Récemment, j’ai eu plaisir à lire…  » LA VARIANTE CHILIENNE » de Pierre Raufast

Bonjour mes roule-galettes !

 

Je suis du genre stressée de la P.A.L. Pas vous?

 

Mais à force de me mettre tant de pression, quand je regarde en arrière, je crains de ne plus y voir le plaisir de lire..Et quand je me projette dans mon futur de lectrice, je ne veux pas voir cette richesse gâchée.

Il est difficile de faire d’une passion un métier; d’une bulle d’évasion un objectif a réaliser.

Mais perdre le plaisir de lire serait le pire honneur à rendre a cette parenthèse d’infinis.Que resterait-il de nos amours?

Je ressens en ce moment le besoin de vivre des expériences de lecture marquantes; de lire des livres qui résonneront en moi, et non uniquement sur les ondes médiatiques.

Livres qui m’auront sincèrement touchée , et que je serai vraiment à même de conseiller; contrairement aux lectures dont on s’empiffre comme un défi à l’ éternel goût d’inachevé!

Dernièrement, j’ai donc eu plaisir a lire :

23164686_1779915222305533_142519105214218240_n(1)

 

 

La variante chilienne de Pierre Raufast

L’été. Un hameau perdu dans la campagne. Des vacances clandestines et deux bons vivants.
Dont un, Florin, collectionne bon gré mal gré ses souvenirs dans des bocaux.

Et les conte à nos vacanciers de passage, pour notre plus grand plaisir.
Car ici encore, Pierre Raufast prouve qu’il est un conteur d’histoires aussi loufoques qu’émouvantes, qui nous embarque dans les récits de vie iconoclastes de personnages attachants.

En effet, entre cynisme et cocasse, l’auteur dépeint une nature humaine attendrissante et fantasque.

Avec l’élégance que confère le goût des mots et de l’autre, Raufast nous attable avec Pascal, prof de littérature qui ne vit qu’à travers elle, et Margaux, adolescente qui souffre de sa maturité; pour écouter les histoires de Florin, qui sont autant de souvenirs semés.

Car Florin, qui souffre d’un mal loufoque et désolant, se doit égrener ces derniers dans des bocaux numérotés; sous peine d’un passé en vacances.

Je me suis intimement retrouvée dans ces personnages attachants, qui savent attendRIRE.

Et c’est toute la maîtrise de l’auteur que de savoir créer du suspense avec les émotions! Pourquoi Margaux doit-elle passer ses vacances cloîtrée? Quel avenir pour un Florin dont le présent illustre un passé atypique?

Un livre aux tournures bien menées et élégantes, qui fait du bien autant qu’il fait réfléchir!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s