Idées cadeaux et coups de cœur : le réconfort au quotidien

Est-ce aussi prononcé tous les ans ?

Je suis vraiment étonnée cette année d’entendre à quel point la critique est insatisfaite du palmarès de Cannes (revue de presse de lundi). Venant même de médias qui ont pourtant pour habitude de porter des films sociétaux ou « sociaux » comme celui de Ken Loach !

En-dehors du « il faut », j’essaierai d’aller voir les films qui m’interpellent ou me séduisent. D’habitude je prends un malin plaisir à la jouer outsider, et éviter de me ruer sur les films encensés, parce-que je trouve que cela cache une certaine bien-pensance. Mais cette année je suis perplexe, et je devrai baser mon choix sur ce qui m’attire uniquement, et non en me plaçant en marge d’une critique ici agitée.

Ça fait un moment que je n’ai pas parlé cinéma ici d’ailleurs.

IMG_5438[1]

J’entends des journaux ou radios se réjouir que tel film récompensé soit à nouveau un film partenaire, qu’ils ont porté.
Mais est-ce vraiment bon signe que ces médias, toujours les mêmes, soutiennent si régulièrement des films encensés ?
N’y a-t-il pas là justement une certaine bien-pensance de leur part, à souscrire à des œuvres qu’ils anticipent être récompensées ou légitimées, parce-qu’abordant des sujets délicats en suivant le politiquement correct ?

IMG_5346[1]

Je ne sais pas s’il s’agit de bien-pensance ici, mais la partie « politiquement correcte »..euh pardon.. « éthiquement correcte » (parce-que le politique n’a pas grand-chose à faire de l’éco-friendly) de mon cerveau et de la société voudrait que mon appartement dans son ensemble soit green, à savoir alimentation 100% bio et VGL, cosmétiques clean, vêtements éthiques, produits ménagers écolos..
En effet, je propose ici des recettes (de miam, de tranches de vie) tendant vers un mode de vie globalement plus sain et durable, pour la santé et la planète.

IMG_5421[1]

Mais je suis loin de la perfection.

 

Je note l’incohérence d’être intransigeante sur l’origine et la qualité de mon alimentation ; et d’appliquer sur ma peau des produits conventionnels. Ou d’acheter local, mais de posséder vêtements et vaisselle mainstream et produits dans des conditions opaques et déplorables.
Cette contradiction me gêne.

IMG_5411[1]

Mais je ne pense pas qu’il soit plus cohérent de gaspiller tous les produits que j’ai acquis avec mes moyens au fil des années : allergique au gaspillage, je ne me vois simplement pas les jeter ; je n’envisage même pas de les donner compte tenu du fait que par exemple mon maquillage a été en contact avec mes lèvres ou paupières ; et je n’ai tout simplement pas les moyens de renouveler garde-robe, vanity et placards !
Certaines personnes, en prenant conscience de la nocivité des produits conventionnels, ne peuvent supporter de les garder et jettent donc pour « purifier » et verdir leur environnement.
Moi je ne peux me le permettre, et fais ce que je peux, renouvelant pas à pas mes cosmétiques, et raisonnant mes autres achats de marques conventionnelles (vêtements, vaisselle), en étant consciente de cette contradiction.

IMG_5422[1]

La sélection d’idées cadeaux que je vous présente ici n’est donc pas fabriquée par des bretons, à base de produits recyclés et labellisée green.

Certains produits sont plus durables que d’autres, et en tout cas ils font pétiller le quotidien.
Cet article est donc comme toujours écrit avec sincérité et chaleur, pour vous faire partager les petites joies du quotidien.

Evidemment aucun de mes articles n’est sponsorisé même si je cite des marques ; un blog reste pour moi l’occasion de partager l’amour des mots et de ce qui rend le quotidien plus réjouissant (Oooom Shaaanti).

IMG_5318[1]

Une salle de bain heureuse

J’ai une cuisine, mais figurez-vous que j’ai aussi une salle de bain ! Et il m’arrive MEME d’y passer du temps !

Pour rendre ce moment agréable, les produits qui me manqueraient sont :

  • des huiles: pour le corps et le visage.

J’aime me démaquiller avec de l’huile d’avocat, très riche ; de coco pour son parfum exotique ; ou en ce moment de noisette. Le matin, j’utilise en ce moment de l’huile de jojoba, parfaite pour les peaux mixtes.

Pour le corps, j’alterne entre huile de coco et huile « spéciale », comme l’édition limitée de l’huile d’argan Lift Argan, qui sent divinement bon

  • des hydrolatspour tonifier le matin ou éclaircir le soir : en ce moment géranium, à la douce odeur de rose.
  • Un savon doux (j’aime particulièrement le pain Dr Bronner à l’amande qui n’assèche pas les mains)
  • Un gommage fait maison. J’aime beaucoup la simplicité de ce DIY, que j’avais trouvé comme idée cadeau à faire à Noël. Toutefois attention !! Je n’ai pas bien fluidifié le son de blé à certains endroits, ce qui fait que parfois le gommage m’écorche.
  • Du beurre de karité La marque Alepia propose un pot d’un très bon rapport qualité/prix et fond sur la peau. Je le trouve en parapharmacie.

Ainsi, en piochant parmi ces essentiels, vous pouvez constituer une trousse de toilette personnalisée pour une âme coquette ou que vous aimeriez initier à la beauté SAINplissime.

IMG_5316[1]

Aromazone propose un choix inversement proportionnel à ma taille ; mais je trouve maintenant du choix à la biocoop, avec la marque Essenciaguia pour les hydrolats. Au-delà des controverses sur Aromazone, j’évite ainsi de payer des frais de port et de créer des déchets inutiles, et privilégie un artisanat français de qualité.
Selon les propriétés recherchées, on se tournera vers l’hydrolat de géranium (pour les peaux grasses), de tea-tree (pour les peaux acnéiques), de bleuet (apaisant)…
De même, pour les huiles, je ne commande plus chez Aromazone car je trouve la marque De St-Hilaire, basée en Auvergne. Les huiles sont vierges,  de première pression à froid, et d’un bon rapport qualité-prix ! Les flacons sont pratiques : à pompe et réutilisables pour des mélanges futurs.
L’amande douce est un basique réconfortant ; le calendula un soin bien utile pour les mains sèches.

Recevoir l’huile de coco Aromazone en flacon de plastique nécessite de la faire fondre à chaque fois pour qu’elle sorte, ou une fois pour toutes et le vider dans un bocal en verre. Donc je prends des huiles alimentaires vierges de première pression à froid, polyvalentes et de qualité.

IMG_5317[1]

(EDIT petits plus) :

Le hasard fait bien les roses… 🌸 En voulant faire un édit de l'article sur mes basiques, je me suis rendue compte qu'en ce moment ma salle de bain était surtout #rose 😅 Huile de #cranberry, #savon aux huiles essentielles, produits Cattier (gel douche & lavant pour les mains à l´argile)… Je vous en avais parlé il y a un moment déjà : je suis très satisfaite des shampoings Naturado en Provence (ici #argile blanche & rose) , ils conviennent très bien à mes #cheveux ! 🐞Et dans la boite de #thé , j'ai rangé des #cotonslavables qui ne me servent pas à appliquer mon #hydrolat , mais à enlever le surplus d'huile quand je me démaquille, plutôt que d'utiliser un mouchoir. Les cotons sentent la tisane gourmande 💙 #GuimauveEnGuiseDeCerveau #beauté #bio #fleurs #lesswaste #reuse #ecocert #naturel #articleQSLD #bienetre #hasard

Une publication partagée par qu'on se le dise 🍀 Mathilde (@quonseledise) le

 

Vous pouvez également confectionner un kit de curiosité culinaire : la même idée d’une trousse personnalisée, mais avec des miam :

  • Je vous le disais, l’huile de coco est polyvalente, donc elle peut aussi bien se retrouver dans ce kit alimentaire, en veillant toujours à la choisir bio, vierge et de première pression à froid.
  • Des graines précieuses.
    Ce week-end, je ferai découvrir les graines de chia à ma maman. Conquise ou pas, elle sera surement surprise ! Elle s’est déjà mise avec moi aux purées d’oléagineux, falafels de patate douce et huile de coco ! Les graines de chia permettront de faire des puddings ou crufitures !
  • Ces falafels (recette du 1er livre de Rebecca Leffler) contiennent aussi de la farine de pois chiche, qui est pour moi un essentiel surprenant et fûté pour une cuisine curieuse.
  • Du chocolat cru -dont le prix est aussi élevé que sa teneur en magnésium
  • Des condiments, comme le miso ou la pâte de curry (encore une préciosité qui a conquis ma mère !)

IMG_3375[1]

Dans le registre des courses, j’avais demandé à Noël des sacs à vrac homemade. Les commerçants de la Biocoop n’en pouvaient plus de me voir accumuler les étiquettes sur 1 sachet !

IMG_5437[1]

Si vous êtes doué-e en couture, vous pouvez en fabriquer de toutes tailles et motifs !
Ils servent aussi de sac à linge

 

IMG_5320[1]

Bien sur, dans ce kit, vous devez pouvez mettre du thé. C’est toujours une bonne idée de cadeau, abordable et variée.

Il existe plein de marques de thé BIO. Voici celle que l’on trouve dans les magasins bios, et qui m’a conquise. Si je suis attachée à leurs valeurs, c’est aussi la maison de thé qui m’a réconciliée avec le Breakfast (que je trouvais jusque-là trop âpre et qui me donnait des nausées et palpitations) ; et surtout le thé vert.
Vous savez ce breuvage miraculeux rendu rarement attrayant par la plupart des marques ?
Les jardins de Gaia en propose tout un spectre de blends délicatement parfumés et aux associations inventives.

Les disponibilités varient selon les enseignes : oh joie d’arriver dans un autre magasin et de trouver de nouveaux parfums !!
Comme avec leur thé noir à l’amande utilisé dans mon porridge de saison. Toutefois, ce thé m’a déçue à terme. Je n’ai pas pu le conserver dans une boite hermétique, donc il perd de sa saveur et ne laisse qu’un triste thé noir, même pas agréable en bouche.

IMG_5322[1]
je bois la vie en rose !
Voici la sélection douce que j’apprécie en ce moment, selon ce que je trouve en ville (tout leur site me fait envie !!) :

  • définitivement, la délicatesse de leur thé vert à la vanille : Tendres moments
  • le raffinement fruité d’Un printemps à Kyoto, parfait pour la saison
  • la fraiche gourmandise du Litchi Poire
  • Le joueur de flûte qui est je crois un thé « militant » ! Une consommaCtion qui m’a réconciliée avec la bergamote.
  • Le Ptit Dej, voire parfois l’English Breakfast, qui éveillent et réconfortent sans brutalité
  • L’on retrouve aussi la vanille en un thé noir gourmand, intemporel
  • Je ne connais pas celui-ci mais il me fait drôlement envie. Il a l’air gourmand, mais connaissant leurs thés, il ne sera pas écoeurant. Sincèrement, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site, vous y trouverez forcément votre bonheur ; autant de choix, c’est indécent !

 

IMG_5432[1]

Au rayon des tisanes, j’aime beaucoup :

  • Réglisse-menthe de Clipper
  • Camomille-Vanille de Higher Living, que je ne trouve pas en magasin. Ne fuyez pas ! Moi aussi je trouvais la camomille fade et « herbacée » ; mais associée ainsi à la vanille, c’est délicieusement équilibré !
  • En vrac : les délicieuses tisanes Terre d’Oc : gourmandes et raffinées ; elles font oublier le côté parfois végétal des tisanes ; et permettent de boire chaud tout au long de la journée.

IMG_5427[1]

Et côté Rooibos, si vanille est une valeur sure, j’ai été très agréablement surprise en goûtant le Rooibos des Vahinés (non BIO) Palais des thés ; alors que j’ai été déçue par le thé des Vahinés.

 

IMG_5426[1]

Pour poser sur ma table de chevet la nuit, ou emporter la journée, j’aime beaucoup les théières nomades en verre, saines et pratiques, que je trouve en ville, sans passer par internet !
Et bien sur, une théière de table est toujours une belle idée de cadeau, disponible à des prix très abordables.

 

IMG_5430[1]
ICI une étude démontrant que du linge froissé participe d’un meilleur équilibre psychique
Pour servir, je suis conquise par les tasses Tassen, qui font une idée de cadeau très originale ; bien que chère, c’est pourquoi je les acquiers petit à petit. Vous pouvez choisir l’expression que vous voulez !
Pareil, je n’ai jamais eu à passer par internet pour les trouver, elles sont vendues dans les boutiques de « gadgets ».

IMG_5320[1]

Légumes, thé : je suis une fille à feuilles. Donc je me dois de cloturer cet article par le papier.

IMG_5151[1]

Onéreux et à acquérir pas à pas, cadeau par cadeau, occasion par occasion, comme la vaisselle Tassen, j’adore les carnets Paper Blanks, disponibles en papeterie ou librairie.
Enfin, surtout les manuscrits estampés, ornés de la signature et d’un texte/portrait d’un personnage marquant ; ce qui permet là encore de faire un cadeau personnalisé.
Petite, j’écrivais sur celui de Mozart. Je n’ai pu m’en racheter que récemment, à l’occasion d’une vente privée, et j’ai trouvé Virginia Woolf, Gandhi ou Amy Winehouse <3.

IMG_5426[1]

Faire une liste exhaustive de livres serait évidemment impossible et surtout subjectif, mais voici des exemples de ce que contient ma PAL, ce que j’ai aimé, ou acheté récemment :

Ceux qui m’ont fait de l’oeil :

 

Ceux qui m’ont séduite mais que je n’ai pas encore lus :

IMG_5259[1]

Ceux que je vous conseille :

  • Purge, de Sofi Oksanen
  • La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel
  • Une prière pour Owen, John Irving
  • Sous un ciel immense (<3) de Catherine de St-Phalle
  • Vegan et Healthy Vegan de Marie Laforêt. Je m’interroge : pensez-vous qu’offrir des recueils aussi complets et capitaux soient une bonne idée de cadeau pour initier quelqu’un à la cuisine VGL ? Ou vaut-il mieux commencer avec des petits livres thématiques ?
  • Green Washing, de Cécile Berg (photos de Linda Louis). Je l’ai feuilleté, et je n’en ai pas l’utilité car…il est trop complet ! En effet, je suis dans un appartement et n’ai pas besoin de laver mon tapis de yoga ou les jouets des enfants (je met en avant les extrêmes). Mais pour une personne qui a un foyer et une maison, ce précis est idéal !

13259476_1755044494740767_1941928198_n(1)

En ce moment je lis les Carnets d’Esther de Florence Roche, qui traite de la seconde guerre mondiale.
Sur ce genre de sujets sensibles il y a aussi une certaine bien-pensance : on ne peut pas critiquer une œuvre qui traite de l’homosexualité, de discrimination, de l’égalité homme-femme, sous peine d’être étiquetté homophobe par exemple ; parce-que ces sujets sont sensibles à notre époque. La vie d’Adèle méritait-il cet encensement ?

Mais je trouve qu’il commence à y avoir un certain recul salvateur sur les parutions traitant de la Seconde Guerre Mondiale. C’est un sujet auquel je porte beaucoup d’intérêt, donc le livre est attachant ; mais je trouve que le livre manque pour l’instant de subtilité dans les émotions ; l’enchainement des « tiroirs » de l’intrigue ; l’énoncé des enjeux. Le déporté est étrangement lucide sur sa situation, 3 jours à peine après la rafle. L’auteure n’est pas maitre de la surprise subtile, tout s’enchaîne pour l’instant avec évidence.

IMG_5419[1]

 

Et vous quels sont vos idées cadeaux ou pépites du quotidien ?

IMG_5422[1]

Publicités

2 réflexions sur “Idées cadeaux et coups de cœur : le réconfort au quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s