« Miniaturiste » de Jessie Burton : trouver sa place

D’une écriture déliée et prenante, ce premier roman de Jessie Burton nous plonge dans le Amsterdam de la fin du 17ème.

🌹

IMG_20171125_105109_809.jpg

🌹

Nella Brandt, tout juste 18 ans, est accueillie dans la demeure de son récent mari avec distance et froideur.
Pendant que la soeur de celui-ci administre les affaires domestiques avec dévotion et rigueur; le riche marchand perd sa vie à la gagner.

Plongée dans un néant affectif, Nella est laissée à ses tourments de jeune épouse.

Alors qu’elle se demande quelle doit être son rôle, son mari pense remplir le sien en la gâtant : il lui offre une Miniature de leur maison de Herengracht.

Digne d’un travail d’orfèvre, cette réplique va néanmoins pénétrer l’intimité des Brandt et ouvrir la porte à des secrets insoupçonnables.

Entre fièvre commerciale, emprise de la rigueur religieuse et arrangements avec la morale, Nella va devoir trouver sa place d’épouse. Sa place de femme. Une place loin d’être celle à laquelle elle s’attendait.
Et qui la mènera sur des chemins angoissants et introspectifs.

IMG_20171125_105109_809

.

Ici encore : est-ce un manque de consistance de la traduction …? Mais si la deuxième partie est plus prenante par son côté inattendu et les questionnements moraux qu’elle dégage ; j’ai regretté la lenteur et le manque d’épaisseur du texte, qui le fait tendre vers des réflexions simplistes #çacestdit

Qu’avez-vous pensé de ce premier roman de Jessie Burton?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s