Biscuits vegan sarrasin-chanvre « sans LES, sans EUX » : le sarrasin symbole de diabolisation?

BISCUITS SARRASIN – CHANVRE

 

IMG_8201[1]
« l’orange pour la guérison »
Orlando. 12 Juin 2016.

 

Je voudrais dédier cet article à toutes les victimes du fourvoiement du « sans » ; l’ « AVEC » étant intrinsèquement délicat car précieux.

IMG_8203[1]
« l’indigo pour l’harmonie »

Je vous avais dit à quel point j’avais réalisé lors du Festival Etonnants Voyageurs, que le sarrasin par sa double acception – « peuple musulman » et « sans gluten »- symbolisait la croisée de diabolisations contemporaines, de peurs peut-être légitimes mais binaires et exacerbées.

 

J’aurai aussi pu écrire « le sarrasin, comme symbole de l’intolérance », pont adéquat entre le rapport au gluten, et les rapports interculturels.

IMG_8195[1]
« le rouge pour la vie »
Dans ledit article, il était plutôt question de la fermeture aux « sarrasins » car le débat abordait l’enjeu des migrations.

Ce week-end, c’est le « sarrasin » lui-même qui a fait exploser son intolérance.

Et tout s’emmêle ; et respect et ouverture se dissolvent légitimement

IMG_8187[1]

Ce que l’on rejette n’est plus seulement l’entité minoritaire, mais l’Autre, dans sa différence potentiellement néfaste, ses paramètres qui nous sont inconnus donc destructeurs. Destructeurs de notre intérieur, de notre essence.

Tout gluten rongerait-il tous les microbiotes ?

Tout Autre nuirait-il à notre essence ?

Et d’abord quelle est cette essence ? Microbiote et culture ne sont-ils pas un savant mélange de propriétés intrinsèques et d’ouverture constante à la découverte ?

IMG_8214[1]

J’exècre la bien-pensance, et suis trop terre-à-terre pour m’accrocher aux utopies.
Je ne proposerai donc pas d’enfin vivre-ensemble dans l’harmonie, pour l’apaisement de la communauté et l’ouverture enrichissante des esprits.

Mais pourquoi pas, juste un peu de bon sens, avec une cuillérée de tolérance, une pincée d’ouverture, un zeste de respect et une louche de diversité. (Céréalière et) humaine. Tant, et dans la mesure où l’on a constaté aucune nocivité de l’Autre à notre égard..

IMG_8209[1]

M’ouvrir à l’univers végétal m’a rendue beaucoup plus tolérante et bienveillante, dans tous les aspects du quotidien : humains ou choix alimentaires.

A ne pas confondre avec de la naïveté. J’ai peut-être une guimauve en guise de cerveau, mais n’est pas née la feuille de chou qui me rendra naïve et m’enlèvera mon scepticisme cynique.

Je suis juste plus tolérante et ouverte

Et mon ventre et mon entourage le vivent plutôt bien.

IMG_8168[1]

On pourrait être tenté de s’ouvrir à un sarrasin parce-que soi disant moins nocif pour l’équilibre intérieur que son cousin occidental ; et se fermer à l’autre Sarrasin, parce-qu’il serait corrosif pour l’équilibre sociétal et géopolitique

 

Je l’ai été

IMG_8197[1]

Et puis finalement, j’ai remis les pieds sur terre et me suis dit que j’allais ne rien écarter d’emblée par un simple jugement a-priori ; à condition qu’il s’agisse de personnes et de céréales de qualité. Plutôt du blé local et bio, que du sarrasin industriel. Tout comme je regarde plutôt la qualité humaine d’une personne plutôt que son degré d’occidentalité.

 

Y a des abrutis partout.

La peur de la différence est légitime, mais on ne peut rester indéfiniment fermé aux « LES ». C’est ça qui est nuisible.

IMG_8217[1]

 

Mais les enjeux globaux sont bien évidemment plus complexes que les relations humaines, interculturelles individuelles.
Frontières sous pression, vies brisées, villes et âmes meurtries.

IMG_8210[1]

Mais d’ici à ce qu’on soit nommé-e- successeur de Ban Ki Moon ou de Jean-Marc Ayrault, on peut peut-être s’ouvrir à notre échelle ?

Je vois bien ce que vous vous dites : « Ouai, elle est haute comme trois pommes, agir à son niveau c’est facile ! »

Certes

Niarc, Niarc !

Et encore, pas sur…

IMG_8196[1]

Mais le principal est que nos petons touchent le sol ( !) et qu’on garde les pieds sur terre face à tous ces déséquilibres et diabolisations a-priori, non ?

 

IMG_8192[1]

En tout cas, pour preuve s’il en faut de ma spontanéité et du fait que l’article vient d’être rédigé et n’est, comme d’habitude, pas programmé : ayant donc la tête dans le brouillard depuis hier soir, je me suis emmêlée dans les proportions, qui sont anormalement généreuses ! Il y a donc  beaucoup de farine mais ils s’en sont très bien portés !

On sera obligés de les partager !!

Mais ils se congèlent aussi très bien ! et vous pouvez bien sur ajuster les quantités !

 

IMG_8207[1]

 

Pour des biscuits « AVEC »:

  • 160gr de farine de sarrasin
  • 80gr de flocons de sarrasin finement mixés
  • 70gr de farine d’épeautre
  • 20gr de farine de pois chiches
  • 30gr de margarine
  • 20gr de beurre de coco
  • 40gr de sucre
  • 25cL de lait de riz
  • 1 belle cc de sel
  • 1CS de bicarbonate de soude
  • 2CS de graines de chanvre
  • Quelques gouttes d’arôme de vanille

 

Préchauffez le four (190°C)

 

Dans un saladier, mélangez les farines, les flocons moulus, le sel, le bicarbonate et les graines de chanvre.

Faites fondre ensemble la margarine, le beurre de coco, le sucre et la vanille. (je les ai amalgamés à la vapeur dans un pot en verre parce-que mes plaques étaient allumées ; mais puisque votre four est allumé, vous pouvez en profiter !)

Ajouter progressivement le lait végétal sur le mélange sucré.

Formez un puits dans le mélange sec et versez-y le mélange liquide.

Mélangez à l’aide d’une cuillère en bois ou à la main pour former une pâte homogène.

Farinez généreusement votre plan de travail, et étalez la pâte au rouleau

Découpez-y des formes, et enfournez-les pour 12 minutes environ !

 

A déguster AVEC ! 🙂

Ici je les ai accompagnés du thé vert à la vanille Tendres Moments, des Jardins de Gaia. On en a bien besoin..Ce thé m’a réconciliée avec le thé vert.

IMG_8203[2]

 

Pour réflechir….http://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-de-presse/tuerie-d-orlando-geometries-variables

 

Et pour sourire http://www.bbc.com/news/world-europe-36475672?ocid=socialflow_facebook&ns_mchannel=social&ns_campaign=bbcnews&ns_source=facebook

IMG_8201[1]

Pensées feuillues

Advertisements

3 réflexions sur “Biscuits vegan sarrasin-chanvre « sans LES, sans EUX » : le sarrasin symbole de diabolisation?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s