Astuces pour rationaliser sa consommation {défi #riendeneuf ; consomaction et attitude éco-responsable}

Bonjour mes graines de lupin !

Comme je vous le disais ici, je souhaite en 2018, rationaliser ma consommation.

Non pas dans l’idée de perfectionner; mais de mettre toujours plus de sens.

Plus qu’une bonne résolution en filigrane ou un défi dénué de pragmatisme ; il s’agit de continuer à libérer ma consommation de ses tenants néfastes, et de l’enrichir en valeurs.

Tant pour mon équilibre, que celui de la planète (#ÉcoloMégalo).

Car consommer au-delà du raisonnable est vide de sens, mais riche en accumulations oppressantes, polluant l’esprit et l’environnement.

Mais si j’ai choisi de suivre des défis persos, ou de m’intégrer à des challenges collectifs, c’est bien parce-qu’il n’y a rien de plus insaisissable que vouloir bien faire. De plus vaste que faire son possible. Et de plus incertain que la définition d’une consommation »responsable » , « éthique », ou « juste ».

Et que nobody’s perfect.

-Sachant que tout ne passe pas par la consommation!- être raisonnable et juste veut  tout autant dire penser à l’environnement que penser à soi.

Si je réussis aujourd’hui à distinguer mes besoins de mes envies; rien de plus dur quand on agit pour la planète au quotidien, de ne pas oublier de se faire plaisir.

Alors voici quelques pistes qui peuvent nous aider à adopter une consommation responsable. Pour soi et pour ceu(x) qui nous entoure (nt).

Mon article sur la consommation « slow »

Pour débuter : petit point quant à mes  efforts #riendeneuf.

Le défi Rien de neuf de l’association Zero Waste France est un mémento que je garde en tête pour tout achat de vêtements, équipements ou électroménager.

Mes « défis 2018 »

Je ne jouerai pas à la parfaite écolo, en faisant croire que j’y parviens complètement, loin de là.

Mais c’est un défi auquel je tiens à participer, avec pragmatisme.

Par exemple, veiller à ce qu’un équipement électroménager d’occasion ne soit pas plus energivore qu’un équipement neuf.

Ou ne pas transférer un esprit de surconsommation vers des produits de seconde main, en achetant plus de vêtements/bijoux/déco que nécessaire, lavé du prétexte de bonne conscience éco-responsable.

À propos de vêtements donc, je suis ravie de mes achats sur Vinted…Sauf une récente expérience qui montre qu’il serait plus écolonomique d’acheter neuf en ville, plutôt que d’occasion en ligne.

En effet, j’avais besoin d’un jean (vêtement à la  conception ô combien polluante);  mais à réception, il s’est avéré que le jean commandé etait trop grand. Or le retour n’est pas possible sur Vinted.

Même s’il l’avait été, frais de port et emballages supplémentaires n’auraient pas été très écolonomiques.

Je risque donc de devoir en acheter un neuf , dans une enseigne à hauteur de mes moyens, à savoir peu éthique.

 Prendre le temps

De comparer les prix*, vérifier que le produit ne peut pas être trouvé d’occaz ou emprunté.

En effet, j’ai encore tendance, quand j’ai besoin d’un produit ou envie d’un livre, à chercher trop frénétiquement à me le procurer.

Alors que je n’en ai peut-être pas tant que ça besoin; l’article peut être trouvé de seconde main ou emprunté – tout comme le livre, que je ne pourrai sans doute pas lire tout de suite de toute façon !

Comme je supporte de moins en moins l’accumulation et la saturation de mon espace de vie ; ces freins sont bien moins des frustrations que des prises de conscience libératrices.

Je continue de consommer et de céder à une envie de posséder peu « raisonnable » ; mais ces achats court-termistes commencent à s’équilibrer , car je sais ce qu’ils impliquent sur le moyen-long terme.

*Les abonnements Aurore Market, ont été récemment validés : donc je suis en train de comparer les prix entre AM, Greenweez et la Biocoop. Pour prendre l’exemple des farines (celles que je ne trouve pas en vrac); et en cas de commande internet (plus pratique pour moi qui suis à pied) Aurore Market est moins cher que Greenweez, mais je n’ai pas compté les fréquentes promotions GW.
Mais les farines de la Biocoop, souvent moins chères, soutiennent des producteurs locaux.

Est-ce qu’un article sur Aurore Market vous intéresserait ? Un peu comme celui sur Kazidomi ?

Mon article sur le Défi Zero Courses

♻♻

💡Être une tête en l’air

À Noël, pour que l’on ne m’offre pas de choses inutiles, j’avais fait une wishlist..
Que j’ai égarée !

Et bien je me suis rendue compte que devoir me souvenir de ce que j’y avais écrit, pour en refaire une, m’amenait inévitablement à savoir ce dont j’avais besoin : si j’oubliais quelque chose, c’est que je n’en avais pas besoin !

En retrouvant la première liste, j’ai vu qu’elles étaient identiques !

Eh bien, au dernier moment, j’ai refait une wishlist, pour être sûre de demander des choses utiles et responsables !

…Genre des chaussures à paillettes..

Derbies Minuit sur Terre

Déjà, coucher ses envies sur le papier permet d’y mettre de la distance.

Mais le faire plusieurs fois, à intervalles espacés, aide à savoir ce que l’on veut vraiment.

♻♻

💡Penser à ce qu’il y a derrière

Il  ne s’agit pas de se couper l’envie en se culpabilisant ; mais de s‘interroger ou se rappeler ce qu’implique tel produit en termes de valeurs de consommation, d’éthique humaine, de droit animal ou d’impact environnemental

Parfois on préférera attendre pour trouver un panier en osier artisanal sur le marché des vacances, plutôt que dans une grande enseigne 😉

Je n’ai pas choisi d’arreter de consommer, mais d’y mettre plus de conscience, de valeurs et de sens 😊

💡Affronter ce que l’on possède

L’accumulation est une illustration et une cause de souffrance. S’entourer de possessions cherche à répondre -en vain et sans fin- à un vide intérieur.

Mais parfois, il suffit d’un déménagement ou d’une journée ménage, pour être amené à ranger tous ses savons, vernis ou sachets de thé dans un carton ; et oublier qu’on les a.

Ce fourré-caché empêche de se confronter à ce que l’on possède réellement, et risque d’entretenir l’accumulation.

Sans minimalisme, mais avec pragmatisme : je ne considère pas comme une mauvaise idée de profiter de promotions sur les lots de produits du quotidien. Mais cela génère de l’accumulation et encombre les placards. Pour que ces économies restent pertinentes, il s’agit donc de faire régulièrement le point sur ce que l’on a.

Et puis, personnellement, j’aime bien prendre le temps de ranger mes ptites affaires de temps en temps 😉 Je redécouvre toujours des trésors, et c’est là que je me rends compte qu’il était judicieux d’y remettre le nez avant de refaire des courses !

♻♻♻

Être pragmatique et bienveillant :

Si ce haut d’une grande enseigne est un vrai coup de cœur, peut-être est-ce plus raisonnable de se faire plaisir, plutôt que de compulser vainement sa frustration sur des sites éthiques ou de seconde main.

Je trouve plus cohérent d’acheter de ci de là, un produit d’une enseigne »non porteuse de valeurs » , dont je sais que je le porterai très souvent ; plutôt que de me donner bonne conscience en achetant un article « éthique » qui ne me correspond pas.

Ce ne serait pas un comportement authentique et respectueux envers soi, car fait sous pression d’injonctions extérieures, certes éco-responsables, mais pas durables puisque contraintes.

Avoir en tête et le faire de façon pragmatique en cohérence avec soi 💚

♻♻♻

Ressources livresques (non exhaustives : quelles sont les vôtres?) :

♻ J’arrête de surconsommer et Labo Zéro Conso  chez Eyrolles

♻Zéro Plastique, Zéro Toxique d’Aline Gubri chez Thierry Souccar

 

View this post on Instagram

Nouveautés et valeurs sûres 💚. Des "et tu connais @consommons.sainement & @marielaforetvegan échangés lors d'un beau covoiturage". Des "je vous en parle souvent sur le blog et j'ai testé les recettes". Des "ce sujet est précieux et l'auteur le porte avec simplicité et créativité". Des "oh ce livre 🧡", des "hâte de le lire"! . #enlibrairie #livresdecuisine #zerodechet #lezerodechet #objectifzerodechet #pourlaplanete #cuisineecolo #ecoresponsable #cookbook #crueltyfree #repassansviande #végane #modedevievegan #amourdeslivres #vivreautrement #vegetalisme #eatclean #mangersain #mangerequilibre #comfortfood #petitdejeuner #terrevivante #ecologiepratique #écologie #moinsdedechets

A post shared by Mathilde🍀 Qu'on se le dise (@quonseledise) on

♻ Zéro Déchet mode d’emploi chez Marabout

♻ Le scénario Zéro Waste chez Rue de l’Echiquier, dont je vous parlais ici

♻♻♻

Ressources numériques :

Ma sélection de blogs consomacteurs et blogs écolo 

Sur Instagram et Facebook, je vous partage souvent des astuces, ressources et réflexions ECOLOnomiques et zéro gaspi!


8 réflexions sur “Astuces pour rationaliser sa consommation {défi #riendeneuf ; consomaction et attitude éco-responsable}

  1. Très bon article en toute simplicité 🙂 je me suis offert le guide de la famille « presque » zéro déchet que j’ai dévoré ! Je le recommande vraiment ! J’en ai vu dans ta liste qui m’interesse Mais celui-ci me convient déjà (on va pas commencé à en acheter 10^^ c’est pas le but de la démarche ) bisous !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s