Festival Etonnants Voyageurs : notre rapport à l’altérité

Ce week-end, j’ai eu la chance de me rendre à Etonnants Voyageurs, festival international du film et du livre. A quelle offre pléthorique nous donnait (potentiellement…) accès un simple bracelet rouge !!

Autant que possible, j’ai axé mon programme sur des conférences sur les enjeux sociétaux (religieux, migrations, frontières, droits des femmes).
Et les débats sont bien sur propices à la réflexion et la remise en cause de nos structures mentales.

Que ce soit la conférence sur le racisme, ou une séance sur les migrations, ils interrogent notre rapport à l’altérité.
Dans sa globalité.

IMG_4678[1]

En amont, un débat m’avait confirmé à quel point nous nous rassurions en construisant notre appréhension de l’autre sur le rapport inclusion/exclusion.

Puis le mot sarrasin a été prononcé.

Cela peut paraître étrange, voire déplacé, que je fasse une connexion entre notre rapport à l’Autre en tant que migrant, et notre rapport à l’alimentation.
Mais comme je l’avais exprimé dans mon article sur le gluten, il me semble que le « Sans gluten », dans son aspect de tendance sociétale et de phénomène alimentaire, finit, à coup de prescriptions binaires et de hashtags inclusifs (et donc exclusifs), par créer des communautés d’appartenance entre ceux, inclus, qui respectent les prescriptions; et ceux, en-dehors, « autres » qui ne s’incluent pas dans ce mode de fonctionnement et dont l’alimentation finit pour certains, par symboliser le Mal, car pas assez saine, pas assez pure.

Je ressens que pour notre construction identitaire, nous avons besoin, parfois inconsciemment, de nous définir pour nous inclure dans une communauté d’appartenance : « Je suis » français, végétarien, blanc, végétalien, classe moyenne…

IMG_4680[1]

Le sarrasin symbolise donc le retour en grâce des céréales dépourvues de gluten. Et les musulmans : « Au Moyen Âge, les habitants de l’Europe occidentale avaient coutume de désigner sous le nom de Sarrasins, les musulmans qui habitaient au-delà de la mer Méditerranée ou au-delà des Pyrénées » (source). (Le sarrasin est une graine d’origine orientale).

Lors du débat, l’emploi du mot sarrasin signifiait clairement l’Autre, et pour être honnête, celui que l’on rejette; ici le musulman et le migrant. Ceux qui se représentent fondamentalement comme occidentaux, se rassurant en bâtissant une frontière mentale supplémentaire entre leur communauté, pour certains vue comme pure; et les autres, intrinsèquement différents.

IMG_4681[1]

Et cette absence d’ouverture d’esprit, de tolérance -surgie d’un besoin légitime de se définir et d’appartenir à un ensemble- je la ressens dans la blogosphère concernée, quand ma recette n’est pas  » #sansgluten « , suffisamment  » #végéta*ienne », suffisamment pure. Cet enfermement mental est souvent relevé, et peut faire souffrir en tant qu’il rejette et ébranle nos bases; autant qu’il se comprend, car sans communauté d’appartenance clairement définie, l’on peut se sentir bancal

Mais c’est être libre que de ne pas avoir besoin de s’inclure dans une communauté virtuelle ou concrète, d’avoir une définition identitaire fluctuante parce-qu’elle se base sur SOI, sa propre définition; ses besoins, convictions et doutes propres.
Et c’est être libre que d’élargir son esprit pour cesser d’exclure en s’incluant pour se rassurer. La différence est objective, constante ; mais la bienveillance n’appartient qu’à nous.
Ce n’est pas en excluant l’Autre, le soi-disant ‘ »impur », que l’on se fortifiera. Cette éventuelle fragilité identitaire ne relève que de nous ; chacun a du mal à se définir, se situer, se placer dans la société. Mais réussir à faire des choix, sans forcément se définir explicitement comme appartenant à telle bulle sociétale, nous appartient ; et il me semble que fermer sa bulle mentale à celui qui n’est pas (comme) nous, crée un enfermement mental qui finalement ébranle plus que le fait de ne pas appartenir à une communauté.

IMG_4679[1]

Lorsque ce mot de « sarrasin » a été prononcé, je me suis représenté la société comme une addition de bulles communautaires, contraintes de vivre côte à côte, mais fermées les unes aux autres, par une frontière dénommée (peur de la) différence.

En ce qui concerne l’alimentation, la construction de communautés  » #  » d’inclusion / exclusion est corrosive pour l’identité individuelle. Mais quant aux migrations, elle met en jeu des vies et l’avenir identitaire des sociétés.

*

L’assiette que je vous présente ci-dessous n’a donc pas d’étiquette, elle a le goût de mon séjour dans la région de St-Malo. Elle repose essentiellement sur les craquelins, petits pains soufflés typiques.

IMG_4676[1]

Mon assiette malouine :

  • 75gr de noix
  • 70gr de lentilles corail
  • 1 cs de levure maltée
  • un bouquet de coriandre fraiche
  • 3 craquelins
  • courgettes et/ou concombre
  • paillettes d’algues

La veille, faites tremper les noix dans de l’eau froide ; et faites cuire les lentilles (une dizaine de minutes dans de l’eau salée portée à ébullition).

Le jour même, lavez la coriandre et mixez-la avec les noix égouttées, la levure et les lentilles. Vous pouvez rajouter du paprika pour accentuer la couleur de la tartinade. Assaisonnez selon vos goûts. Réservez au frais.

Faites des spaghettis avec les concombres et/ou les courgettes. Disposez dans une assiette; parsemez de paillettes d’algues.

Tartinez les craquelins avec la préparation lentilles-coriandre.

Disposez les craquelins sur les spaghettis. Arrosez de jus de citron ou d’huile d’olive !

IMG_4675[1]

Advertisements

5 réflexions sur “Festival Etonnants Voyageurs : notre rapport à l’altérité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s