Gâteau vegan mangue – coco et purée de cacahuète… Oui mais…

…A la vapeur, sans sucre et avec des épluchures de mangue !

IMG_8883

Bonjour jolies feuilles de Yunnan !

Il y a une poignée de jours, ma maman est venue passer 24h à Rennes : fugaces mais si précieuses et bienfaisantes !
Dans la soirée, alors que nous déambulions dans les rues de Rennes, notre œil a été attiré par une une jolie terrasse-balconnet donnant sur une cour discrète.
Contre toute attente, nous avons atterri dans un restaurant asiatique, Monsieur Yak.
Un cadre très agréable : contemporain au rez-de-chaussée, plus rêveur et aérien à l’étage.

Toutefois, une carte pas du tout « veggie-friendly », mais je me doutais bien qu’en demandant au serveur, je pourrai me débrouiller ! Résultat, j’ai créé « mon » plat 😉 : des pâtes au sarrasin, cuites comme j’aime, avec des tagliatelles de légumes, des herbes fraîches, des fèves, etc…Avec un thé citron-gingembre : ce n’est vraiment pas les saveurs de thé vers lesquelles je me dirige habituellement, préférant les blends francs et chaleureux, aux arômes pas trop frais; mais le restaurant proposant du bon thé, je me suis dit que c’était l’occasion de goûter, et d’être cohérente avec le cadre dans lequel j’étais. Et j’ai été très agréablement surprise ! Une association légère, pas trop acide ou pointue : rafraîchissante même chaude : une belle découverte !

Ma maman a quant à elle pris un plat dont je ne me rappelle plus le nom, mais qui était accompagné d’une sauce lait de coco – cacahuète : une association toute simple que l’on peut reproduire à la maison : avec du tempeh, des pâtes crémeuses, un gratin de carottes, etc..

Et il se trouve que, dans ma lancée « je récupère toute ce qui est mangeable, donc précieux », après avoir mangé une mangue (bio et bien lavée) l’autre jour, j’avais placé le noyau  et les épluchures, à barboter dans du lait de coco, pour en faire un gâteau.

Donc, à peine sortie du restaurant, je me suis dit que j’allais en profiter pour retrouver cette association coco – cacahuète, mais dans une douceur sucrée !

Et, ayant vu passer sur Instagram, la photo de Julie, ravie par le résultat de la cuisson vapeur de son cake, j’ai voulu tenter.
Résultat : une cuisson plus longue, mais un moelleux incomparable. Toutefois, je n’ai pas de cuiseur vapeur, donc l’ensemble n’était pas hermétique. Plus vous aurez un cuit-vapeur digne de ce nom, plus le résultat sera optimal. Sinon le gâteau risque de ne pas cuire…

 

 

 

Pour deux cakes de moyenne taille – ou une dizaine de gâteaux individuels :

  • 200mL de lait de coco
  • Le noyau et les épluchures d’une mangue BIO bien lavée
  • 35g de purée de cacahuète *
  • 15gr d’huile de coco
  • 1 petite cc de gomasio
  • 58mL de lait de soja (bon d’accord 60mL; mais c’est en fait 55 + une larme!)
  • 50gr de farine d’épeautre
  • 40gr de farine de blé semi-complet
  • 50 gr de farine de riz complet
  • 30gr de farine de coco
  • 5gr de poudre à lever
  • 1cc de bicarbonate de soude
  • vanille (.. !), cannelle…

*Vous pouvez sans problème aller jusqu’à 40gr de beurre de cacahuète et 10gr d’huile de coco

(J’ai cuit les cakes individuels au four, et le gâteau à la vapeur).

Une fois votre mangue dégustée, placez donc les épluchures ( coupés en petites lamelles) et le noyau à « infuser » dans le lait de coco. Après quelques heures, j’ai porté le bocal à ébullition au bain-marie pour que les saveurs se déploient encore plus. Puis j’ai à nouveau laissé reposer plusieurs heures.

Le lendemain, ajoutez la purée de cacahuète et l’huile de coco dans le bocal; ainsi que le lait de soja.  Mélangez et portez le bocal à ébullition, au bain-marie ou à la vapeur (ce que j’ai fait). Homogénéisez bien pendant que l’huile et la purée fondent.

IMG_8883

Préchauffez le four à 190°C-200°C si vous souhaitez cuire les gâteaux au four.

Dans un saladier, mélangez les farines, le gomasio, la poudre à lever, et le bicarbonate.

Retirez le noyau du bocal, et laissez-le égoutter dans votre moule (tout se récupère ! ainsi ça « huile » et humidifie déja le contenant, hehe : de même, vous pouvez placer les couverts qui ont servi à mélanger la pâte, dans les moules : ils bavent dedans, les huilant déja, et pas sur le plan de travail)

Formez un puits dans le mélange sec, et versez-y le mélange liquide, et la vanille.

Mélangez  avec une cuillère en bois. Puis versez la pâte dans vos moules huilés ou chemisés.

Pour une cuisson au four : comptez entre 20 et 30 minutes selon la taille de vos moules

Pour une cuisson vapeur, versez dans un moule adapté (ici en verre et pas trop grand), et placez-le sur un panier vapeur, au-dessus d’une eau en forte ébullition, recouvert assez hermétiquement.
Dans mon cas, le cake a cuit une heure, puis je l’ai laissé prendre au frais.

 

IMG_8875

TROP bon ! Les morceaux de mangue sont fondants et bien parfumés, la pâte est moelleuse, et l’association coco-cacahuète apporte originalité et douceur gourmande !

Etonnamment, ces gâteaux se trempent marient très bien avec le thé « C’est une belle histoire » de Betjeman & Barton, un thé pourtant déja riche en arômes fruités et fleuris (Figue fraîche, Bergamote, Citron, Lotus, Pitanga et Fleurs de Bleuets multicolores), mais élégant et équilibré : une belle association !

IMG_6426

Pensées feuillues

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s