« Entre deux mondes », Olivier Norek

Intituler cet chronique « Récemment j’ai eu plaisir à lire.. » aurait été déplacé.

 

norek

 

Pourtant, c’est bien avec avidité que se lit ce livre magistral d’un des « nouveaux maitres du roman policier ».

« Face à la violence de la réalité, je n’ai pas osé inventer. Seule l’enquête de police, basée sur des faits réels, à été inventée« .

En tant que lectrice aimant les livres ancrés dans les « enjeux de société », c’est la thématique de ce roman policier qui m’a scotchée.

Et surtout sa maîtrise.

D’une écriture fluide et incarnée, ce livre est à mettre entre toutes les mains car il aborde sans manichéisme des enjeux poignants et universels.

 

IMG_20171203_211821_501

 

Après  Surtensions, Territoires et Code 93 ; Entre deux mondes donne à voir l’ineffable quotidien des migrants de Calais. De leur départ depuis leur pays en crise, jusqu’au bourbier du plus grand bidonville d’Europe.

Des destins entrecroisés que Norek n’aurait pu inventer, mais sait incarner sans manichéisme. Car il le fait avec humanité.

 

N’ayant pas la télé et fuyant les médias binaires qui « existent les masses », je réalise qu’au fond, je visualisais très peu la situation à Calais. Trop peu.

Et ce que cet auteur sensible aux enjeux sociétaux, qui baigne dans la police judiciaire, relate, n’est de toute façon pas abordé par les médias.
Sauraient-ils le faire en nuance tant ce sujet est délicat ?

 

IMG_20171204_074505_600

 

Adam, membre de l’armée syrienne libre, s’est servi de son statut de flic pour infiltrer la police militaire. Mais l’idéal de « sauver son pays » lui inflige un sursis permanent et menace sa famille. Du jour au lendemain, la situation est sur le point de se retourner, et il ordonne à sa femme et sa fille d’effectuer la traversée jusqu’en Europe sans lui. Il les rejoindra au plus vite.
Mais arrivé à Calais, elles sont introuvables.

 

Bastien, bordelais, se voit lui aussi plongé dans le fonctionnement inconcevable de la « Jungle », car des problèmes personnels l’ont contraint à demander sa mutation à Calais.
En tant que flic fraîchement débarqué dans cette zone de non-droit, il va devoir assouplir son idéalisme avec une bonne dose de pragmatisme.

Parce-que « mathématiquement, ça tient. Mais humainement, ça bloque toujours ».

Kilani, dix ans -sans doute, comment savoir- ne peut plus poser de mots sur les cauchemars qu’il a traversés, car ce ne furent pas seulement des rêves de monstres comme en fait tout enfant. Il les tamponne comme tant d’autres migrants avec des rêves d’Angleterre.

 

IMG_20171203_211821_501.jpg

Ce livre, par son incarnation et son ancrage dans le réel, a donc la poignante capacité à nous faire rire jaune autant que broyer du noir.
Ou plutôt broyer les tripes par ce qu’on découvre des lois de la Jungle.

Comme à la lecture du caustique Goncourt, on peut être gêné d’avouer que l’auteur a su nous faire rire en faisant dialoguer des hommes confrontés à l’envers de l’absurde. Maisca fait surtout du bien, car ce sont ces bulles d’humanité qui structurent la richesse psychologique du roman.

Comme Vuillard, il rappelle le poids de l’humain au coeur des bégaiements du réel.

 

 

 

 

norek

 

Au milieu de ce (dés)espoir si humain, ces destins vont se croiser de manière habile et bien menée.

Imperceptiblement mais instantanément, l’on s’attache aux hommes et femmes qui composent ce tableau d’ici et d’ailleurs.

On vit avec eux l’apnée du jour le jour, leurs des(illusions) et leur confrontation à l’irréalité du réel.

Et bien sûr, les révélations finales et le dénouement laissent sans voix.

 

dav

 

Ce livre addictif est donc une richesse en émotions et en informations. Riche surtout car il permet d’aborder un sujet titanesque de sensibilités, avec plus de finesse et de perspective.

Ce qui, ressortie de cette vague d’inconcevable..m’a fait du bien.

Avez-vous lu des livres de Norek?

 

IMG_20171204_074505_600.jpg


6 réflexions sur “« Entre deux mondes », Olivier Norek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s