » personnes afin de la valoriser, la mettre en perspective ; et préexiste psychiquement : elle touche peut-être ceux qui ont quelque chose à prouver car elles n’étant pas suffisamment solides « en soi » et ayant besoin de mettre en avant que telle pensée  a émergé en eux, qu’ils sont au courant de telle info ; car la mise en relief et l’intérêt de la pensée ne se forment pas en évoluant simplement au sein de son propre cerveau.

Une pensée construite personnellement, « pour soi », en soi, pourrait apparaître  incomplète car gratuite, non partagée, pour soi. La pensée gratuite se ferait-elle rare ?

 

Je pense toutefois que la majorité des « partages » se font dans une optique bienveillante et dynamique  de diffusion de contenus pour éveiller les consciences, élargir le spectre, alerter, marquer son positionnement face à un enjeu.

Mais la frénésie du partage et de la diffusion peut virer en mise en avant de sa conscience. Vois-je un vice là où en fait ce besoin de partager repose uniquement sur l’envie altruiste d’informer, partager une cause, se réunir autour d’un sujet ?

 

You see what I mean ?

 

Le comble étant que je me suis fait cette reflexion…et que je me suis dit qu’il “fallait” que je la partage avec vous : peut-être est-ce le principe des blogs, des réseaux, de la sociabilité, de l’échange, de la vie.

 

Mais déconnecter des réseaux sociaux de temps en temps me semble essentiel pour prendre du recul, se reconnecter à soi.

 

Je ne sais pas si une pensée « pour soi » dans son intégrité, est « pure » comme la neige, mais en tout cas ces délices moelleux en ont la couleur. Conquise cet automne par la recette de cookies vegan à la butternut de Mango&Salt, j’avais dans la foulée, voulu essayer de remplacer la butternut par du céléri (oui, oui !) ; et puis le temps est passé, et depuis je suis sous le charme de la délicatesse du panais, dont la douceur m’a incitée à revisiter la décadente recette de Victoria.

 

IMG_3868[1].JPG

Je vous en propose donc 2 déclinaisons ; la première vegan ; et la seconde sans lactose ni œuf, mais avec du miel.

 

pour une quinzaine de biscuits moelleux :

Version cookies coco-choco vegan :

Préparer vos « œufs » de CHIA en mettant à tremper 1Cs de graines dans 4-5Cs d’eau

Pendant ces 15 minutes, amalgamez 150g de purée de PANAIS épluché (vapeur) avec 60g de SUCRE complet, 50g d’HUILE DE COCO, 25g de FARINE DE COCO, 100g de FARINE D’EPEAUTRE, ½ sachet de LEVURE chimique bio.

Incorporez les « œufs » de chia, mélangez bien pour obtenir une consistance homogène.

 

IMG_3881[1].JPG

Agrémentez d’essence de VANILLE et de pépites de CHOCOLAT (ici 2 CS) et éventuellement de sel

Enfournez pour une quinzaine de minutes à 180°C.

Laissez refroidir avant de succomber

 

IMG_3892[1]

 

 

Version biscuits moelleux miel-épices

Préparer vos « œufs » de CHIA en mettant à tremper 1Cs de graines dans 4-5 Cs d’eau

Pendant ces 15 minutes, amalgamez 150g de purée de PANAIS préalablement rôti au MIEL, 60g d’HUILE DE NOISETTE, 125g de FARINE D’EPEAUTRE OU DE SEIGLE, 1 poignée de FLOCONS D’AVOINE.

Incorporez les « œufs » de chia, mélangez bien pour obtenir une consistance homogène.

Agrémentez de CANNELLE et vanille ; gingembre et/ou muscade si vous appréciez les symphonies épicées

Enfournez pour une quinzaine de minutes à 180°C !

 

IMG_3868[1]

 

Prochaine étape : version purée de céleri-gingembre !

 

IMG_3871[1].JPG

(Psst : il me restait de la purée de panais, j’en ai fait un lit pour mes boulettes quinoa-avocat, c’était kro bon, ça va super bien ensemble)

 

Publicités

4 réflexions sur “De la fragilité de la pensée pour soi ; biscuits moelleux au panais (vegan)

  1. Mmmm, une fois de plus tu nous régales !!! Et une fois de plus je me retrouve dans tes mots. Merci pour ce… partage, héhé. 🙂 Je te pique un biscuit au passage ! ❤
    Bises,
    Lili

    J'aime

  2. Je suis assez déroutée moi même par les réseaux sociaux, que je pratique depuis la naissance de mon blog seulement, n’en étant bien gardée auparavant dans la « vraie vie »…
    Même si je perçois le côté positif du partage et qu’il faut bien « présenter » ce que l’on fait, l’interaction avec les lecteurs étant enrichissante, j’ai souvent l’impression d’être perdue dans une grande soupe.
    Etant artiste, je mets de la distance entre ce que je fais et qui je suis, et trouve étrange de devoir mettre en avant moi-même mes réalisations (un blog modeste portant mes grandes convictions …), d’autant que certains lecteurs s’intéressent en premier lieu à qui je suis.

    Bref, je lis avec plaisir et intérêt tes réflexions et la recette a l’air super 🙂
    Merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s