On sourit, c’est Lundi !

Bonjour mes soleils levant !

Avez-vous passé un bon week-end?

IMG_0951

J’ai hésité à vous faire un billet Lundi Bonheur aujourd’hui, car mon téléphone m’a lâchée ce week-end, alors qu’il contient toutes les photos de ce dont je voulais vous parler 💩

Voilà Voilà..

Mais on ne va pas se laisser abattre par la perte d’un truc gris, rectangulaire et qui incite à photographier chaque pan de sa vie 😬

Lecture, revue web, film et papotages restent donc la règle !

 

🌿

IMG_6426

🌿🌿

🔸Livres 

Le coeur est un chasseur solitaire de Carson Mc Cullers : le genre de livres où il se passe relativement peu de choses dans le récit; mais plein de choses dans notre tête.

🌿

19424183_1927288727541205_3129388622960070728_n

🌿

J’ai enfin découvert cette auteure magistrale, à l’occasion des rééditions par Stock de ses œuvres phares, enrichies de préfaces et analyses.

USA, 1930’s.

Dans cette bourgade au « coeur du Sud », l’atmosphère sombre et troublée, est éclairée par la clairvoyance d’une auteure à l’observation aussi aiguisée, que sa jeunesse la rend magistrale.

S’ouvrant sur une très belle préface de Véronique Ovaldé , cette nouvelle édition nous permet de (re)découvrir la finesse d’analyse humaine et la capacité d’observation sociale que Carson Mc Cullers offrait à 23 ans déja.
Et exposait à travers ses descriptions, son style si juste, dépeignant les vagues à l’âmes ou les dilemmes moraux, dans cette galerie de personnages attachants, humains et revêches

 

🌿Le roman se déroule en effet avec une construction un chapitre un personnage.

Il y a Singer, le sourd-muet autour de qui tout gravite, auquel tout le monde s’attache et se persuade qu’il « comprend ».

Il y a Mick, adolescente faite d’errance, de musique et de grands projets.

Il y a Blount, alcoolique fou de révolte, communiste, insurgé de justice qui veut diffuser ce qu’il « sait »

Il y a le Dr Coppeland, « nègre » savant, marxiste empreint d’amertume envers les blancs

 

 

Et il y a le tissage et le relief de leurs rencontres, leurs échanges, leurs dilemmes.

Ce texte est rendu universel par la finesse d’observation sociale et la justesse d’analyse humaine de l’auteure, au service de thématiques transversales.
Les personnages sont habités par des réflexions sur la religion/la raison, le racisme, les inégalités et les injustices nourrissant cette révolte rentrée.

🌿

9782234083509-001-T

🌿🌿

Ce week-end, j’ai donc commencé Frankie Adams, et j’y retrouve les thèmes de l’art(isanat), de la solitude et de l’errance ; d’âmes absorbées par leurs idéaux, habitées par leurs grands projets, jusqu’à la monomanie irrationnelle. La révolte intérieure, la volonté de s’affranchir, de liberté.

Le tout sur fond de guerre mondiale, et dans une atmosphère trouble, pesante : éclairée par la clairvoyance de l’auteure.

Le trouble et la perte de repères étant encore plus marqués pour Frankie, illustration criante des doutes et du vide adolescents. En effet, Frankie a un grand besoin d’appartenance à un nous, un projet; et se sent inconsistance à elle-seule.

 

🌿🌿

le-scénario-zero-waste-20-on-passe-à-l-action-

🌿

Ce week-end, j’ai également lu le Scénario Zéro Waste, par Zero Waste France.  

« Réduire les déchets à la source et réorganiser leur gestion, pour préserver les ressources du territoire ».

Etat des lieux, données fondées et incitation(s) à agir : de l’individuel au collectif; de la source du déchet à son recyclage… Je trouve ce manifeste très bien fait. Tant au niveau de la construction, des explications, que de l’absence de culpabilisation vide ou de radicalité…
Bien que passer à l’action et repenser notre consommation, soit une nécessité radicalement urgente.

Actions d’ici, d’ailleurs : ce scénario analyse et expose les enjeux de la production/gestion des déchets dans sa globalité, ce qui le rend parfois technique quand les aspects nous sont peu familiers (milieux agricoles, politiques municipales, collectes,..) mais ne le pénalise pas!

En plus, les annexes sont très riches : sites, adresses, applis, lexiques, etc !

Est-ce que votre territoire est zéro-déchet? Avez-vous déja organisé un événement ZD? 🙂

 

🌿

19732301_1933351230268288_6995102803732613420_n

🌿🌿

🔸 J’aurai vraiment aimé me rendre à la Maison du Zéro Déchet car j’étais à Paris le lendemain de son ouverture; mais notre timing était trop serré.

La CaPiTaLe est agréable l’été, car elle se vide ! Nous y étions pour voir ma petite famille avant que L. naisse 💛

J’ajouterai les photos quand mon téléphone sera réparé (ainsi que celles du concert d’Oliva Ruiz), car je n’ai pas fait que aller chez Naturalia Vegan (article ici😉

 

🌿🌿

 

🔸 Film : A voix haute / La force de la parole

En cours, nous avons regardé le documentaire « La force de la parole », dont est tiré le film « A voix haute« .

J’ai été bouleversée.

🌿

A_voix_haute_La_force_de_la_parole

🌿

Est-ce parce-que les mots sont si précieux à mes yeux?  Que ces jeunes de Seine St-Denis se préparant à un concours d’éloquence sont épatants? Porteurs d’espoir par les causes en lesquelles ils croient, et l’éloquence avec laquelle ils les portent?

En tout cas, je vous conseille vivement de regarder le film ou le documentaire (plus court).

Quand j’avais entendu parlé de ce film, je tenais vraiment à aller le voir : je suis donc ravie d’avoir vu le doc original en cours !
Vous l’aviez vu?

🌿

trois-raisons-de-regarder-a-voix-haute-sur-france-2-20161115-1004-3a8e54-0@1x
LCI.fr

🌿🌿

🔸Revue du Web : les articles intéressants 

– L’arbre-en-ciel, le temps retrouvé : Mathilde a enfin terminé ses examens, et a pu reprendre la plume, pour notre plus grand plaisir devant ses articles fait de poésie, d’érudition féerique et de gourmandise bien pensée !

-Les super-héros de l’anti-gaspi par Luizzatti : un rappel de ces précieux acteurs de la lutte contre le gaspillage alimentaire par Louise, qui revient d’un tour du monde zéro-déchet !
We Demain nous propose également des applis « consommer local »

-En écho à mon débat éthique/pratique « Quel est le vrai prix ? » , le super article de Sortez de vos conapts : « le BIO est-il réservé aux riches? » !

-Un point de Madmoizelle sur les débats virulents autour de la cup et du Syndrôme du Choc Toxique

-La cacophonie gouvernementale sur les « pesticides tueurs d’abeilles » révélatrice du peu de sensibilité de certains décideurs envers l’écologie

-Papier : « la pleine conscience n’est pas un régime de plus » dans Psychologies Magazine ! Je vous parlais de l’Eco-Défi Estival ici : il nous permettra de nous mettre enfin à la méditation, mais arrêtons de considérer chaque pratique comme une tendance miracle, manne financière/éditoriale, ou méthode à la mode !
Sur le site Psychologies, j’ai trouvé une biblioliste estivale : quelle est la votre ? 🙂

 

🌿

donner_a_lire_2017_bandeau_500

 

-L’action Donnez à Lire du Secours Populaire pour favoriser l’accès des jeunes à la lecture

🌿🌿

🔸🔸A propos de lecture : le scénario Zero Waste m’a bien remis les idées en place quant à mes achats dont je vous parlais ici : minimalisme/slow ne sont-ils réservés qu’à certains?

Cela m’incite à ne pas abuser de ce genre d’achats, et à mieux les raisonner, mais ne m’en fait pas pour autant perdre le plaisir par culpabilité.

Si vous saviez comme je vous REMERCIE pour vos commentaires ici ou là sur cet article : ils me déculpabilisent et me font beaucoup de bien !

Je suis bienveillante avec les imperfections des autres, mais exigeante au-delà du raisonnable envers moi.

 

"OBSOLESCENCE ESTHÉTIQUE ou PSYCHOLOGIQUE" : le scénario #zerowaste vient de mettre un mot sur ce qui provoque mes phases d'achats au-delà du pur besoin, dont je vous parle dans le dernier article *. Une lassitude intrinsèque à la personnalité du consommateur; ou engendrée par le marketing 👗. * "La consommation #slow / minimaliste n'est-elle réservée qu'à certains tempéraments?" : lien de l'article en commentaire. Plus de détails sur ce livre sur ma page FB. Illustration : Sarah Andersen, dont je vous ai souvent parlé du #livre 💛. • • #consommationresponsable #consommacteur #soldes #mode #ethique #nowaste #lesswaste #modeethique #ethicalfashion #consomaction #greenlife #veggie #bio #slowlife #developpementdurable #reuse #recycle #moinsdedechets

A post shared by qu'on se le dise 🍀 Mathilde (@quonseledise) on

🌿

A ce sujet, plusieurs articles sont très intéressants dans le dernier Psychologies Magazine : sur « le besoin de contrôle qui exprime un manque de confiance à l’égard de la vie ou de soi » (article p62); et les 4 exercices de confiance en soi.
Ou sur leur site la pression paradoxale des réseaux sociaux !

Et ce week-end, je me suis interrogée : acheter des livres ne sera jamais (j’espère!) source de reproches ou de culpabilité car c’est une activité légitimée et socialement valorisée.

Pourtant, tout comme dans le milieu de la mode, nombre de livres sont source de dommages socio-environnementaux comme la déforestation s’ils ne sont pas certifiés.
Garanties éthiques et écologiques qui sont, comme avec les vêtements, faillibles et imparfaites par nature. Et les principes et chartes les plus exigeantes sont loin d’être universellement étendues. Ce qui est normal : step by step, selon ses moyens et selon les évolutions de la société et de la production.

🌿

19623341_1482092691849592_28080098

🌿

D’ailleurs là n’est pas la question : entre pression légitime que l’on se met pour une cohérence éthique, et injonctions extérieures culpabilisantes, nous voulons nous adapter à l’échelle de valeurs d’une société contextualisée, au système de références d’un groupe d’appartenance/référence donné.

Certaines pratiques engendrent des effets que l’on reproche à d’autres, mais ne sont pas condamnables car socialement valorisées et légitimées.

Loin de moi le moindre objectif de condamner l’extension de la lecture, vous le savez !
Simplement, remplir sa bibliothèque n’est pas j(a)ugé selon le même système de référence que remplir son dressing.

Pourtant il peut tout autant s’agir d’achats raisonnés pour pratique source de plaisir, de cadeaux que l’on (se) fait, d’instants pour soi, de couleur dans son quotidien oppressant. Dans deux milieux où certains offreurs font des efforts éthiques et d’autres bien moins.

🌿

IMG_5931[1]

🌿

 

Je pense trop m’interroge souvent sur les livres dont le contenu interroge l’écologie/zero déchet/végéta*isme/développement durable, mais imprimés sur des contenants qui ont engendré des dommages socio-environnementaux. Comme plusieurs de nos pratiques, même quand a des convictions éthiques. Ce qui est normal, car l’homme est heureusement imparfait (mais pas la femme).

Ils sont source de plaisir, d’alternatives, d’interrogation sur notre rapport à soi et au monde.
Comme les achats vestimentaires raisonnés, mais néanmoins sous le joug d’une certaine écologie-minimaliste.

Les livres sont vecteurs de culture, d’idées, de valeurs donc légitimés et exempts de culpabilité.

Faire les soldes et des achats de façon raisonnée et justifiée, mettre de la nouveauté et de la couleur dans son dressing à hauteur de ses moyens et avec responsabilité est source de plaisir et de (re)prise de confiance en soi est source de découvert plaisir : donc à déculpabiliser.

🌿

IMG_4972[1]
Responsable : qui est réflechi et prend en considération les conséquences de ses actes

Lire rend libre, être soi aussi

C’est drôle parce-qu’hier j’ai justement lu un chouette livre qui lie amour des mots et perspicacité sur le monde de la monde !

🌿🌿

Déconnexion du portable, petite semaine de vacances et discussions qui permettent de relativiser : prendre du recul fait un bien fou ! 😃

🌿

Pensées feuillues mes ☀☀

Publicités

2 réflexions sur “On sourit, c’est Lundi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s