Débat entre éthique et pratique #2 : Quel est le vrai prix?

Entre banalisation d’une consommation abondante au-delà de nos besoins, promos et ventes privées qui l’attisent, et réduction de la part du budget allouée au nécessaire : nous les consommateurs, nous habituons à une surconsommation à prix de plus en plus serrés.

 

IMG_5319

💸💸

Avec le développement des grandes enseignes depuis la deuxième partie du XXème, les volumes de production dantesques leur ont permis de réaliser des économies d’échelles, et donc de proposer des prix au rabais. Moins au rabais pour le consommateur qui s’y habitue et le trouve toujours trop élevé compte tenu des autres charges qui pèsent sur lui; qu’au rabais pour la pérennité des producteurs, comme le révèle la crise laitière.

Bien que vaguement conscient que des marges resserrées ne sont pas synonymes de relation éthique et vivable pour le producteur, le consommateur s’habitue à ces petits prix dans l’alimentation, ces promotions à répétitions dans l’habillement, ces ventes-privées omniprésentes sur le marché.

Et comme un effet cliquet, le consommateur n’est plus enclin à dépenser plus, lorsqu’il s’est habitué à voir tel produit à tel prix, à attendre les promotions dans sa boite mails, à bénéficier de tarifs réduits.

💸

IMG_2182

💸

 

Or, il le sait au fond de lui : l’offre surabondante de ces enseignes ne cache plus si bien l’inhumanité des conditions de travail des ouvriers; la pollution environnementale et la dégradation de la biodiversité; les spoliations que l’on se permet en tant que pays riches ; l’altération irréversible de l’humain, du social, de la planète.

Il sait au fond de son porte-monnaie que cela ne peut plus durer..car ce n’est pas durable, ce n’est pas humain, ce n’est pas éthique.

S’il se le demandait, il se rendrait compte qu’il n’avait pas forcément besoin de ce vêtement en promo, qu’il aurait pu acheter ce produit en vrac et non en « lot familial » aguicheur, qu’il aurait pu résister à cette newsletter.

 

IMG_2173

💸

Oui, mais voilà : le bio peut être jusqu’à 60% plus cher * que le conventionnel, or la part du budget dédié à l’alimentation tend toujours à se réduire, pour des loisirs plus …contemporains.
Et une famille complète ne peut se permettre de voir ses dépenses alimentaires plus que double, quand des centaines de milliers survivent déja non sans peine.

 

Oui, mais voilà : bien qu’acquis le fait de n’acheter qu’1 T-shirt éco-conçu plutôt que 6 d’un coup, car au fond, il n’y en avait pas besoin de plus : est-ce toujours légitime de devoir débourser plus de 100€ pour un T-shirt sous prétexte qu’il est fabriqué de manière éthique?
Ces marques connues pour être engagées dans une mode plus respectueuse de l’humain, la planète, la biodiversité : ne surfacturent-elles pas également leur notoriété, leurs campagnes de pub, et parfois leur engagement pourtant normal, mais bon un peu dans l’air du temps quand même?

 

IMG_2881

💸

Quel est le vrai prix quand les promotions sont devenues coutumières; les moyens disponibles pour ses plaisirs toujours restreints; la transparence une valeur presque risible tant éculée; les priorités, des déterminants brouillés par tant de paramètres à prendre en compte…?

💸

IMG_5405

💸

Dois-je intégrer -sous prétexte que je me qualifie de « consom’actrice responsable »- que si l’envie me prend de me faire plaisir (neuf, hors seconde main) , je vais devoir débourser 100€ pour un T-shirt (+ frais environnementaux et financiers d’un envoi par la poste); 200€ pour des chaussures; 90€ pour une jupe?

Sans marques citer, certaines -certes éthiques- ne vont-elles pas trop loin dans le prix que l’on doit à présent considérer comme normal, pour une juste rémunération des travailleurs, un moindre coût pour la biodiversité, et une l’absence de substances nocives?

 

IMG_4597

 

Quel est le vrai prix?

Quel prix sommes-nous prêts à accepter pour un achat de plaisir responsable?

 

 

IMG_5426

 

*article lu dans le Alter Eco papier de Juin : quelques données en ligne

 

 

Pensées feuillues !

Publicités

9 réflexions sur “Débat entre éthique et pratique #2 : Quel est le vrai prix?

  1. Hello !
    Je vais te donner mon point de vue niveau créatrice textile et niveau consommatrice.
    Etant créatrice, je dois payer les charges de ma societé, mes fourniseurs (je te conseille d’aller regarder les prix des matieres « bruts ») mon loyer, electricité, eau, puisque mon atelier est dans mon apparte, ce genre de frai y rentre aussi puisque dans un local sans sanitaire c’est plus tres legal de bosser, ahah. En plus, je dois compter pour mettre de coté pour les impots et de quoi changer une machine rapidement si j’ai une panne. Et encore, j’ai pas d’employer, sinon, je devrais ajouté les cotisations maladies, mutuels, urssafs, bref, en plus, je dois payer un logiciel de compta ou un comptable pour être en regle et des stages obligatoires payant (et je devrais ensuite payer à mes employer). Si en plus, je dois financer en parti ou integralité le materiel de securité, un trousse de secours… ect. En gros, sans employer mais en degageant un salaire, je devrais faire seule 2500e brut. Toute seule, je peux pas produire la même quantité qu’un industrie et je peux pas me permettre de prendre d’aide (et vue mon statue, ni stagiaire, ni apprentie)
    Donc, en sachant tout ca, en tant que comsommatrice, mon point de vue change. Pour une paire de chaussure à 200e, 49% du prix, c’est des taxes, 20% c’est du salaire/cotisation d’employer, 6% la matiere premiere si c’est un modele en serie, sinon c’est entre 12% et 20% pour de l’unique 5% pour l’entretien du local, les factures courantes! Donc, entre 20% et 6% reste à etre répartis entre le salaire du bigboss et le compte de la societé (frai banquaire, pub, coup dur…) :).
    Donc oui, j’achete ma paire à 200e une fois part an, apres, c’est du deuxième main 🙂
    Voilà, je réitere, c’est que mon point de vue, sachant que je sais pas les chiffres de chaque marque, ça varie.
    Bonne journée et désolé du paté

    J'aime

    1. MERCI pour cette réponse !! 🙂
      Ayant grandi avec des parents qui ont leur propre entreprise, je sais combien pèsent les diverses charges !
      C’est dur de faire du mieux que l’on peut, en prenant en compte plusieurs paramètres !
      Je pense que je vais + me tourner vers la deuxième main si besoin; même si le plaisir d’avoir quelque chose de neuf est aussi à prendre en compte. Mais habitant dans une petite ville, je n’ai pas accès à des commerces éthiques « physiques », donc je suis obligée de payer des FDP, etc

      Sachant que je suis apprentie (700-800€ par mois), faire des choix de qualité n’est pas tjrs évident 😉
      Le moins est sans doute le mieux dans ces cas-là

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s