Tarte ROSE au BLEU avec des LÉGUMES VERTS ! Mes papilles ne savent plus où donner de la tête ! {Recette vegan}

IMG_7573

 

Bonjour jolies feuilles de thé !!

IMG_7592

Quand je me suis ouverte à une cuisine plus végétale, je n’ai pas éprouvé le besoin de m’appuyer sur les substituts, et simili (carnés), qui peuvent être de vraies béquilles pour certaines personnes en transition, ou des alternatives pour varier ses sources de protéines.

Je n’ai même pas envie de retrouver le goût de la viande ; et devoir passer par le rayon jambon, saucisses, etc.. provoque chez moi une vraie gêne écœurée, un malaise répulsif. Alors que je n’ai pas du tout un rapport radical et injonctif au végéta*isme ! Je ne dédaignerai jamais un omnivore parce-qu’il ose manger de la viande alors que cette industrie implique tant de souffrance; par bon sens; et surtout quand je sais que la production de mes vêtements ou de ma vaisselle en cause autant. De surcroit, peut-être que cette personne est bien plus engagée que moi sur d’autres terrains légitimes. L’on n’a pas à juger, faisons déjà de notre mieux comme on l’entend, et partageons nos convictions avec bienveillance.

Le goût de la viande ou du poisson ne me manque donc pas du tout .

IMG_7575

Par contre les laitages en tant qu’item, et ce que leur abandon implique, m’a posé plus de problèmes pratiques et gustatifs.

J’avais en effet toujours pour habitude de terminer mon repas par un yaourt. Et le fromage faisait, comme pour beaucoup de personnes, dont les ex-omni, partie intégrante de mon quotidien : toasts de chèvre chaud, tartes, soufflés au fromage, pâtes.

IMG_7590

 

Donc le concept de laitage en fin de repas m’a manqué simplement dans le sens où, aimant finir mon repas par un dessert, je ne savais pas par quoi le remplacer.

Et les fromages m’ont manqué gustativement, dans la touche fraîche ou comfy qu’ils apportent, et parfois dans la centralité qu’ils constituent dans un repas (dinerpainfromage !)

J’ai quasiment réussi à m’en passer ; puis j’ai eu une phase de reprise des laitages.

IMG_7587

 

Puis, alors que je me suis ouverte au végétal surtout pour des raisons de santé et d’écologie ; trop de scandales éthiques et de barbarie m’ont dégoûtée de ces derniers, en tant que contenant du lait (chèvre & brebis en l’occurrence).

IMG_7582
Mathilde, 5 ans

 

Entre temps, j’avais quand même souhaité découvrir -comme j’ai découvert des dizaines d’aliments dans l’univers plantbased–  les fromages végétaux.
Comme je fais des fromages maison (tartinades, fromages frais, rôtis…), je cherchais surtout des fromages qui fondent, ou en tranches.

Mais à Rennes je n’en trouve pas. Quant aux fromages sur internet, ceux qui ne sont pas bourrés de cochonneries (il ne s’agit pas de remplacer un vilain par dix autres !) et peu cohérent niveau éthique ; sont de toute façon disponibles à des prix prohibitifs car il faut compter les frais de port.

IMG_7587

Mais lors de la Vegan Place de Rennes, The Vegan Shop était présent, et j’avais pu découvrir quelques produits « en direct », sans frais de port. Leurs fromages sont sans huile de palme ; et excitée à l’idée de pouvoir enfin goûter du fromage vegan en tranches, j’avais trouvé la compo tout à fait correcte.

IMG_7580

Je n’ai jamais aimé les fromages « bleus », et ce produit m’avait été offert pour se faire pardonner d’une erreur.

Conquise par leur Jeezini simple, fondu sur la pizza ; j’ai trouvé ce fromage -à base de champignons- très doux, et se mariant très bien à la fraicheur délicate des betteraves.

Je partais méfiante, je n’ai rien à redire !

IMG_7566

La découverte de ce fromage végétal qui fond, m’avait mise en joie ; mais si le goût est trop similaire au fromage animal, j’éprouve toujours ce malaise écœuré à en manger régulièrement.
C’est un comble ! donc pour ceux qui s’interrogent : oui, ce fromage végétal m’a rappelé le fromage classique !

IMG_7571

Je continue à varier mes recettes maison, et au fond, tend à me passer de « l’item-laitage/fromage » au quotidien, sans être strictement végétalienne (« 100% » comme on dit, mais j’ai jamais aimé les chiffres 😉 ).

Je suis sans étiquette ! Je m’épanouis au quotidien dans la richesse et l’éthique de la cuisine végétale ; et si ma cuisine est végétalienne, j’essaye de ne pas étiqueter ma perchonne dans sa globalité.

IMG_7576

Cette semaine, en faisant les courses, j’ai remarqué que les yaourts végétaux à l’avoine étaient en promotion car de date courte.
Je n’achète jamais ces préparations à l’avoine ou au riz, car je les trouve trop liquides, et elles ne me satisfont pas en dessert. Je trouve d’ailleurs qu’il y a un vrai vide dans l’offre de yaourts végétaux satisfaisants et abordables, si l’on veut varier du soja.

Mais sensible au gaspillage alimentaire, je me suis dit que ces yaourts à l’avoine pourraient pour une fois, remplacer le yaourt au soja sur mon granola épisodique.

Et je n’ai même pas eu le temps de dire ouf que leur date de péremption était atteinte !
Pour être sure, j’ai décidé de les faire cuire : avec l’un j’ai fait des pâtes crémeuses au curry, tempeh et courgettes.
Et avec l’autre, j’ai fait une pâte à tarte !

IMG_7432

Cette tarte est donc sans gras si vous choisissez de ne pas mettre de fromage ; et quoi qu’il en soit, la pâte ne contient pas de matière grasse.
La douceur de l’avoine se marie ici très bien avec la délicatesse de la betterave, et lui apporte une touche très légèrement suave, vraiment agréable quand on déguste la tarte froide !

Nature, ces yaourts végétaux ont un goût plutôt neutre, et je suis contente d’avoir découvert que je peux les utiliser en cuisine salée ! Ça permet de varier les liants.

IMG_7597

La recette est pour 2 personnes en plat principal, 3 en entrée.

Pour la pâte à tarte, j’ai utilisé :

1cs de graines de chia
100gr de yaourt végétal à l’avoine
3 CS d’eau ou d’hydrolat ortie
4CS de jus de betterave
30gr de farine de lentilles
50gr farine de kamut (ou épeautre complet ou bise)
20 gr de poudre de noisettes (remplacez par 20gr de farine de lentilles si vous n’en avez pas)
1 pincée de sel
1cc de gomasio

IMG_7430

Pour l’appareil :

100gr de tofu soyeux
3 betteraves cuites, de taille moyenne
Environ une tasse de tranches de courgettes & aubergines cuites
2 tranches de « bleu » (ici vegan)
Sel, poivre..

IMG_7593

Dans un bol, versez le yaourt, l’eau/hydrolat et le jus récupéré des betteraves. Faites-y gonfler les graines de chia au moins 20-25 minutes. Vous pouvez en profiter pour cuire les légumes.

Dans un saladier, mélangez les farines/poudre avec le sel et le gomasio.

Ajoutez le mélange humide aux graines de chia, et amalgamez le tout.

IMG_7437

Etalez la pâte obtenue sur une surface farinée, et garnissez-en votre moule à tarte (le mien n’est pas grand).

Laissez reposer quelques heures.

IMG_7433

Au moment de garnir : préchauffez votre four (toujours 190°C sur le mien).

Mixez le tofu soyeux égoutté avec deux betteraves. Assaisonnez.

Ajoutez les rondelles de légumes, et versez l’appareil sur le fond de tarte

Disposez la dernière betterave coupée en tranches sur le dessus.

Enfournez pour une quarantaine de minutes.

IMG_7596

 

Dix minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez le fromage coupé en lamelles ; laissez fondre.

Laissez reposer la tarte plusieurs heures au frais si vous souhaitez la manger froide.

IMG_7565
Avec une salade de pousses (épinards..)

Cette tarte était donc un essai, qui s’est avéré réussi. Au niveau de l’organisation, voilà comment j’ai procédé; mais je suis sûre que vous pouvez préparer cette tarte sur un temps plus court !
J’ai laissé les graines de chia gonfler assez longtemps ; puis j’ai préparé la pâte, que j’ai laissé reposer 24h, simplement parce-que le timing s’est articulé ainsi. Ça lui a permis de bien gonfler et de gagner en fermeté.
Le soir j’ai donc préparé l’appareil et garni la tarte, que j’ai enfournée dans la foulée. Je l’ai laissée refroidir et « prendre » jusqu’au lendemain midi.

IMG_7585

Ainsi, la pâte était bien épaisse, la garniture se tenait parfaitement, et les saveurs de la betterave et de l’avoine étaient déployées et mises en valeur par la fraîcheur de la tarte.

IMG_7573

 

Alors, qui fera le plus pipi rose ? …

IMG_7563
(Recette des palets fondants quinoa – pistache ICI )
Publicités

2 réflexions sur “Tarte ROSE au BLEU avec des LÉGUMES VERTS ! Mes papilles ne savent plus où donner de la tête ! {Recette vegan}

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s