On sourit, c’est lundi ! #2 Sweet autumn

Chaussures, lectures, murmures; recettes anti froid-dur : comment ça le lundi c’est trop dur?

img_69821

Mes pleurotes,

Je suis contente de vous retrouver pour un nouveau « On sourit c’est lundi !», que je vous écris en écoutant Leonard Cohen, et dans lequel on parlera chaussures vegan, lecture, muffins et autres douceurs.

img_6977

Déja, écoutez « Le peuple des chansons » de samedi soir  (émission Forceps sur france inter) : c’est une interview du lapin qui a tué un chasseur.🎶 J’ai RI 😉
Et la semaine prochaine, on en saura plus sur la belette qui ne chante pas.

*

img_6950

Après en avoir entendu beaucoup de bien, je me suis enfin plongée dans la lecture de « La petite boulangerie du bout du Monde » de Jenny Colgan , dont la suite est d’ailleurs parue en Mars.

Je lis très peu de feel good books, car je suis soit déçue, soit à la recherche de livres vraiment ancrés dans les « enjeux sociétaux ». Je n’avais par exemple pas accroché avec « La bibliothèque des cœurs cabossés », alors que tous les éléments été réunis pour me plaire (livres, Etats-Unis, dépaysement, douceur).

 

En revanche, je prends beaucoup de plaisir à lire « La petite boulangerie du bout du monde » : la romancière et cuisinière (!!) Jenny Colgan narre ici l’histoire de Polly, dont le couple de jeunes cadres dynamiques qu’elle formait avec Chris, s’émiette quand leur boite fait faillite. Contrainte de trouver un logement, elle se retrouve sur l’île de Mount Polbearne en Cornouailles. Entre résidents revêches & inhospitaliers ; et habitants chaleureux et ouverts, Polly tente de trouver sa place, se reconstruire et d’aller de l’avant, malgré l’insalubrité de son logement, le sentiment d’échec et de solitude, les doutes
Passionnée et douée par la boulangerie, elle va peu à peu en faire son gagne-pain (haha), au grand bonheur des papilles locales ou de passage.

Je trouve ce roman chaleureux relativement ancré dans lesdits enjeux sociétaux : crise de 2008, gentrification, aliénation du mode de vie contemporain.

Il y est question de dépaysement bénéfique, de relations humaines, d’évolution ; le tout nimbé des champs lexicaux de la boulangerie, d’une mer sauvage et d’un paysage authentique.

img_6976

Un roman doré à l’extérieur, tendre à l’intérieur : une lecture chaleureuse, parfaite pour l’automne !

Elle m’a inévitablement donné envie de mettre la main à la pâte : ce que j’ai fait, avec ces petits pains inspirés de la recette de la talentueuse Valérie Cupillard, dont j’ai emprunté le livre « Desserts et pains sans gluten », que j’ai emprunté.

J’ai mis : 200gr de farine de riz, 60gr de farine de châtaigne, 1cc de sel, 10gr de poudre levante sans gluten, 1CS d’huile (ici de « noix » tirée de mes pots de purée d’oléagineux), 1CS de cannelle (au lieu du sucre), 20cL d’eau, dont du jus de betterave pour moi.

On mélange, on pétrit assez peu, et on enfourne à 180°C !

img_6977

Trop. Bon.
Et on peut décliner les épices (non présentes dans la recette originale) à l’infini ! Cumin, quatre épices, muscade..

img_6973

J’ai également lu « Le dernier des nôtres », dont la première moitié m’a laissé une impression d’inconsistance par manque –alors que l’auteure manie bien les deux registres : humour en 1970, tragique en 1945.
J’ai pris beaucoup plus de plaisir à lire la seconde moitié du livre.

Les chapitres alternent donc entre les années 1970, où l’on suit Werner, entrepreneur avec son meilleur ami Marcus (un personnage très attachant), et surtout séducteur avéré tombant follement amoureux à la seule vue de Rebecca, riche héritière inaccessible…Et la seconde Guerre Mondiale : les bombardements de Dresde dans lesquels meurt la mère de Wern à la naissance de ce dernier, recueilli par sa tante dévouée ; les arrangements diplomatiques qui ont permis d’exfiltrer de « précieux » scientifiques nazis vers les USA, les éventuels cas de conscience de ces derniers.

Les deux séquences s’imbriquent automatiquement au cours du roman.
Le père de Wern serait le bourreau de la mère de Rebecca à Auschwitz.

La deuxième partie est donc saisissante car elle mêle le suspens de l’enquête de Wern pour retrouver ses  origines ; et le thème de la Seconde Guerre Mondiale qui m’intéresse vraiment, et implique ici des questionnements sur la vengeance, le rapport aux descendants des bourreaux.

Rebecca pourra-t-elle laisser son amour pour Werner s’exprimer ?

Un beau roman !

**

img_6979

Cette semaine, j’ai reçu mes chaussures Will’s Vegan Shoes que j’avais commandée parce-que aucune de mes paires de chaussures ne me tient asse chaud aux pieds, et les tricrobes a-dorent.

C’est ma première paire de chaussures véganes, et qu’est-ce-que j’en suis contente ! Je n’ai porté qu’elles depuis que je les ai, parce-que elles sont confortables (un poil trop larges pour mes pieds fins), chaudes, et beeelles.

Pour la première commande, la livraison étant gratuite, j’aurai dû en prendre une autre paire..

img_6978

Et quand je serai grande, j’aurai des chaussures Insecta…tellement belles.

**

img_68011

Le cruelty-free se porte..et se déguste !

Voici deux nouveaux dans ma culinothèque : Veggie Burgers de Toni Rodriguez et Desserts Véganes et sans gluten de Allyson Kramer aux Editions L’Age d’Homme.

img_6949

J’ai acheté « Veggie Burgers » à mon retour de Paris, sans doute en prévision d’un relatif MANQUE de comfort food vegane après Hank et La Brasserie 2ème Art (je vous en parlais ici), et parce-qu’en passionnée de livres, j’aime avoir les recettes en format papier, plutôt que de saturer mes favoris de recettes de veggie steaks.

Du pain au steak, en passant par le bouillon, ce livre fourmille d’idées délicieuses et variées, que je devrai sans doute adapter car les burgers contiennent soit des aliments que je n’ai pas, soit que je ne digère pas^^ comme d’hab.

 

img_6948

Côté sucré, je tiens vraiment à remercier les Editions l’Age d’Homme pour l’envoi de ce livre qui m’a épatée !

D’une je l’imaginais bien plus fin, et de deux, je pensais qu’il ne contenait que des recettes de gâteaux élaborés voire riches, que je n’ai jamais été habituée à manger.

Ne JAMAIS avoir d’a-priori, on te l’a déjà dit !

Ce livre aussi gros que beau, est hyper complet du point de vue des recettes sucrées, et c’est d’autant plus impressionnant que classiques et fantaisies sont sans gluten !

Gâteaux, cookies, biscuits et tartes en tous genres sont proposés bien sûr ; mais aussi boudoirs, madeleines, bonbons, macarons et grahaaaaam’s !

Une très belle découverte qui sera un basique de recettes sucrées !

img_69061

Je suis impressionnée par la qualité des livres proposés par la collection V cette année !! Je vous parle d’autres décadences ici.

D’ailleurs, n’oubliez pas le concours sur ma page FB pour tenter de gagner « La revanche des véganes » J

 

img_6857

Bon, à moi de faire preuve de décadence ! Cette recette vegane peut d’ailleurs très bien être 100% sans gluten !

Il s’agit de muffins réconfortants d’automne, chocolat, noisette et purée de potimarron !

img_6860

Pour une douzaine de muffins, il vous faut :

  • 280gr de potimarron (ici vert) cuit, mixé
  • 100gr de purée de carottes
  • 10cL de lait végétal (ici de soja)
  • 10 cL d’huile de noiX (mélange d’huiles retirées des pots de purées d’oléagineux)
  • 1 CS de purée de noisettes
  • 100gr de farine de seigle
  • 100gr de mix sans gluten Orgran
  • 10gr de poudre à lever
  • 1cc de sel
  • 1CS de cannelle
  • 30gr de cacao
  • 25gr de sucre de coco (ici arôme gingembre)
  • 25gr de sucre de canne
  • 50gr de morceaux de chocolat (ici des palets)

Préchauffez le four à 190°C-200°C selon sa puissance

Dans un saladier, tamisez les farines, avec la levure, le sel, la cannelle, le cacao et les sucres

Dans un autre contenant, délayez la purée de noisettes dans l’huile et le lait végétal

Ajoutez les purées de légumes, mélangez; puis amalgamez les mélanges sec et humide.

Mélangez bien (j’ai mixé au mixeur plongeant)

Ajoutez les morceaux de chocolat, puis répartissez la pâte dans vos moules à muffins

Enfournez pour 20 à 30 minutes selon votre four (un jour j’aurai un four de grande, précis et tout..).

 

img_68961

Trop fière, pour la première fois, j’ai même pas mis de vanille !
Les purées de légumes apportent du moelleux, la cannelle du réconfort ; et les morceaux de chocolat foooondent de façon indécente !

img_6862

Prenez soin de vous 💛

 

img_6974

« Oh un Nez-Cul-r’Oeil ! Croisé hier lors d’une promenade ensoleillée

img_6975

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(les sapins verts c’est surfait. Bleu à paillettes c’est mieux.)

 

 

 

Pensées feuillues

Publicités

5 réflexions sur “On sourit, c’est lundi ! #2 Sweet autumn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s