Prendre conscience et après? Greenpeace Film festival // Les petits plats d’Eva

Pour la 3ème année, le Greenpeace Film Festival a proposé 15 documentaires en accès libre pendant 15 jours, à l’issue desquels un lauréat a été élu d’après les votes du public.

Ces vidéos du monde entier sensibilisent chacune à leur manière sur des thématiques portées par l’ONG : « le climat, l’alimentation, l’agriculture, la surconsommation, la déforestation mais aussi des sujets moins connus comme l’accaparement des terres ou la financiarisation de la nature ».

Si le lauréat se veut un message d’espoir pour montrer que les alternatives sont possibles, accessibles et enviables ; d’autres étaient plus édifiants quant aux constats, ou abordaient le sujet par le prisme de l’art ou du reportage plus formel (j’ai partagé quelques résumés sur la page Facebook du blog) .

2047494.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx
Le lauréat de l’édition 2020

Par le désespoir ou la beauté, ces documentaires donnent à voir des réalités aussi accablantes qu’éclairantes, graves qu’inspirantes : afin de mieux comprendre pour agir.

Mais comment passer de la prise de conscience depuis son canapé à l’engagement concret?

🌍 Sur le site du Festival, la présentation de chaque film est suivie de pistes pour transformer la sensibilisation en action : alimentation durable (refus de l’agriculture industrielle, produits bio et locaux, moins de produits animaux, etc), consommation responsable (réduction des déchets, refus de soutenir certaines marques ou pratiques avec son porte-monnaie) ou engagement en ligne et sur le terrain (pétitions, mobilisations, associations).

Ce dernier point –le soutien ou l’engagement dans des associations– est très puissant au niveau individuel et collectif. Il permet de faire vivre ses valeurs, de créer du lien social par des activités qui font sens, et de transformer la peur en volonté.
Plus largement, le tissu associatif structure de manière essentielle la société, que ce soit par les causes défendues, la lutte contre l’isolement ou l’investissement bénévole dans des causes d’intérêt général.

🌍

C’est dans l’association Sea Shepherd que l’autrice de ce livre a choisi de s’engager.

eva
Photo de couverture : Aurélie Viau @lachambredebonnephoto

Une fille délurée qui fait vivre les alternatives par la créativité gourmande et l’engagement associatif, forcément ça me parle !

Les petits plats d’Eva regroupe ainsi les recettes qu’Eva Zink a partagé sur Eva les petits plats, une chaine youtube à l’image de ce livre : décalé, gourmand, sans prise de tête.

Les 140 recettes sont précédées d’une intro dans laquelle le franc-parler mêlé d’humour et de compassion rend le cheminement de l’autrice-militante accessible.
L’engagement dans sa démarche personnelle fait écho aux débats de société sur la considération des animaux comme êtres sensibles et non marchandises; les différentes raisons et manières de s’engager; la dénonciation d’une agro-industrie destructrice ou la force du savoir pour agir.

Ce qui rappelle l’importance de s’informer (par exemple avec des documentaires), s’engager (dans une asso), s’écouter (respecter son cheminement), être indulgent (tolérant avec ses imperfections et respecter les protections que peuvent bâtir les autres), et oser être soi (engagé, différent, passionné).

« Reconnaissez ce qui vous passionne et utilisez cette passion pour faire la différence » disait justement Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd.

9782842217327.pt02

 

Rangées en : apéros/entrées, soupes, salades, plats; sauces et condiments, desserts; menus de fêtes, et boissons, les recettes sont réconfortantes, régressives et conviviales (voire festives), tout en étant variées, simples et faisant la part belle aux légumes. Comme dans ses vidéos « On mange quoi en… », Eva Zink propose ainsi des recettes pour valoriser les légumes de saison (topinambours, choux, artichauts ou crudités) avec des soupes, poêlées, salades ou astuces de fermentation.

Les plats tradis végétalisés (bolo, burger, pissaladière, couscous, saucisses lentilles, risotto) côtoient les plats du monde (nems, rostis, woks ou libanais); et de simples associations précèdent des recettes plus élaborées.

téléchargement

Les explications en sont parfois détaillées, car les recettes sont intercalées de captures vidéos façon BD, sur le déroulé de la préparation ou sur des thèmes engagés.

On y retrouve d’ailleurs des échos au Greenpeace Film Festival (clin d’œil à la citation d’Hubert Reeves ou référence à Sea Shepherd).

IMG_20200131_115848_933
Gros succès pour les boulettes tofu-pois chiches, épinards et menthe ! Comme je ne digère pas les oignons, je n’en ai pas mis ; donc la prochaine fois j’ajouterai du zeste de citron ou accompagnerai d’une sauce, pour les relever !

 

Ainsi, ce livre reprend les vidéos rétro et décomplexées initialement publiées sur Youtube : des recettes vitaminées ou gourmandes, aux zooms sur Noël, en passant par l’invitation d’autres blogueuses ou les idées en fonction des saisons.

L‘importance écologique du respect des saisons côtoie toutefois un usage régulier de produits type avocat ou noix de cajou (souvent utilisé dans la cuisine végétale) ou de préparations végétales industrielles, type veganaise, fauxmage ou simili-carnés dont je limite ma consommation pour des raisons écologiques et économiques; mais qui sont substituables ou réalisables soi-même! Par exemple le fauxmage sur un gratin peut-être remplacé par un mélange crème-levure maltée ou par du parmesan végétal maison😊

9782842217327.pt04
Vive le(s) choux !

 

Ainsi, l’engagement pour défendre des causes et des valeurs peuvent s’incarner dans l’investissement associatif ou la démonstration qu’une cuisine alternative est possible, simple et alléchante ! L’alimentation est une valeur aussi cruciale que délicate, car déterminée par nos contraintes personnelles, et fait d’autant d’émotionnel que de rationnel. Mais on peut, parfois même plusieurs fois par jour, y faire des choix ; qui auront des répercussions déterminantes sur tous les autres enjeux : l’environnement, la santé, les producteurs, l’économie, les animaux, la biodiversité…

🌍

eva

Est-ce que vous suivez la chaîne d’Eva?
Est-ce que vous appréciez ou trouvez utile que des blogueuses/blogueurs publient leurs recettes en version papier?

Les petits plats d’Eva d’Eva Zink *aux Editions La Plage

Le livre m’a été envoyé par les Editions La Plage, que je remercie. Et ceci* est un lien affilié : si vous achetez le livre par ce biais car vous ne pouvez pas vous rendre en librairie, je reçois une mini commission pour faire vivre les livres 📖

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s