« Pactum Salis », le second roman d’Olivier Bourdeaut

En attendant Bojangles avait eu sur moi l’effet d’une bouleversante effervescence noire.
Ce ressenti intime pour une histoire d’amour unique, est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je n’irai sans doute pas voir son adaptation cinématographique.

Alors, forcément, j’attendais Pactum Salis avec autant d’excitation que d’appréhension; comme tout second roman !

Allais-je être déçue? Frustrée? Charmée?

CVT_Pactum-salis_1141

Ce livre, qu’Olivier Bourdeaut avait commencé avant l’écriture d’En attendant Bojangles, ne m’a pas déçue! Surtout du point de vue de l’écriture!
Alors que l’histoire diffère, bien qu’on retrouve les
forces narratives de l’auteur:

FB_IMG_1514246945786.jpg

**

Henri s’est découvert une vocation pour le métier de paludier, après avoir connu le fantasque de la vie parisienne.
Dans la blancheur cristalline des marais salants de Guérande, il s’isole dans l’exigence d’un métier sans âge, dépendant des aléas météorologiques et de la patience des cultivateurs.

Michel récolte, lui, les fruits de l’opportunisme et d’un travail au long cours dans le secteur immobilier.
Ses ambitions s’accroissent au rythme de ses possessions; mais moins solides sont ses certitudes existentielles.
Il profite néanmoins d’un tournant fructueux dans sa carrière rondement menée, pour s’offrir des vacances de luxe.

Les chemins d’un contemplatif retiré, et d’un matérialiste expansif, n’auraient pas dû se croiser..
Et pourtant, les turpitudes alcoolisées les amèneront à se rencontrer et sceller un pacte atypique.

Comme l’est ce livre, si bien écrit : dans lequel on retrouve les rêves de grandeur, la folie alcoolisée et le fantasque poétique de personnages iconoclastes mais authentiques.

La perspicacité humaine et sociale de l’auteur, entoure finement l’amitié bancale entre ces deux hommes à la marge.

Pactum Salis se veut une parenthèse de poésie plus calme voire contemplative qu’En attendant Bojangles. Pourtant c’est sans doute cette présence d’êtres, métier et relations atypiques qui me touche.

Car ce qui sort des sentiers battus n’est pas lisse, mais plus authentique que des destins lambda.

La richesse et la délicatesse de la langue servent un environnement que l’auteur connait bien, pour un récit plein de ce que l’humanité a de touchant et burlesque; ponctué d’une fin toujours puissante et ouverte !

*Ceci est un lien affilié : si vous achetez le livre par ce biais car vous ne pouvez pas vous rendre en librairie, je reçois une petite commission quand je fais vivre les livres 📖


3 réflexions sur “« Pactum Salis », le second roman d’Olivier Bourdeaut

  1. Belle critique , intelligente , bienveillante et fort juste , ça change des propos aigre-doux ou franchement médisants des jaloux du succès de Bojangles. Eh oui on peut débuter et être doué !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s