«Mon quotidien zéro déchet» de Stéphanie Faustin, illustré par Angel Anji : le pourquoi et le comment d’une démarche zerowaste logique, ludique, écolonomique ! Le « zéro » déchet est un cheminement individuel : on en parle !

« Encore un livre sur le zéro-déchet?!

Mais y’en a marre ! On a compris l’idée, laisse-nous le temps de la mettre en place à notre rythme (on peut revoir ça après les vacances?) , d’apprendre à dire refuse-reduce-recycle super vite avec une patate chaude dans la bouche, et de coudre nos sakàvracs !! »

 

Alors,  déjà : tu parles meilleur.

Et surtout, ce livre il est écrit par une tomate sans graines , il parle pipi sous la douche et il fait carnet de notes (avoue tu craques. Je dirais même plus : tu plussoies).

Et en plus, si tu as bien relu ta leçon, tu vois qu’il n’est pas édité chez n’importe quelle maison !..bon, d’accord, c’est la fin des cours, je veux bien la jouer fair-play💚

 

J’avais déjà plutôt savouré le précédent livre de Stéphanie Faustin, tomate gourmande et responsable d’un blog sans graines, mais pas sans saveurs!

Ici, il est (bien sûr) également question de cuisine zéro déchet (la base 💛); mais au-delà : d’explications et d’éco-gestes tout simples à mettre en place dans son quotidien pour tendre vers le zerowaste.

Oui, car il s’agit bien d’une démarche, d’un objectif constitué de petits pas quotidiens.

Tomate sans graines - Green lifestyle : cuisine, bien-être, zéro déchet...

Avant tout, il me semble important de rappeler que si l’urgence est universelle, les préoccupations de la blogosphère green ou de citoyens engagés, ne sont pas forcément à la portée de chacun selon son mode de vie, ses moyens, ses soucis, ses (non) ressources en temps, argent, information.

Ainsi, Stéphanie la tomate (avec tout mon respect) a été sensibilisée à une proximité et un respect de la nature dès l’enfance, de par son lieu de vie et son environnement familial. Ce qui aide à développer une conscience écologique au rythme de son évolution personnelle, et à cheminer progressivement selon ses aptitudes : une évolution plus constructive et individualisé qu’une prise de conscience brutale.
Si, comme l’illustre l’évolution de son blog, elle a cheminé à son rythme vers un mode de vie plus conscient et éco-responsable; je garde à l’esprit qu’elle a la chance d’avoir eu ces bases, d’habiter aujourd’hui une grande ville avec des facilités et opportunités, avec un conjoint qui la suit dans sa démarche, et sans enfants à charge (est-ce-qu’il faut relier « chance » avec « pas d’enfants »? Vous en prenez l’entière responsabilité 😬).

L’autrice est donc tout autant consciente de ce privilège, que de l’urgence d’agir. Une grave nécessité dont elle déroule le pourquoi et le comment, par des gestes conseillés de manière ludiques, grâce aux illustrations d’Angel Anji.

A dérèglements désolants et déséquilibres globaux répondent des gestes simples, que Stéphanie Faustin a mis, met ou compte mettre en place dans son quotidien.
De petits schémas, DIY ou encarts qui reprennent les bases des éco-gestes « low wastes » : comme une myriade d’idées, conseils et défis dans lesquels piocher et à s’approprier (d’où le carnet de notes à la fin, CQFD) pour cheminer step-by-step vers une alimentation, du ménage, une beauté ou des loisirs plus écolonomiques.

« Argent dépensé dans des choses superflues et tout autant de déchets« .
« Savoir dire non » « Revoir nos habitudes » « Agir en conscience« . « Voter par nos achats ». « Ne plus être passifs« . « Simplicité ». « Sollicitations qui créent des besoins« .
« Je ne pense pas que cette surconsommation apporte le bonheur ». M
L’authentique plaisir n’est pas condamnable

Plaisir 
Nécessaire 
Naturel

« Désencombrer votre esprit; réduire déchets et achats ».

« Déterminer si oui ou non vous en avez véritablement besoin« . Plus aucune difficulté à résister à la tentation« .
« Votre rapport au monde va progressivement changer »

 

Euh…
Ces bouts de phrases constituent-elles un rébus?
Un poème?
Un mantra nirvanesque?

De belles et vaines paroles de Colibri qui a fumé trop de crottin de licorne?

 

Mon scepticisme cynique m’aurai volontiers amenée à penser cela si mon propre cheminement ne m’avait permis de vérifier ces belles paroles!

 

 

« Do not compare your beginning to someone else’s middle« 

Si Stéphanie Faustin insiste sur le fait de ne pas se comparer, se culpabiliser ou vouloir tout changer d’un coup, au risque de se décourager et se perdre dans une démarche qui ne serait plus sienne…C’est l’erreur que j’ai commise, car c’est dans mon tempérament d’être radicale quand j’ai un objectif, de manquer de confiance, et  de me dire « à quoi bon » si je ne faisais pas tout tout de suite.

Procéder ainsi n’est pas durable et constructif car la démarche pour atteindre un objectif plus global et universel que notre individualité; doit malgré tout se faire en harmonie avec celle-ci. J’ai fait l’erreur de me comparer aux blogueuses déjà avancées sur le sujet, de vouloir précipiter les choses, et de ne pas adapter cette démarche à mon mode de vie, mes moyens, mes fragilités.

Par chance, cette précipitation ne m’a pas découragée . J’ai continué à m’informer et réfléchir, à adapter, à m’ouvrir. Alors, ne commettez pas cette maldonne, cette bévue, cet égarement 🎶 (ce paralogisme!) et allez-y vraiment à votre rythme !
Si c’est une question d’efficacité : faire vôtre la démarche sera toujours plus utile, fort et durable que de la précipiter, ce qui la rendrait fragile, impersonnelle et contraignante.

N’hésitez pas à partager vos remises en questions, découragements ou petites victoires sous cet article : ce blog est là pour partager, s’aider et cheminer à son rythme !

A présent, comme je vous le disais ici, cette démarche est intimement mienne, « je commence à savoir ce que je veux. Et cet apparent nombrilisme me fortifie pour agir pour ce(ux) qui m’entoure(nt) ». Je ne me compare plus mais agis pour la planète, l’éthique et l’humain ; en cohérence mon individualité. Qui est passionnée d’écologie et ne peut rester les bras-de-moineau croisés; mais a aussi ses moments de faiblesse ( ̶t̶’̶a̶s̶ ̶q̶u̶’̶à̶ ̶p̶r̶e̶n̶d̶r̶e̶ ̶d̶u̶ ̶r̶e̶d̶b̶u̶l̶l̶).

Avec un bon bouillon de conscience écologique, deux louches de curiosité, trois cuillerées d’informations, une pincée de questionnements et une bonne dose de défi rien de neuf : je repère les sollicitations marketing qui ne créent plus de besoins (même par les marques « green ») car je détermine mes envies, de mes besoins; différencie ce qui me fait plaisir de ce qui ne m’est pas utile. Je souhaite sincèrement désencombrer et mettre l’argent ̶q̶u̶e̶ ̶j̶e̶ ̶n̶’̶a̶i̶ ̶p̶a̶s̶ ̶dans des expériences et préciosités immatérielles. Certes, tout ne passe pas par la consom’action, mais des réflexions autour de l’avoir m’ont beaucoup apporté sur l’être; et oui mon rapport au Monde qui m’entoure et à mon monde intérieur a changé. A mon rythme.

 

Bon, assez de moi-je, moi-je : revenons-en au guide pratico-ludique de notre amoureuse de la nature ! …
…Qui parle aussi à la première personne !

Dire je, et non « il faut«  permet de partager « sa propre expérience » et comment elle a pu adapter tel conseil à ses conditions de vie, pas à pas 👣

Et ces conseils : quels sont-ils?

Répartis en trois catégories -Alimentation, Entretien/Hygiène, Combines/divers (« bah non, on peut pas dire « poubelle à astuces » puisque c’est un livre pour réduire ses déchets et éviter la poubelle ». « Oui mais, est-ce qu’une astuce ne se recycle pas infiniment quand elle est partagée? » « oui, mais la dame-tomate elle a dit que le meilleur déchet est celui que l’on produit pas, même recyclable... ». « Bon, d’accord, appelons ce chapitre « combines ZD »!)..

hmm, Bref.

Donc, au sein de ces trois catégories, l’autrice rassemble des éco-gestes, DIY et astuces que certains trouveront évidents; et que d’autres ne se sentiront pas capables de mettre en place tout de suite (dans quelle catégorie mettre le pipi sous la douche ? « Vous prenez l’entière responsabilité de votre réponse » 😬)

 

En vrac (quel jeu de mots!) : Stop pub; gourde; alimentation plus locale, végétale et bio; options zéro déchet plutôt que jetables; économies de ressources; loisirs plus responsables ; compost; économie circulaire; couture ou seconde main !

En résumé :
-faire soi-même (yaourts, lessive, apéro, après-shampoing, bee’s wrap…),
-prendre conscience, s’informer; savoir dire non, être acteur
-faire autrement (partage, cosmétiques et produits ménagers maison, furoshiki,) …
-repenser, réparer, économiser, « réutiliser, plutôt que gaspiller » !

🍀🍀🍀

 

Mais alors, quelle est la valeur ajoutée de ce nouveau livre sur le zéro déchet?

̶I̶l̶ ̶e̶s̶t̶ ̶m̶o̶u̶,̶ ̶y̶ ̶a̶ ̶d̶e̶s̶ ̶s̶m̶i̶l̶e̶y̶s̶ ̶e̶t̶ ̶u̶n̶e̶ ̶r̶e̶c̶e̶t̶t̶e̶ ̶d̶e̶ ̶c̶r̶a̶c̶k̶e̶r̶s̶.̶ ̶

Déjà : ceux qui ont porté ce livre. Une autrice et une maison d’édition vraiment engagées; et non un projet fugace qui surfe sur l’air du temps (nécessaire la tendance, mais aussi lucrative).

Je vous ai donc déjà parlé de la maison d’édition Rue de l’Echiquier, engagée dans un catalogue cohérent, aux ouvrages étayés, accessibles et bien construits.

Ce livre est donc « éco-responsable » tant dans son procédé de fabrication, que son contenu.

Venons-en à ce dernier : dans l’esprit de J’arrête de surconsommer ou « Stop au gâchis«  : c’est un guide pratique de base à (s’)offrir pour s’engager dans une démarche zéro déchet. Sans doute répétitif si vous possédez déjà toute une collec de livres sur le sujet 😊.

 

Il allie le pourquoi (ressources, données officielles ou citoyennes) au comment (éco-gestes du quotidien, DIY, petites et grandes actions à s’approprier à son rythme); au moyen d’explications et mises en pratique que l’on peut voir comme des défis à mettre en place seul(e) ou à plusieurs.

Face à la nécessité d’agir, ces guides nous permettent de faire des ECOLONomies : pour alléger son budget, son esprit et son empreinte environnementale !
Ici, les astuces sont nombreuses,  concises et diverses; présentées de manière ludique et accessible. Et l’autrice ose partager des éco-gestes que certains pratiquent tout bas : pas de repassage systématique, récup, hygiène, etc !

De plus : entre l’identification permise par le je; les illustrations colorées d’Angel Anji, les combines accessibles et les astuces didactiques : ce guide pratique est à la portée de tous, même (surtout? 💚 ) des enfants ! Qui verront ces gestes pleins de bon sens (j’tai entendu, là au fond, dire plein de « bons sentiments » ; sceptique, va! T’va voir ta g***le à la librairie!) comme une mine de défis à mettre progressivement  en place en famille ! (Oui, ça m’émeut quand les jeunes sont sensibilisés dès leur enfance, et quand les projets stimulants sont mis en place collectivement…On ne se refait pas)!

Alors rendez-vous demain en librairie?

 

(je vous ai dit qu’il y avait un carnet de notes à la fin?…😉)

Mon quotidien zéro déchet, de Stéphanie Faustin illustré par Angel Anji à 13.90 €: parait le 5.07.2018 et ne sera pas plus cher chez votre libraire (le prix du livre est unique en France 🙂 ), vous aurez juste un sourire, un tote bag et des conseils en plus!

 

 

Publicités

Une réflexion sur “«Mon quotidien zéro déchet» de Stéphanie Faustin, illustré par Angel Anji : le pourquoi et le comment d’une démarche zerowaste logique, ludique, écolonomique ! Le « zéro » déchet est un cheminement individuel : on en parle !

  1. Bonjour
    Je participe au concours ( bergamote_06) sur instagram et je vous en remercie d’ailleurs !
    Un truc zéro déchet à part l’utilisation de produits réutilisables et lavables et bien concerne les légumineuses : au lieu d’acheter conserves bourrés de bpa ou bocaux j’achète une grosse quantité de pois chiches secs par exemple, en vrac, je les cuits tous en même temps et j’en fait des bocaux que je congèle. C’est comme au supermarché mais en mieux !! 👍👍

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s