Récemment, j’ai eu plaisir à lire : « Ma mère le crabe et moi » de Anne Percin; et « La baleine thébaïde » de Pierre Raufast !

Bonjour mes étoiles de ciel et de mer !

Comment allez-vous ?

mm

Cette semaine, j’ai lu Ma mère, le crabe et moi d’Anne Percin : un roman drôle et juste, qui ancre un sujet grave dans le quotidien d’une ado (pas si) désinvolte.

Tania, 14 ans, apprend le cancer du sein de sa mère : si la jeune fille est d’ordinaire blasée, face à une mère démonstrative ; ici son « cœur bat comme un mixeur à légumes » alors que sa mère contient toute émotion ou réaction manifeste.

« Angoissée pour deux », Tania se demande si sa mère a fumé de la lavande.

Mais toutes les deux, elles vont affronter une chimio éprouvante, les maladresses de l’entourage ; et surtout mûrir et se soutenir.

Ce roman aussi touchant que drôle, ne tombe jamais dans le pathos ou la niaiserie.

Anne, keep Percining !

 

img_98151

Après les éléphants, les baleines : je viens de terminer La baleine thébaïde, de Pierre Raufast : quel plaisir de lecture !

Un « grand délire » drôle et bien écrit, entre Ada et Le règne du vivant !

Richeville, tout juste diplomé de l’ESSEC, répond un jour à une annonce aussi atypique que lui. Lui qui contrairement  à ses camarades de promo, n’a pas pour ambition ultime le paraitre et la possession.

« Il s’agissait d’embarquer sur l’Hirundo, un bateau affrété par un laboratoire scientifique, pour rechercher la fameuse baleine 52 ».

Une baleine rendue unique par son chant..

img_98131

Comme dans Le règne du vivant, le « battage médiatique » a permis de collecter des fonds pour cette expédition…qui se révélera tout sauf éthique, au grand dam de Richeville qui s’était senti proche de cet être solitaire !

 

Avec d’excellentes tournures de phrases, Pierre Raufast réussit à caser le titre de son précédent livre nous entraîne dans les coulisses diplomatico-économiques d’une science et de technologies, valorisés pour d’ambitieux idéaux financiers, bien plus que par éthique.

Je ne m’attendais pas à ce que ce livre fasse écho au nazisme de ma précédente lecture..

Humour, sagacité, éthique et supra-science : Pierre Raufast nous emmêle avec justesse et sarcasme, dans ce récit aussi cocasse que touchant voire affligeant.

img_98182
« On pouvait techniquement le faire, alors ils l’ont testé »…

🌿

Le mois prochain, je vais à Paris : pour l’instant je n’ai prévu que d’aller au Salon du Livre (!!), mais je ne sais pas quelles expos on va visiter. J’ai commencé à me renseigner sur l’expo Alexandra David Néel : je ne suis jamais allée au musée Guimet!

 

🌿

 

Belle journée mes thébaïdes 💦

 

Pensées feuillues !

 


9 réflexions sur “Récemment, j’ai eu plaisir à lire : « Ma mère le crabe et moi » de Anne Percin; et « La baleine thébaïde » de Pierre Raufast !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s