Gaspillage alimentaire : « oui mais j’aime pas… »! Ne pas gaspiller, sans se forcer! + Livres zerowaste, ressources pour une cuisine zéro déchet

Bonjour mes feuilles d’érable !

Comme j’en parlais ici : même si agir contre / s’investir pour signifie ne pas choisir les options de facilité ; il ne s’agit pas pour autant de faire rimer mode de vie responsable et sacrifice !

 

 

 

Car préserver l’écosystème, c’est agir en conscience en faisant partie d’un tout, où tout est lié, et dont on fait partie. Dans développement durable, j’entends aussi le fait que les engagements globaux et petits éco-gestes doivent être durablement plaisants à accomplir, afin d’être soutenables dans la durée; et être en accord avec notre mode de vie.

Prendre conscience et se responsabiliser, c’est faire des concessions qui deviennent vite naturelles, et changer certains comportements – qui constituent vite des consommactions et attitudes sources de plaisir s’ils sont faits en accord avec son individualité et à son rythme.

Mais ces éco-gestes, pour nous correspondre et être durables, ne doivent pas avoir un gout de sacrifice ou le poids d’une contrainte.

 

Ainsi, si la lutte contre le gaspillage alimentaire me tient très à cœur au quotidien, il ne s’agit pas pour autant de se forcer à manger/boire quelque chose qu’on ne trouve pas bon!

Alors voici une liste non-exhaustive – et j’espère participative – d’astuces pour twister, récupérer et ne pas gaspiller des produits dont le gout ferait bien de se refaire une beauté !

 

HydrolaTHÉ et huile alimentaire devenue démaquillant!

 

🍎 Une huile dont le goût vous déplaît (ou le surplus d’huile sur les purées d’oléagineux ; je vous en parlais déjà dans ce drôle d’article !) :

Peut devenir une huile démaquillante,

Une huile hydratante pour le corps (ou les cheveux s’ils ne graissent pas facilement)

Servir pour huiler un plat (ou en bricolage!)

 

🍎 Une levure maltée /de bière au goût bizarre ; ou du son (avoine/blé) dont la date est tellement dépassée qu’il n’y a plus d’intérêt nutritionnel à le manger; peut  :

Servir de chapelure, recouvrir un gratin

Être déposé au creux des mains pour assécher une pâte avant de l’étaler ou éviter qu’elle ne colle en formant des pâtons (tout produit sec peut jouer ce rôle, comme une farine).

Être saupoudré (avec parcimonie si le goût est bizarre!) sur des boules de pâtes, pour les applatir plus facilement sans qu’elles ne collent à la chourfette!

Permettre de réaliser un gommage (tout simplement en frottant son corps avec une cuillérée de son); ou un savon-gommage : cette recette dure très longtemps !

🍎Des fruits trop murs/gâtés : compotes, liants et banana bread of course !

 

Banana bread marbré à la cannelle : délicieusement sans huile/sucre

 

🍎 De même si vous avez acheté du tofu (ex : soyeux) et que vous n’aimez pas ça :

Il constitue un liant discrètement efficace (en remplacement des œufs), ou une base pour une crème sucrée ou salée. On compte généralement la moitié du poids de tofu en chocolat fondu.

Avec du tofu ferme : un FOUmage (en dés aromatisés : de la « feta ») ou une terrine de légumes (recette)

 

Terrine avec un tofu ferme en promo date courte

 

🍎 Un yaourt en fin de vie/insipide :

Un masque pour le visage

Du liant dans un gâteau ; ou une pâte à tarte (pour remplacer tout ou partie de l’huile/beurre, mélangé à une purée de noix par exemple).

Ou pour une pizza : servir à la fois de liant dans la pâte et de base pour faire une « crème » de légumes sur le dessus

 

 

 

🍎 De l’avocat :

Une base pour des truffes (recette) ou des gâteaux (en photo : les muffins à l’avocat du livre de Cléa !)

« Caché » dans une crème chocolat ou un gucamaloe pleiiin de citron

Ou un masque pour le visage

 

🍎Une salade composée que vous mangez depuis 5 jours (ex : type taboulé) :

Une base pour des boulettes assaisonnées. Les céréales de la salade donneront de la tenue, tout en étant en petite quantité, et agrémentées d’autres condiments

Un fond de tarte (un peu comme ici (quand je revois mes anciens articles…je me dis que j’ai un grain^^ de semoule?) )

🍎 Du thé

Du thé infusé peut servir de cure de tanins pour vos plantes (comme un mauvais vin d’ailleurs) dirait ma moman!

S’il est en sachets : les utiliser comme support d’huiles essentielles

Un thé vert : de l’hydrolat ! 🧡

Un thé insipide peut servir de base à un thé glacé aux fruits ; ou délayer une sauce/crème

 

🍎 Des agrumes

Après séchage : un pot pourri pour les toilettes ou un produit ménager en les plaçant dans du vinaigre.

Piquer une orange ou une mandarine de clous de girofle pour en faire un repousse bêbête parfumé à placer dans les placards

🍎De la confiture

̶D̶e̶ ̶l̶a̶ ̶c̶o̶l̶l̶e̶ ̶ Recouvrir une tarte aux abricots, ou sucrer un gâteau si elle est assez sucrée, et que le goût n’est pas trop prononcé

🍎🍎

Et dans tous les cas : si vous avez la chance d’avoir un compost, il sera toujours content de récupérer les matières organiques que vous n’aimez pas !

Il y a donc mille et une idées pour valoriser et récupérer de la nourriture : j’adore cette créativité que permet la cuisine zéro déchet ! Mais le but est avant tout de valoriser des produits que l’on aime ou certaines parties goûteuses mais que l’on aurait pas pensé cuisiner !

Vous trouverez bien sûr mes recettes anti-gaspi ici ; ou astuces quotidiennes ici et là !

Et je vous propose également une petite sélection personnelle de livres de cuisine (mais pas seulement!) zéro déchet , engagés dans leur contenu et/ou leur ligne éditoriale :!

 

 

Pour cuisiner les légumes de la tête aux petons : la précieuse collection « Tout est bon dans » chez Rue de L’échiquier, dont je vous parlais ici ;

Une maison d’édition engagée et responsable, qui publie également Cuisine zéro déchet de Stéphanie Faustin dont je vous parlais ici

{Et WASTE, un essai qu’il me tient à coeur de lire et partager ! (ce n’est pas plus cher chez votre libraire, le prix  du livre est UNIK en France 🙂 ) }

Si vous êtes démunis devant les restes du frigo, Céline Mennetrier a publié cher Terre Vivante (une autre maison engagée, éco-responsable) Je cuisine les restes et je fais des économies !

Les livres complets que j’aime beaucoup :

J’arrête de surconsommer : j’adore ce livre licornesque qui nous responsabilise sans prise de tête : des défis, conseils et données étayées, proposés dans un esprit ludique et didactique.

Je trouve que Zéro déchet mode d’emploi est très bien fait, chez une maison d’édition plus prolifique, au contenu étayé et accessible

Pour réflechir à sa consommaction : Stop au gâchis / Stop aux dépenses dont je vous parlais ici 

Et le livre de Valère Corréard, complet sur le mode de vie responsable

Ainsi que le(s) blog(s) et livres de La cabane anti-gaspi et de Luizzati of course (le livre de Louise sort le 7 Juin )!

🍎🍎

Est-ce qu’il vous arrive de gaspiller?

Avez-vous identifié pourquoi? 😘

 

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Gaspillage alimentaire : « oui mais j’aime pas… »! Ne pas gaspiller, sans se forcer! + Livres zerowaste, ressources pour une cuisine zéro déchet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s