« La ferme du bout du monde » de Sarah Vaughan

Bonjour mes pommes cuites !
17495200_246517929088861_889192164532158464_n(1)
🌿
Alors que je me rendais au Salon du livre, les Editions Préludes m’ont gentiment contactée pour me faire découvrir La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan.
(Ma maman me précisait que Sarah Vaughan (qui se prononce « Vaun ») est l’homonyme d’une chanteuse de jazz)
Un roman très différent du plaisant Les mots entre mes mains ; mais qui m’a vraiment rappelé La petite boulangerie du bout du monde (article ici )ou La mémoire des embruns.
🌿
L’environnement : la nature, la campagne, la mer
..dans lequel sont ancrés les thèmes de : la famille, l’amour, la société, la Seconde Guerre
Authenticité dans la modernité
Il faut accepter de ne pas être si idéaliste et accepter de faire face. À l’évolution du monde d’avant et donc à la sienne; à la perte ; à la confrontation de ses souvenirs et principes à la réalité.
Jeune adulte, Lucy s’est envolée pour Londres, échappant à la ferme familiale. Mais elle fait face à  un revers professionnel et sentimental. Elle réalise que son métier d’infirmière est lourd de responsabilités humaines, qu’elle n’est peut être plus en mesure d´assumer..
Car elle désemparée de découvrir (vraiment ?) que son mari, infidèle, n’accepte plus son mode de vie et elle avec.
Afin de se (re)construire, elle trouve refuge dans la ferme familiale qui fait face à de lourdes difficultés..insaisissables. La dépendance à la météo, la nécessité de s’adapter, la mort aussi dévastatrice que mystérieuse du père.
Pour redresser la ferme et ne pas voir disparaître cette ancre si précieuse, à Lucy cette fois d’accepter ce qui est.
Accepter d’adapter ses valeurs à la réalité, aux évolutions inévitables de ce qui forgeait ses souvenirs.
IMG_1603

1943. En parallèle, l’on suit la jeunesse -pas si préservée de la  guerre- de Will, réfugié dans la ferme de Cornouailles, et Maggie qui deviendra la grand-mère de Lucy.

Ici, il n’est pas question de la Shoah mais de savoir comment servir son pays, ce qu’honneur et engagement veulent dire…
🌿
Il y a quelques longueurs et facilités dans ce deuxième livre de Sarah Vaughan ; mais c’est le genre de feel good book que j’aime, un livre assez prenant que j’avais plaisir à retrouver.
Du fait des thèmes et de la nature dans laquelle ils sont ancrés; et de mon état d’esprit du moment. Je n’aurai pas été réceptive à de la littérature enlevée, profonde et réflexive.
J’avais envie de réfléchir et m’évader, avec légèreté !

Une réflexion sur “« La ferme du bout du monde » de Sarah Vaughan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s