Tarte polenta melon-ortie ; et garniture légère (vegan)

Sans gluten et « no waste » !

IMG_9042

Peut-on être « féminine » avec un sac à dos?… En tout cas on se sent libre ! D’ailleurs doit-on être féminine?

Le Robert (je vous ai dit qu’ils avaient un compte Twitter?! 😀 bon d’accord j’arrête)  définit le « féminin » comme ce qui est propre à la femme, a les caractères de la femme; et bien sûr, ce qui est de sexe féminin. Il cite même dans sa définition cet exemple : «  »Elle est très féminine » : elle correspond à l’image stéréotypée de la femme, de la féminité ».

IMG_9063[1]

Pour ma part, je suis plutôt coquette, et assume librement ma féminité. Non par injonction machiste, pression sociale ou stéréotype, mais parce-que j’ai envie de mettre en valeur ce dont je suis pleinement satisfaite, à savoir être une de sexe féminin, être une femme.

Les remarques dégoulinantes et regards insistants, la peur de marcher seule, la conscience que je ne serai pas payée autant, pour un travail égal…tout ceci me révolte. Mais je ne regretterai mon genre, mon statut, ce qu’il implique, pour rien au monde. Et je suis conscience que j’ai énormément de chance d’être épanouie dans le sexe dans lequel je suis née.

IMG_9067[1]
C’était la Braderie de Rennes aujourd’hui : voilà le genre de T-shirts présentés sur les stands..!
Je suis plutôt coquette donc. Du genre à porter des sacs à mains, et laisser mon sac à dos dans mes souvenirs de collège…

IMG_9064[1]

Mais qu’est-ce-que ce sac à dos m’a fait du bien  ! Il est libérateur à deux points de vue : d’une, il est très pratique, et beaucoup plus salutaire pour mon dos qui n’est pas au mieux de sa forme en ce moment. Je peux y fourrer toutes sortes de choses, même plutôt lourdes : il sera beaucoup moins handicapant et douloureux que mon précédent sac.
Et de deux, il est conçu de telle sorte que, une fois fermé, on hésite à deux fois avant de le réouvrir ;et il ne contient pas de poche avant. Bien sûr, ce peut-être un manque de praticité ; mais au moins ça me permet de ne pas regarder mon téléphone toutes les deux minutes : une fois rangé, je le laisse dans la poche intérieure, à moins d’avoir quelque chose d’urgent à consulter !
Et ça aère la tête de se détacher un peu des réseaux sociaux, non?

IMG_9040

Après mes périodes kamut, hydrolats, sarrasin, betterave, farine de coco, et j’en passe : cette recette est un savoureux mélange de ma période « j‘utilise les épluchures BIO » (qui risque d’être durable…) et de celle « je m’amuse avec mes plantes à décoctions/tisanes, pour faire la cuisine » !
J’ai une gamme de plantes BIO Erbie Organics, et comme je suis farfelue, je les utilise en version solide, plutôt que liquide. En effet, cette gamme « DETOX » d’épices et plantes certifiées sont normalement sélectionnées pour proposer des tisanes de haute qualité.

J’avais utilisé leur fenouil dans mes galettes azukis – bière d’épeautre ; et leur romarin dans des boulettes, pizza ou sauces.

Ici, c’est l’ortie piquante que j’ai mise à l’honneur, dans une tarte avec une pâte faite de polenta au melon et aromatisée avec cette plante pleine de piquants vertus.

(n’hésitez pas à garder le surplus d’eau au melon pour en faire une boisson rafraîchissante!)

L’appareil est sans gras, et garni d’épluchures de légumes BIO, concombre cuit, asperges, et queues de brocolis.

On y va? Promis ça pique pas, et c’est délicieux !

IMG_9038

Pour une petite tarte (+ de quoi faire des frites de polenta)

*Les peaux d’1 melon BIO bien lavé
*100gr de polenta
*2Cs d’ortie
*15cL de lait de soja
*Curry

*1 yaourt végétal nature (ici avoine)
* »1/2 pot de yaourt » de lait de soja
*Sel ou gomasio

*Épluchures, restes de légumes de votre choix (il n’y a pas besoin de cuire les épluchures en amont; en revanche, attendrissez les asperges, brocolis, voire le concombre)

IMG_9040

La VEILLE (la polenta doit reposer au frais)

Quelques heures auparavant (si possible une petite dizaine..), faites macérer (j‘aime pas ce mot) les peaux de melon (j’ai aussi mis l’intérieur (graines + chair filandreuse) ) dans de l’eau (au moins 50cL)

IMG_9065[1]

Dans une cocotte, faites une décoction d’ortie en portant à ébullition quelques minutes les 2 CS d’ortie, avec 1 verre (15cL) d’eau infusée au melon, et la chair restante que vous aurez pu racler sur les peaux.

Laissez reposer pour que les arômes se déploient ; puis filtrez. Vous pouvez garder les feuilles d’ortie pour la sauce de la tarte.

Préparez la polenta : portez à ébullition la décoction ortie-melon, avec 2 autres verres (2 x 15cL) de melonade et le lait de soja. Ajoutez 1cc de curry (ou l’assaisonnement de votre choix).
Laissez gonfler quelques minutes en remuant, puis en laissant reposer.

Etalez dans votre plat à tarte; gardez les chutes pour faire des frites de polenta.
Laissez prendre au frais.

IMG_9036

Le lendemain, sortez la polenta du frigo et préchauffez le four à 200°C.

Portez à fine ébullition le yaourt et le lait de soja dans une cocotte, jusqu’à ce que la sauce épaississe. Intégrez les légumes et le sel (et éventuellement l’ortie), et remuez à nouveau.

Garnissez la pâte polenta-melon de la sauce aux légumes, et enfournez pour une trentaine de minutes.

IMG_9041

Bon appétit !

IMG_9042

Pensées feuillues

Publicités

2 réflexions sur “Tarte polenta melon-ortie ; et garniture légère (vegan)

  1. Oh, rigolo ta reflexion sur le sac à dos, je me suis dit à peu près la même chose hier. J’ai investi moi aussi dans un sac à dos pour remplacer mon sac à main à cause de souci de hanche. et whaou, la révélation!!! Quelle liberté de mouvement! J’ai pu me balader tout l’aprem sans avoir (trop) mal à la hanche le soir! Et comme tu le dis, on sort moins souvent son téléphone…

    J'aime

    1. Exactement, une révélation ! Je n’ai plus envie de le quitter, même si je me dis que le côté « nomade » du sac à dos se marie peut-être moins bien avec les robes d’été? Enfin je préfère avoir un sac à dos avec lequel je me sens libre et à l’aise, plutôt qu’un sac à main qui me rend ridicule parce-que je me tords ;p Mais je pense que c’est sans doute par périodes : des périodes où le confort tend à primer sur le « glamour », et d’autres périodes où l’on fait + d’efforts pour être « chic » et « girly », en mettant le confort et la praticité de côté…En tout cas, l’essayer c’est l’adopter 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s