Le bol sain du fond de placard : le réconfort de la simplicité. Epinards, fromage, azukis ! #vegan

 Where? Where can I find yumminess ??

In DA pantry!

 

Etrange logique que de proposer une recette de fonds de placards, composée d’épinards en bocal, sachant qu’on est début Mai, autrement dit pas en fin de mois ; et en pleine saison des épinards frais.
Mais heureusement, la cuisine n’est que poésie et spontanéité ; et je suis sure que nos papilles bouderaient allègrement, si notre assiette respirait continuellement la rationalité.
De surcroit, contre toute attente, il me semble que, si l’on compte les cuire, les épinards en bocal reviennent moins cher que les épinards achetés frais, qui réduisent considérablement à la cuisson.

Et ne sachant pas si je come back home pour le pont approchant, j’ai préféré limiter mes achats de légumes frais, pour surtout (surtout surtout) éviter d’avoir à jeter le surplus éventuel. D’ailleurs, à propos de fuckfoodwaste, cette recette est également l’occasion d’utiliser les restes de légumes dont vous ne savez que faire !

Et puis, comme j’ai pris un grand format, ça me laissera un bocal vide pour mettre du vrac et d’autres zestes de yumminess…hihi !

IMG_4202[1]
si, si, les épinards c’est green ET GLAM…si si
Et puis cette recette, qui rend le manque de temps et d’argent glamour, est simple, déclinable à l’envie, et saine.

 

En gros, vous aurez besoin de noix ou de crème, de légumes en bocal, et de flocons de légumineuses.

IMG_4162[1]

Ce qui importe avec ces ingrédients, c’est de bien assaisonner, tant l’eau de cuisson que les légumes. En toute liberté et selon vos goûts ; afin de relever la tendreté parfois fade des azukis et des épinards.

 

IMG_4191[1]

Pour 1 portion :

 

  • 45 gr de flocons d’azukis (= 1 volume)
  • 1 portion d’épinards (200 à 250gr) rincés et égouttés
  • ¼ de fromage végétal à tartiner * (ou un mélange crème végétale – purée de sésame)
  • assaisonnement du bon vouloir de vos placards de votre choix

 

 

* Pour un fromage : mixer 100gr de noix (cajou, brésil…) -préalablement trempées une nuit dans de l’eau froide – avec 1 cc de gomasio et une belle cc de levure maltée ; ainsi que les agréments de votre choix : herbes ciselées, poivre, ail, jus de citron. Ajoutez progressivement un peu d’eau, jusqu’à obtention de la texture souhaitée.

IMG_4177[1]

Porter 2 à 2.5 fois le volume de vos flocons, d’eau à ébullition. Ajoutez un cube de miso au curry ou du bouillon végétal ; puis les flocons.

Cuire à couvert et à feu doux pendant 10 minutes.

 

Pendant ce temps, mixez légèrement vos épinards (et vos éventuels restes de légumes cuits) avec le fromage ou la crème (attention, ce mélange est si généreux, qu’il repeint vos murs ET vos vêtements). Assaisonnez selon vos goûts, et en harmonie avec l’assaisonnement des azukis : curry, paprika, poivre… Soyez vigilants sur le sel car les épinards peuvent être déjà assez salés, même rincés.

 

A l’approche de la fin de la cuisson des flocons d’azukis, ajoutez ce mélange dans la casserole, et amalgamez doucement, afin que les épinards chauffent, que les azukis finissent leur bain, et que le tout soit onctueux -sans finir en purée. Ajoutez vos éventuels restes de légumes crus (pousses d’épinards esseulées, roquette déboussolée…).

Si besoin ajustez l’assaisonnement.

IMG_4197[1]

>Pour une touche de croustillant, préchauffez le four, versez la préparation dans un plat individuel allant au four, saupoudrez de levure maltée et de gomasio, et laissez gratiner. Si vous n’avez pas le temps d’allumer le four, formez-en simplement des galettes que vous ferez dorer à la poêle !

Sinon, disposez, une fois dans le bol, un mélange de noix ou de flocons de riz sur le dessus !

IMG_4203[1]
L’abus de pâquerettes nuit gravement à la rationalité

Cette « recette » m’est venue alors que j’avais du fromage végétal prêt dans le frigo. Mais si ce n’est pas votre cas, vous pouvez aussi cuire les flocons dans du lait de coco ; et ajouter les épinards tels quels, juste agrémentés de pâte de curry.

 

IMG_4187[1]

Comme je vous le disais, ces associations sont déclinables selon ce dont vous disposez, et en suivant vos envies ; des exemples :

  • Flocons de RIZ – purée de TOMATES – Basilic
  • Flocons de POIS CHICHES – crème de COURGETTES- Parmesan
  • Flocons de CHATAIGNE – purée de BUTTERNUT – muscade
  • Flocons de POIS CASSES – crème de CHAMPIGNONS – curry

 

 

Vous pouvez bien sur aussi faire 50% d’un type de flocons et 50 % d’un autre (2 légumineuses ou 1 légumineuse, 1 céréale (riz, millet, sarrasin))

Ou (promis après j’arrête de décliner la polyvalence de la recette, parce-que je vais finir par vous annoncer, qu’en étalant finement la préparation au rouleau à pâtisserie, vous pourrez vous fabriquer une écharpe) cuire 50% de vos flocons et laisser le reste cru, afin d’avoir une touche de croquant !

IMG_4204[1]

Simplicité, équilibre, pouitch pouitch en bouche.. Que demander de plus ?

 

Bon appétit !

 

IMG_4205[1]

Advertisements

5 réflexions sur “Le bol sain du fond de placard : le réconfort de la simplicité. Epinards, fromage, azukis ! #vegan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s