On sourit, c’est Lundi ! #9 ici…

Mes coquillettes,

Comment allez-vous ?

Ici les partiels viennent de finir, et hier j’ai fait ma première grasse mat deeeuuupuiiis….loin.

Même si on s’accorde une pause après les exams, on ne peut pas éviter de se dire qu’on a ci et ça à faire ; mais faire deux jours de break, sans échéance, sans horaires, fait beaucoup de bien.

img_92111
Grasse mat’ -tartines !!

 

Vous avez fait les soldes, vous ?…

Comme je vous le disais ici, depuis environ un an et demi, j’identifie et distingue vraiment mieux mes besoins et mes envies. Je ne fais plus d’achat futile, sur un coup de tête ; et je sais que ce tout ce que j’achète me servira.

13402493_1721065021498642_2022895443_n

 

Certes, mais il m’arrive encore, en cas de stress, ou pour le dire vite, de vide à remplir, d’avoir comme des pulsions.

Des pulsions d’achats, de consommation, de possession. Les réseaux sociaux n’aidant pas, déclenchant des envies.

 

img_8497
La vie est brève…et le désir sans fin (article sur Le règne du vivant ici)

 

Eh bien en ce moment, je suis très contente car je ne me laisse vraiment pas tenter. A chaque fois qu’un achat me vient à l’esprit, qu’un produit me fait envie, je me demande si j’en ai envie.

img_92041
oui, bon là j’ai craqué pour ce cartable soldé qui me faisait envie depuis des mois, car il me ressemble tellement.

Mais je ne suis pas minimaliste ; plutôt pragmatique : j’ai tendance à faire des grosses commandes quand il y a des promos, pour en bénéficier et rentabiliser les frais de port. Donc même si je ne m’entoure que de choses qui ont une utilité garantie, et que rien ne sera jeté/inutilisé, mon environnement n’est pas épuré.

img_1120

De surcroit, être de plus en plus sensible à l’éthique aide à ne pas se laisser envahir par des envies superficielles*.
Pour ma part, cette année, je n’ai besoin de rien ; mais souhaitais profiter des soldes pour m’offrir un joli pull « coup de cœur » chez une marque qui a des valeurs. Et bien je n’ai rien trouvé. Tant pis, j’ai ce qu’il faut ; j’aurai juste aimé varier.

img_8757
(sélection de livres SAINplissimes ici)

(De toute façon, vous avez du remarquer qu’une bonne partie de mon piti budget va en librairie 😉 )

img_5934

(⬆️ paru!)

🌿

J’ai décidé cette année de ne pas du tout m’intéresser à ce que proposent les grandes chaines.

Mais (à bon entendeur) ce n’est vraiment pas évident de trouver de quoi s’habiller quand on a un budget et une taille très réduits. Je m’en désole, mais il n’y a que chez Asos que je trouve des robes et pantalons à ma taille ; chez H&M et Zara des vestes ; et chez Camaieu des sous-pulls basiques (article ici).

Et pour en revenir au pull « coup de cœur », j’aurai aimé un imprimé un peu fantaisie, gai ; mais si je le trouve chez une marque éthique, le prix sera trop élevé pour moi, même si je sais que les valeurs se paient.

img_7433
Boots wills vegan shoes 

Je sais que les choses évoluent, mais en attendant, avant que la police éthique condamne certains écarts, il faudrait être conscients de tous les paramètres.

Vous connaissez des marques qui ont des valeurs et ne sont pas trop chères ?

15876482_731636706997896_3576572155330035712_n

De toute façon, il faut parfois arrêter de se prendre la tête : suivant déjà un régime végétalien, n’ayant pas de voiture, achetant bio, blablabla….Je sais que je fais déjà tout mon possible, et que de toute façon, quelle que soit la cause dans laquelle on s’implique, il y a des revers de médaille (problématiques de la consommation de quinoa, d’avocat, d’amandes quand on est végé..).

 

img_7966

*

 Je voulais profiter de cet article pour faire une deuxième ptite liste des produits français qui m’ont conquise.

La première étant ici : « Francement, ces produits me plaisent »

 

 

Au niveau des confitures, de passage à la Biocoop de Rennes, je m’étais laissée tenter par la confiture « Pom’timarron » des Ptits Fruits de la Forêtarboriculteurs confituriers basés à Ercé-près-Liffré.
C’est un mélange de pomme, vanille et potimarron, ma courge préférée. Eh bien c’est vraiment une belle découverte de saison : la pomme apporte de la douceur, la vanille une finesse exotique, et le potimarron une intensité qui arrondit le tout. J’ai été séduite par le mélange et le côté local de cette confiture, puis j’ai réalisé cette semaine que l’artisan avait payé obtenu le label Nature & Progrès.

15876051_1366467683423798_136292132779458560_n

 

J’avais aussi (trouvé des pains au chocolat vegan !! et du tempeh fumé, enfin 💛) pris une confiture à la composition 100% issue de fruits : « Quatre fruits rouges» de Saveurs Attitudes (Sud Ouest).

img_92051

Mais souvent ces préparations reviennent au même que des compotes.
Ici, je ne trouve pas du tout : c’est une belle surprise !

img_92101

La confiture se tient bien, est goutue et les fruits d’assez bonne qualité pour être justement sucrés !

🍓

Et maintenant, sujet d’importance cruciale…La sauce tomate ^^ Dernièrement, je vous disais que je l’utilise la plupart du temps pour y cuire mes céréales (riz, orge) ou légumineuses (lentilles, pois chiches) –trempés, rincés.

img_92021

Et bien il se trouve que la purée de tomate Bio Naturae (trouvée en Biocoop) est, je trouve, du meilleur rapport qualité-prix : une des moins chères ; très bonne, bien épaisse à boire directement comme ça ; et contenue dans une bouteille en verre, très pratique pour y ranger ses produits en vrac ultérieurement.

img_92081

D’ailleurs, après moult réflexions ^^ j’ai acheté les petits sacs en toile que propose la Biocoop pour mettre les produits en vrac, en magasin.

sacavrac

Je mettais déjà mes produits frais dans les sacs à vrac cousus par ma maman, mais (contrairement à Day by Day) on ne peut pas venir à la Biocoop avec son propre contenant pour mettre les produits secs en vrac. Donc ces sacs sont super pratiques, et vraiment hermétiques.

 

Avant de les utiliser, je les ai lavés ; puis après les courses, je verse le contenu dans des récipients en verre. J’ai surtout des bocaux, mais des bouteilles comme celle de la sauce tomate prendraient moins de place.

Pour stériliser mes bocaux/bouteilles : je fais bouillir de l’eau, je les y place pour les stériliser. Puis je les retire mais ne jette pas l’eau : je profite qu’elle bout pour faire cuire mes légumes à la vapeur. Économik!

{Recette #DigesteDélicieuseDéclinable 🍀} : Si vous aussi, digérez mal les légumineuses, voici une astuce. J'ai improvisé une sauce en mixant des pois chiches, de la courge et du lait de soja et des épices. Les pois chiches étaient préalablement rincés, trempés plus d'une nuit, et cuits 1 heure. Ici la #courge était un potimarron vert. Pour réchauffer la sauce, je la fais bouillir dans un #bocal au bain-marie. Mes bocaux étant stérilisés, j'ai pu faire cuire mes pâtes dans la même eau/cocotte que la sauce, pendant qu'elle chauffait. La faire réchauffer permet également au lait de soja de "prendre" et de donner de la consistance ☺️. Et ce soir, j'ai versé cette #saucevegan sur un mélange de céréales (orge, kamut, épeautre, riz : rincés puis trempés. Une fois l'eau changée > trempés à nouveau et cuits dans de la sauce tomate et dans leur eau de trempage!). Je viens d'écrire un roman, mais en fait cette "recette" est simplissime! #sainplicité 💛

A post shared by qu'on se le dise 🍀 Mathilde (@quonseledise) on

A propos de bocaux, j’ai testé plusieurs marques de purées d’oléagineux, et sincèrement, Jean Hervé reste la marque qui me convient le mieux.

img_6802

Quand j’ai quasi fini un pot de purée d’oléagineux, et que ma cuillère ne parvient pas à récupérer tout ce qui reste sur les parois : je verse un liquide tiède voire chaud (eau ou lait vgl) dans le pot, et je remue bien afin que la purée commence à se décoller.
Puis j’y verse une portion de flocons de céréales (avoine, riz, etc) et laisse prendre plusieurs heures au frais. Et le lendemain, le ptit dej est pret ! Soit froid, soit bien chaud et gonflé en ayant placé le bocal au bain-marie (et rajouté des carrés de chocolat noir, et de la vanille )

 

D’ailleurs, c’est typiquement le genre de produits que je vais acheter via une grosse commande sur Greenweez ou Webecologie -qui proposent des prix au litre plus intéressants (surtout quand on devient client fidèle) – où je joins gels douches, produits de soins ou divers besoins, que je ne trouve pas à Fougères. Avec une grosse commande, les frais de port sont à 1€ voire gratuits, et en une fois (et un seul carton/colis/transport), j’ai mes produits de première nécessité pour plusieurs mois. Tout en bénéficiant de promos.

img_92031

C’est d’ailleurs à l’occasion d’une promo Greenweez que je me suis enfin acheté une bouteille Qwetch. J’hésitais depuis longtemps ; et j’avais déjà une bouteille Monbento, mais elle est trop petite pour une journée entière ; et mes théières nomades sont trop fragiles pour certains transports.

16110647_1065488210246061_5190111705383829504_n

Alors je l’ai prise jOOOne ! Trop belle !
Je l’ai prise car elle était assez grande et solide pour tenir une journée entière, et peut contenir des liquides chauds (ce que je fais pas avec ma monbento).

🌼

A propos de jOOne, la marque Avril me convient toujours autant. Par son rapport qualité/prix, et ses valeurs. Leurs vernis n’étant –que je sache- pas trouvables à Fougères, j’avais cet automne, intégré quelques vernis et un mascara à ma commande Greenweez ; produits qui seraient des cadeaux de Noël.

15624030_219581388499603_9213342575254044672_n

J’ai donc toute une panoplie de vernis alliant petits prix et couleurs fantaisie, dont je suis très contente ; et leur base/top coat reste à mes yeux imbattable au niveau du rapport qualité-prix. Je suis également très contente de leurs rouges/crayons à lèvres.
(Mais un article déceptions BIO est prévu..).

 

💦

img_8874

Pour allier local et éthique, vendredi je suis allée voir « La fille de Brest », à l’occasion de la venue d’Emmanuelle Bercot à Fougères !
Je trouve que c’est toujours une super opportunité de rencontrer des artistes (auteurs, réalisateurs, acteurs (une fois j’avais vu Gaspard en vrai… mou-rance)…). « La fille de Brest » est inspiré du livre d’Irène Frachon sur le scandale sanitaire du Médiator, qui avait tant fait polémique.

 

Le premier tiers du film m’a effectivement (comme je l’avais entendu dire) fait craindre un film manquant de consistante, d’incarnation : un documentaire technique et non un film de belle qualité cinématographique.

 

Quelle chance de rencontrer une réalisatrice..surtout suite à un film si puissant. Il en est dit que si le thème est essentiel à partager; cinématographiquement, il serait maladroit car trop documentaire. Effectivement, au début j'ai craint que les protagonistes ne soient pas assez incarnés; mais porter à l'écran un sujet si crucial se doit d'être technique et précis…Et la puissance et le tragique des destins des victimes du Médiator ne peut que prendre à la gorge.. Et inquiéter sur tous les médicaments en circulation… 🎬 #cinéma #lafilledebrest #mediator #FougèresMaChère #bretagne #ciné #bzh #culture #greenlife #medicament #scandalesanitaire #irenefrachon #benoitmagimel 💛 #fougeres

A post shared by qu'on se le dise 🍀 Mathilde (@quonseledise) on

Mais l’intensité bouleversante du sujet, et la présence d’acteurs* au jeu incarné et puissant, prend à la gorge et emporte le spectateur.
*Benoit Magimel et Sidse Babett Knudsen (proposée par Catherine Deneuve).

Et quelle que soit la qualité cinématographique de ce film, le sujet mérite d’être porté à l’écran, surtout que le verdict n’est toujours pas tranché.

img_91841
dans certaines circonstances, on est contraint de prendre des médicaments. La pression des lobbies une fois encore exposée ici est très inquiétante..surtout quand il s’agit de santé

Quelques libertés ont été prises avec la réalité (ex: Irène Frachon n’est pas d’origine danoise, mais Brestoise) mais le cœur du film est réel, tout comme le cœur des victimes a bien été rongé par le « Merdiator ».

Après avoir lu l’Effroi (article ici), et vu ce film ; on réalise à quel point les pressions médiatiques et sociétales sont fortes et déstabilisantes dès qu’on devient un « personnage public ». Et ce quelle que soit la cause de son engagement et de sa médiatisation.
Il y a environ deux ans, ma mère avait assisté à une conférence d’Irène Frachon sur ce combat ; je ne sais pas comment cette dame a tenu debout. Sans doute grâce à son noyau familial, comme le montre le film, et nous l’a confirmé Emmanuelle Bercot.

la-fille-de-brest-film-choc-sur-le-scandale-du-mediator
image ouestfrance.fr

 

Vous l’avez vu ? Et avez-vous vu « LaLaLand » ? 😀

🎬

13402493_1721065021498642_2022895443_n

 

Bon, je viens de voir quel jour on est ; donc si vous voulez offrir un cadeau porteur de sens à votre moitié dans deux semaines, vous pouvez trouver des idées ici ; et, je n’en doute pas, dans les «green wihlist» d’autres blogs !

fourcge

☁️

Comme il y a beaucoup de livres dans cette sélection (on ne se refait pas..), j’en profite pour vous dire quelque chose.

Je n’en ai parlé à quasiment personne, parce-que c’est personnel et naïf ; mais je souhaiterai dès que possible, agir pour que bien moins de livres soient détruits.

Je sais que certains sont recyclés, mais c’est loin d’être le cas de tous ; et, autant que le gaspillage alimentaire, la destruction « d’œuvres de l’esprit » m’horripile.

img_0059
(photo issue de mon entretien avec la linguiste Aurore Vincenti)

Certaines maisons d’édition (La Plage) agissent en amont, en éditant autant que faire se peut, la « juste » quantité de livres ; mais la surproduction éditoriale amène à ce que des tas de livres soient détruits, alors qu’en amont des auteurs s’y sont investis, et en aval, des personnes auraient bien aimé y avoir accès.

cuisiner-en-couleurs-costantino-sandrine-laforet-marie-600x836
ce livre me rend ma dignité : une biologiste officialise le fait que le jus de betterave peut être utilisé comme colorant…Mes expérimentations sont sauves!

(pancakes; gâteau; bowl ; pains)

Donc, à notre échelle, ne jetons pas les livres : partageons, donnons (Recyclivre ; boîtes à lire, emmaüs, assos).

J’ai dans l’idée de créer une association qui agira pour que le moins de livres possible soient détruits ; mais en attendant, il existe déjà plein de solutions 🙂

Quel est votre dernier livre coup de cœur ? 🙂

16110571_1292538557435544_591078488811765760_n

 

 

Les Liszt : « on pourrait commencer quelque chose et voir ce qui arrive » (un joli message pour ceux qui craignent l’inattendu (eum eum), mais cet album n’est pas un coup de coeur, contrairement à Louis parmi les spectres.  En pays conquis est ma prochaine lecture)

Et vous ? 🙂

 

 

Je vous souhaite une très belle semaine,

Pensées feuillues 🌿

 

 

 

 

*Sincèrement, aucun jugement n’est porté sur les/vos différents modes de consommation. Je pense qu’à certains moments de la vie, consommer c’est combler un manque ; et que cela se résout en allant mieux à l’intérieur de soi. On peut être sensible à l’éthique et à l’écologie, mais avoir besoin de combler un vide, une frustration ; et cela se répercute sur sa consommation.

Article sans sponso ni sollicitation (je vous mets les liens pour plus de facilité pour vous : à propos, je trouve que Lilo est plus intuitif et pratique qu’Ecosia, vous ne trouvez pas ?).

Advertisements

4 réflexions sur “On sourit, c’est Lundi ! #9 ici…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s