Écologie inspirée autour du thé…Esprit zéro déchet, commerce de proximité, démarches engagées (MCMD, agriculture bio, refuser, réduire, réutiliser..☕) !

..Ou quand les éco-gestes autour du thé infusent les habitudes du quotidien !

Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au Monde ;
alors pourquoi ne pas faire de son rituel, un inspirateur de changements durables dans les autres activités du quotidien ?

🍀🍀🍀

Tels que :

Les pages « Inde » du livre : CARTES chez Rue du Monde

☕Etre curieux des lieux et conditions de production de ce que l’on consomme

On pense souvent à inciter les enfants à être curieux de leur environnement, ou conscient de ce qui fait la valeur des éléments du quotidien
Mais si chacun gardait en grandissant, cette conscience ouverte au monde, certains excès du consumérisme en seraient peut-être atténués …

Un mélange de curiosité et de réflexion, qui permettent de prendre conscience des conditions dans lesquelles les produits auxquels notre partie du monde a le privilège d’avoir accès, arrivent jusqu’à nous.

Un accès facile, qui crée l’habitude de payer « peu cher » des biens que l’on n’a pas besoin de consommer en de telles quantités, et qui ont des implications humaines et environnementales désastreuses.

Céréales, chocolat, fruits secs.. : des matières premières à consommer en conscience (pâte à tartiner maison et granola)

La philosophie du « moins mais mieux » est souvent taxée d’élitisme, car il faut être en capacité de faire ce genre de choix.

Certes, pour des vêtements « éthiques » ou des crèmes naturelles haut de gamme.

Mais peut-être pourrait-on se dire que parfois, consommer mieux est accessible au plus grand nombre, en réduisant sa consommation ?

A-t-on vraiment besoin de consommer autant de thé, chocolat, pâte à tartiner, sucre ou café ?

Peut-être peut-on se reconnecter à une consommation raisonnable, en achetant par exemple moins de chocolat low cost, qui cautionne l’esclavage des enfants*, et ainsi soutenir des démarches engagées pour un chocolat de meilleure qualité éthique, nutritionnelle, environnementale et gustative ?

De même pour des thés qui traitent les humains avec équité et la terre avec respect.

Quand je compare l’éthique humaine, socio-culturelle et écologique de maison comme Les Jardins de Gaïa ; à celle des marques qui nous proposent l’abondance pour « moins cher » : je considère que ce sont les produits de ces dernières qui sont trop chers. Car ils sont vides de sens, et de qualités nutritionnelle et gustative.

D’autant que thé, café, sucre, ou chocolat.. Des matières premières brutes, de qualité ont plus de corps et de saveurs, et impliquent donc qu’on en consomme moins 🔄

*(Le reportage de Miki Misrati sur « La face cachée du chocolat » (merci de ne pas surinterpréter le nom de la chaîne youtube, qui est la première (et seule?) version que j’aie trouvée)).

🍀🍀

☕ Encourager les démarches engagées de marques indépendantes : l’exemple de la bio en alimentaire

« L’agriculture biologique est un système de production qui maintient la santé des sols, des éco-systèmes et des personnes. Elle s’appuie sur des processus écologiques, sur la biodiversité et sur des cycles adaptés aux conditions locales » selon la  Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique.

Oui, les produits issus de l’agriculture biologique sont plus chers.

Mais d’une part, notre référentiel-coût est celui de produits dont le prix est aussi « low (cost) » que la qualité, et la manière dont les facteurs de production sont traités. Des produits venant de loin, que nous nous sommes pourtant habitués à consommer en grande quantité.

D’autre part, un coût plus élevé reflète une valeur rehaussée : où sont respectées les valeurs humaines, éthiques et environnementales.

Alors oui, je fais le choix d’une alimentation qui respecte la terre, les Hommes, les saisons et la Planète, au travers de produits simples ; car transposer une alimentation occidentale conventionnelle en bio serait inaccessible.
Suivant l’esprit du « moins mais mieux », je n’achète que des produits bruts pour faire une cuisine simple; et peux ainsi me tourner vers des démarches engagées pour les produits transformés comme le chocolat ou le thé 🙂

Or « de nombreux sachets de thé commercialisés en France contiennent des résidus de pesticides, de métaux et de toxines – potentiellement cancérogènes » selon 60 millions de consommateurs .

Donc soutenir des démarches engagées, c’est éviter ces résidus nocifs tout au long de la chaîne de production. Nocifs pour les producteurs, quotidiennement en contact avec ces agents toxiques ; pour le consommateur qui ingère ces résidus; et pour la planète (sachets de thé et pollution des sols, traitement chimique des plants…et pipi du consommateur ).

Et que ce soit les fruits et légumes de ma région, le pain, ou les thés : le rapport qualité-prix est bien meilleur avec une production « slow », respectueuse de la terre,  qu’elle n’asphyxie pas de traitements chimiques.

Car quand on cultive en harmonie avec la biodiversité, les qualités nutritionnelle et gustative s’en ressentent ! Les produits frais ne sont pas gâtés car soumis à des traitements artificiels (= moins de gaspillage) et les mélanges de thés sont évocateurs et équilibrés car les arômes accompagnent et ne masquent pas le thé de base (= meilleure satisfaction, on utilise moins de thé).
Le « moins mais mieux » n’est pas toujours applicable, loin de là : mais il permet de ne plus acheter pour trop cher, des produits nocifs pour notre santé et celle de la Planète 😉

🍀🍀

Dans ma tasse : une association de thé bio Jardins de Gaïa (Oothu) et d’un blend de la brûlerie locale

 

☕ Soutenir les commerces de proximité :

Etant très attachée à la démarche des Jardins de Gaïa , et à la qualité de leur offre : je me tourne presque essentiellement vers leurs thés, que l’on trouve facilement en magasin bio, car ils y sont souvent référencés.
De même que les thés Destination, également très bons.

Occasionnellement, j’achète du thé conventionnel… moins pour le thé en lui-même que pour le plaisir de me rendre à la brûlerie : immergée dans les odeurs chaleureuses de thé et de café frais, entourée de boîtes de thé ! J’y trouve des thés spécifiques, soit parce-qu’ils sont « maison » (comme le thé à la noisette proposé en Automne) ; soit parce-qu’ils me replongent en enfance, et que j’aime les partager de nouveau en famille !

Ainsi, que ce soit en magasin bio ou conventionnel de proximité, favoriser les achats auprès de « petits commerces » plutôt qu’auprès de firmes transnationales : permet de soutenir le tissu socio-économique local, et favoriser le contact humain, comme je vous le disais ici.

🍀🍀

 

☕ Privilégier les conditionnements en vrac :

A qualité comparable, le vrac revient moins cher au kilo, en plus d’être plus écologique.

Ce dernier argument étant souvent au cœur de la démarche des magasins bio, le choix de thé en vrac y est large : en paquets; mais aussi de plus en plus dans les silos à vrac, où le consommateur peut venir avec son propre contenant, qu’il remplit de la juste quantité !

Ce qui est chouette, c’est que dans l’esprit de la campagne MCMD (« Mon commerçant m’emballe durablement »!) : de plus en plus de commerces conventionnels sont ouverts à ce genre de démarche !

Une fois, je suis venue, sans trop y croire, avec ma boîte à thé à la brûlerie, et la commerçante me l’a remplie avec plaisir ! Tout le monde y gagne : le commerçant (moins d’emballages à acheter), nous (porte-monnaie et papilles !) et la planète !

View this post on Instagram

Oh Lord 💙 J'étais chargée de mission Earl Grey pour l'anniversaire de ma mamie ce matin (🎶); et comme j'en avais moi aussi besoin (toujours besoin d' #earlgrey , toujours 😇), j'avais amené ma boite…incertaine. Alors que je m'attendais à l'habituel "euuuuuh" DuBiTaTiF en dégainant ma #boiteathé … ma demande a été accueillie d'un "BIEN SÛR !" 🎉 Même si je réréréutilise les pochettes de #thé (pour transporter des 🍴, des goûters, des graines ou d'autre #vrac ..), je suis trop contente de cette possibilité ! sans doute parce-que je m'attendais à un refus dans ce commerce tradi 😊 Cette #brulerie de mon enfance qui regorge de BONT(H)É 💙. #théenvrac #quinetenteriennarien #blogbreton #mcmd #bretagneqsld #zerowastecornouaille #offrirduthé #commercelocal @teastories_official #igersfinistere #theearlgrey #dammann @dammann_tea #bulkoptions #envrac #teaaddict #wherethereisteathereishope

A post shared by Mathilde🍀 Qu'on se le dise (@quonseledise) on

 

Cette campagne MCMD « vise à développer l’utilisation d’emballages réutilisables et la réintroduction de la consigne dans le commerce alimentaire de proximité« . Elle encourage donc commerçants et consommateurs à privilégier le vrac quand cela est possible, afin de faire des écolonomies !
Si cette sensibilisation naît de l’achat de thé en vrac, l’habitude peut ensuite se généraliser aux autres denrées du quotidien. De plus en plus de petites et grandes surfaces développent des rayons vrac et acceptent que les consommateurs apportent leurs contenants ; de même que l’on peut apporter son propre sac à pain en tissu à la boulangerie !

Passe-thé, gourdes, options réutilisables et achats en vrac

🍀🍀

☕ Se détourner de l’habitude du tout jetable à usage unique :

J’essaie en ce moment de coudre mes propres filtres à thé, à partir de morceaux de tissu fin et en « miniaturisant » un modèle de sac à vrac ! D’ici là, j’aime utiliser des filtres à thé en lin, faits main par une créatrice de ma ville.

Contrairement aux sachets individuels, ils encouragent l’achat de thé en vrac et se réutilisent loooongtemps !
En plus, ils sont vite rentabilisés, et les feuilles de thé déploient bien mieux leurs gambettes (et leurs saveurs!) dans des filtres que dans des sachets rikiki (où les feuilles sont souvent des « débris » de moindre qualité)!

Filtre à thé réutilisable en lin

 

Tout aussi pratique : le bon vieux passe-thé !
Dans nombre de rituels traditionnels du thé, les feuilles sont jetées directement dans la théière, puis filtrées après infusion. Ce choix demande juste de bien rincer la théière (donc nécessite plus d’eau) pour enlever les feuilles après le service !

Ainsi, adopter petit à petit des options réutilisables, permet de réduire ses déchets à la source.
Se détourner de l’habitude du tout jetable à usage unique est un choix permettant de préserver sa santé, la planète et son porte-monnaie ; tout en envoyant un signal aux fabricants.
Ces derniers préfèrent généralement faire porter la responsabilité écologique sur le consommateur qui « trierait mal » ses déchets en aval.
Qu’à cela ne tienne ! Responsabilisons-nous : non pas en acceptant de porter seuls la charge du recyclage -loin d’être optimal- des déchets ; mais en faisant en sorte que ceux-ci soient inexistants quand cela est possible (le « zéro » déchet n’étant pas atteignable).

Pour éviter que des tonnes d’emballages de sachets de thé finissent en décharge chaque année : optons dès que c’est possible pour du thé en vrac, infusé dans un filtre réutilisable…et transporté dans une gourde 😉

Et cette démarche peut inspirer d’autres  en refusant les « Pointless Packaging » !
Par exemple, si pour des raisons pratiques on ne peut compter sur la SAINplicité des goûters maison ou sur l’achat en vrac : au moins refusons les gâteaux suremballés individuellement !
De même pour certains fruits et légumes; ou autres douceurs qui n’ont pas des aversions sociales telles, qu’elles ne peuvent côtoyer leurs comparses dans un même emballage !

 

🍀🍀

Les gourdes Qwetch gardent VRAIMENT les boissons au chaud

☕ Le transporter dans une gourde 

En plus de garder le thé bien au chaud et de permettre de s’hydrater tout au long de la journée ; la gourde encourage à se passer des gobelets pour les boissons chaudes, ou bouteilles plastiques pour les boissons fraîches.

Pourquoi comment? Je vous expliquais ici pourquoi « penser à la gourde/bouteille réutilisable faisait partie des 5 gestes significatifs dans la réduction des déchets »…pour préserver la planète et son porte-monnaie!

Gourde Qwetch et « cup »

🍀🍀

☕ Réutiliser : les feuilles de thé peuvent bien sûr être mises au compost, quand on en a un !

Mais avant cela, elles peuvent avoir une seconde vie !

Si j’utilise des  filtres à thé à usage unique : j’en profite pour m’en servir comme « éponge ». Je les passe, secs ou humides, sur les surfaces en bois à épousseter; et m’en sers même parfois pour nettoyer mes chaussures après une promenade !
Cet usage peut aussi s’appliquer aux sachets individuels; qui peuvent aussi servir à décongestionner les yeux, apaiser une brûlure ou comme support à huiles essentielles !

Est déchet ce que l’on considère comme devant être mis au rebut; alors que beaucoup de bio-déchets peuvent être valorisables ! Comme les feuilles de thé, mais aussi les épluchures (cuisine, cosmétique, teintures) ou les coquilles d’oeufs (jardinage) !

 

« Lotion » au thé vert

🍀🍀

☕ Faire simple
Cela fait un moment maintenant, que je n’utilise plus de cosmétiques dont on paie plus le marketing qu’une composition correcte; car ils sont aussi plein de promesses que d’agents nocifs, pour la santé et la planète !

Mais ce n’est pas pour autant que je débourse des sommes folles dans des lotions « naturelles » qui savent aussi nous faire des promesses alléchantes ! Je me démaquille avec de l’huile, un savon doux ou une éponge Konjac; puis je finis avec un hydrolat local ou souvent…du thé !

Et oui, quand il reste du thé vert, je l’utilise souvent comme lotion pour le visage ! C’est un vrai plaisir des sens : il est soit encore tiède, soit bien frais le matin (je le mets au frigo), et je retrouve l’odeur de mes thés préférés !

C’est l’occasion de valoriser les restes de thé qu’on aime; mais aussi d’utiliser les thés verts dont on n’aime moins le goût mais que l’on se refuse à jeter ! Eh oui, pas de gaspi même quand on aime pas ! 😉

🍀🍀

☕ Oser la cuisine créative, pour ne pas gaspiller

Outre les usages cosmétiques : comment mieux valoriser les restes, qu’en les intégrant à la cuisine ?

Si j’utilise le thé vert en lotion, je détourne les restes de thé noir en cuisine : en testant des associations, dès qu’une préparation demande du liquide* !

Crêpes, porridge, cakes salé, muffins sucrés, soupes : il suffit de se laisser porter par sa créativiTHÉ !

Vous trouverez quelques idées ici !

Le fait d’imaginer des préparations au thé dès que celles-ci demandent du liquide; montre comme il est simple et gourmand d’imaginer, plutôt que de gaspiller !
Le seul frein est de ne pas oser ; alors que tous les restes font de délicieuses créations quand ils sont détournés ! Boulettes avec un reste de légumes et de céréales; pizzas ou tartes fourre-z’y-tout ; cake ou gratin avec des fonds de frigo, etc !

L’habitude vient vite, de se laisser porter par son imagination;  et c’est un vrai plaisir de créer et détourner pour moins jeter !

Pourquoi ne pas glisser du thé vanille ou coco dans le banana bread?

🍀🍀

☕ Détourner :

La démarche zéro déchet encourage à refuser (« non merci, pas de sac plastique), réduire, recycler.. mais aussi réutiliser !

Car éviter le gaspillage et les déchets inutiles commence par utiliser ce que l’on a déjà. Si vous aviez déjà des boites-repas avant de vouloir réduire vos déchets : nul besoin d’acheter des lunchbox plus instagrammables tant qu’elles peuvent servir ! Ou si elles sont en plastique, donc nocives en cas de contact avec les aliments, les boites peuvent servir de pots à crayons, contenant pour transporter le compost, rangement pour chargeurs, etc !

Pourquoi acheter un dévidoir à mouchoirs, quand on a une théière? 😁

🍀🍀

 

Eh bien avec les boites de thé, c’est pareil ! Les 1001 manières de les détourner nous encouragent à réutiliser ce que l’on a déjà !

Une boite à sachets de thé peut servir à ranger des savons, du matériel de loisirs créatifs ou  des bijoux

Les boîtes à thé peuvent être réutilisées à l’infini (pas besoin d’acheter une boîte à thé vide, à 10€); ou servir à ranger des cotons, des mouchoirs, des crayons, etc !

Nouvelle vie pour ma boite à thé ! « Tu seras un range-savon, ma fille.. »

🍀🍀

Sensibiliser, juste en montrant l’exemple
L’écologie « humaniste », c’est incorporer des éco-gestes dans ce que l’on aime, et inviter à la transition sans volonté moralisatrice 🙂

Comme j’ai toujours peur d’être maladroite en invitant aux « éco-gestes » -dans ce climat ambiant où l’écologie est vue comme punitive, et la préservation de la planète comme un privilège inaccessible aux plus démunis- je mène mon petit bonhomme de chemin sans tenter de con-vaincre autrui …volontairement !

Car involontairement, je sensibilise par mon mode de vie. La forme de mes cosmétiques solides sur le rebord du lavabo éveille la curiosité ; et ouvre donc, naturellement, sur des discussions : où les interlocuteurs sont aussi intrigués, qu’ouverts !

Le fait que je ne quitte pas ma gourde en inox depuis plusieurs années, car elle garde mon thé bien au chaud et me fait faire des écolonomies, incitent des gens de mon entourage à se détourner des bouteilles et gobelets à usage unique.

Et bien sûr, communiquer le plaisir : de retrouver les vraies saveurs grâce à du thé sans traitement ; saveurs qui se déploient pleinement car le thé n’est pas serré dans un sachet de brisures !
De découvrir un morceau de fruit ou un pétale de fleur dans la théière, quand le thé est en vrac et ses arômes naturels !
De partager une théière, et non chacun son sachet individuel !

Et au-delà de l’univers du thé : les occasions peuvent être une belle opportunité pour sensibiliser sans moraliser : en faisant découvrir un plat qui fait la par belle au végétal quand on reçoit.
Ou en offrant un cadeau durable plutôt que les solutions de facilité (pas moins chères) : comme une bougie ou…du thé en vrac !😉

J’espère que cet article vous aura inspiré.e ; si oui , n’hésitez pas à le partager ; et surtout à partager en commentaires vos éco-gestes du quotidien !

☕☕☕

*Que faire avec un reste de thé? Des idées par ici !


Une réflexion sur “Écologie inspirée autour du thé…Esprit zéro déchet, commerce de proximité, démarches engagées (MCMD, agriculture bio, refuser, réduire, réutiliser..☕) !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s