Tarte vegan aux concombre Noa, courgettes et carottes : délice NO waste !

« Manger en conscience »

IMG_8816

Est-ce que manger en conscience est synonyme de « manger consciemment »?
Ce qui voudrait dire que ceux qui n’adoptent pas un mode de vie ou des choix alimentaires définis mangeraient inconsciemment?

IMG_8824

Ou mangeraient-ils sans (prendre/avoir pris) conscience?

Manger en conscience recouvre deux aspects : être pleinement présent dans l’acte du repas; et exercer sa vigilance quant à ce qu’on choisit de placer dans son assiette, être attentif quant à ses habitudes, réflexif quant à sa consommation.

IMG_8811
avant cuisson

Les personnes qui ne mangent pas « en conscience » ne mangent pas « inconsciemment »; mais n’ont peut-être pas pris conscience. N’ont pas posé un regard réflexif sur leur consommACTion; ne se sont peut-être pas posé (autant) de questions.

Dans le milieu des blogs, de la cuisine veggie et saine, l’on pourrait avoir du mal à concevoir que certaines personnes n’exercent pas une vigilance envers leur alimentation, ne s’interrogent pas sur la qualité et l’équilibre de leurs repas, ne placent pas une alimentation clairvoyante et avertie en tête de leurs préoccupations.

IMG_8810

D’après le Larousse, la CONSCIENCE est la « connaissance, intuitive ou réflexive immédiate, que chacun a de son existence et de celle du monde extérieur. C’est une représentation mentale claire de l’existence, de la réalité de telle ou telle chose ».

Tandis que l’inconscience est « l’état de celui qui agit sans comprendre la gravité de ces actes »

IMG_8817

Je pense que ce n’est pas tant que ceux qui ne mangent pas « en conscience » ne comprennent pas la gravité de leurs actes (malgré les effets éthiques, moraux, sanitaires, environnementaux).
C’est plutôt qu’ils n’ont, pour le moment, pas posé de regard averti et interrogatif sur leur consommation. Ils ne lui ont pas -par choix (autres priorités) ou par un concours de circonstances- donné de relief actif et conscient. Ils la vivent, et lui donnent eux-même consistance, mais sans « se représenter mentalement » ce qui la constitue et ce que son essence implique en termes de santé, d’éthique ou d’écologie.

IMG_8811

A vrai dire, je ne tends pas à m’étiqueter « mangeuse » voire consommatrice « consciente ». C’est simplement que je vois fleurir ce terme, souvent relié à un régime « plantbased » ou du moins plus respectueux de l’environnement et de l’éthique, ce qui est légitime.

Et je me suis demandée si avant de se définir comme « conscient », l’on est un acteur en état d’inconscience; voire un passif inconscient.

Une qualification forte de sens, qui prête à débat.

Quand on mange en conscience, il me semble que c’est parce-qu’on a pris conscience, avec réflexivité et acuité. Et non pas stricto sensu, parce-qu’on a quitté un état d' »inconscience » : plutôt une passivité agissante, une inertie lourde d’impacts; que l’on suivait parce-que s’interroger au quotidien sur ses choix de consommation ne faisait pas partie de nos préoccupations prioritaires.

IMG_8809

S’il y a bien une vigilance que j’exerce au quotidien c’est vous le savez de mettre du rose dans ma vie lutter le plus possible contre le gaspillage alimentaire.

Comme j’achète des légumes BIO, je trouvais logique de consommer la plupart des peaux et épluchures , et surtout bien dommage de les jeter quand on sait toutes les vitamines qu’elles contiennent.

Mais je trouve que les épluchures donnent un goût trop corsé aux carottes, que j’apprécie pour leur douceur.

Je n’ai pas de compost, mais j’ai décidé  malgré tout de garder les épluchures dans un bocal, sur environ une demi-semaine; et d’en faire une « tarte compost ».

Bio et bien lavées, les épluchures donnent ici un riche panel de saveurs, aromatiques et déployées !
J’ai ajouté des rondelles de concombre (concombre Noa) car comme précisé ici, je ne digère pas le concombre cru. Bien que cette variété -avec des « pics » à l’extérieur et des triskells à l’intérieur !- soit plus douce.

IMG_8815

Surtout, ici encore, je n’ai pas mis de matière grasse dans la pâte ; mais celle-ci est encore plus légère : le mélange humide n’est composé que de lait végétal et de jus de betterave (tout se récupère, je ne jette jamais le jus du paquet !) ! Et la pâte obtenue est ferme et dense, moelleuse à l’intérieur, croustillante sur les bords : délicieuse !

Tout comme, quand j'étais petite, je trouvais injuste que, dans le lave-vaisselle les assiettes creuses soient devant les plates (…) ; j'ai toujours trouvé injuste qu'on n'utilise pas le jus des betteraves… 🐼 Il est là, pourquoi le gaspiller? Parce qu'il n'a pas de goût ? Mais justement! Sa discrétion permet de colorer fromages #vegan, salades de riz, et pâte à pancakes ! Vive-le-home-made 👌 Pour ces #pancakes, j'ai mis 215 gr de farine de #KAMUT + 360 gr d'eau pétillante + 1cc levure + 1 cc bicarbonate ; #vanille, sel… Attention de ne pas les laisser trop cuire car (le "pouitch" en bouche c'est mieux que le "kronch") ils se rétractent #YaPASdémoticoneCrêpe ?! #vegetalien #pancakesvegan #VeillerTardPourSePreparerUnDouxPtitdej ☁️☁️ #oilfree #healthy #sainplissime #SAINpliciTHE #veggie #petitdejeuner #weekend #recette #faitmaison #homemade #zerowaste #fuckfoodwaste #beetroot #thé #tea #breakfast #tealovers #JeBoisLaVieEnRose 🎈

A post shared by qu'on se le dise 🍀 Mathilde (@quonseledise) on

Utiliser du lait végétal est pour moi, aussi une démarche anti gaspillage, car quand j’ouvre une brique de 1L, je peine toujours à la finir. Après trois cakes, il m’en restait toujours, donc cet essai de pâte à tarte était bienvenu !

IMG_8651[1]

*Pour une petite tarte, vous aurez donc besoin :

Pour la pâte :

  • 100gr de farine (ici sarrasin – blé demi complet)
  • 30gr de farine de lupin
  • 7cL de lait végétal
  • 1cc de romarin
  • 1cc de frêne (le romarin & le frêne sont ceux de chez Erbie organics)
  • 4cL de jus de betterave (ou eau)
  • sel / gomasio, poivre, ou épices de votre choix

 

Pour la garniture :

  • 10cL de crème de soja
  • ½ cube de bouillon aux légumes
  • Épluchures bio (ici concombre, courgettes, carottes)
  • Rondelles de concombre (ou autres légumes doux et croquants à cuire/utiliser au plus vite)

 

IMG_8811

La veille, placer le lait végétal, le frêne et le romarin dans une casserole sur feu doux ; et porter à ébullition quelques minutes. Laisser reposer et infuser quelques heures.

Une fois le lait bien infusé, mélanger les farines dans un saladier, avec l’assaisonnement de votre choix (attention de ne pas trop accumuler les saveurs, et surtout ne pas trop saler en fonction de la teneur en sel du bouillon).

Former un puits et ajouter le lait végétal aromatisé & filtré (conserver les herbes pour une utilisation ultérieure) et le jus de betterave.
Mélanger à l’aide d’une cuillère en bois.
La pâte « doit » être homogène et souple, voire élastique.

Laisser la pâte prendre au frais jusqu’au lendemain (en boule ou étalée : j’ai fait les deux : quelques heures en boule, puis étalée dans le plat à tarte)

IMG_8808

Le lendemain, sortir la pâte du frigo et préchauffer le four à 200°C

Dans une cocotte, porter à ébullition un fond d’eau avec le bouillon végétal. Y ajouter les légumes pour les attendrir quelques minutes (vous pouvez y glisser les herbes déjà utilisées ; ou les garder pour une autre recette, comme une pizza).

Puis ajouter la crème et laisser le tout s’amalgamer.

Eventuellement, égoutter brièvement les légumes avant d’en garnir la pâte

 

Enfourner pour 25 minutes environ (j’ai enfourné au début de 28minutes (20h05), arrêté à 20h30, et laissé la tarte dans le four éteint une quinzaine de minutes).

IMG_8819

Je trouve cette tarte délicieuse refroidie, bien ferme et fraîche ; mais vous pouvez bien sur la déguster chaude !

* Pensées feuillues *

(Le parc des Tanneurs à Rennes)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s